Quand on pense à Paris, musées, architecture, tour Eiffel, mode et bateaux mouches sont souvent les premiers mots qui viennent à l’esprit. Personne ne pense aux arbres et pourtant…

Le patrimoine arboré de la capitale comprend plus ou moins 100 000 arbres disséminés dans les parcs et jardins, sur les voies publiques, dans les cimetières …

Certains, classés arbres remarquables, pourraient nous conter de bonnes tranches d’histoire locale. Ils sont la véritable mémoire de la capitale.

Parmi ces vénérables, le platane d’Orient (Platanus orientalis) planté en 1814. C’est l’un des deux arbres remarquables du parc Monceau, dans le VIIIème arrondissement de Paris (le second est un Gingko biloba).

[slideshow_deploy id=’11394′]

Difficile de ne pas voir sa Majesté lorqu’on arrive au parc Monceau par l’entrée située avenue Hoche. En empruntant l’allée de la Comtesse de Ségur, on repère très vite sur la droite sa stature imposante  : un tronc de 7 mètres de circonférence pour une hauteur de 31 mètres environ !

Du haut de ses 200 ans révolus, il a dû en voir passer des promeneurs, des couples d’amoureux. Ils sont d’ailleurs nombreux à avoir gravé leurs initiales sur son écorce.

Ce platane d’Orient, originaire d’Asie mineure, est encore un jeune homme. On lui prête la capacité de vivre plus de 1000 ans… 

 

À LIRE EGALEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.