Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet

Vers la boutique d’Hortus Focus

Des milliers de pivoines volées chez l’horticulteur orléanais Alain Tricot

C’est dégueulasse, tout simplement dégueulasse… Que peut-on dire d’autre quand une année de travail disparaît en une nuit ? Oui, c’est dégueulasse. Bande de salauds… On ne vous traitera même pas de fumiers. Le fumier c’est noble… On ne vous traitera pas non plus de pourritures, certaines sont utiles. Non, salauds, ça vous va bien.

Alain-TricotLe nombre de tiges volées est estimé entre 6500 et 8000 ! “C’était un champ de 7 ans, donc en plein rendement… Les voleurs ont pris toutes les pivoines blanches et roses, les plus recherchées pour la Fête des Mères”, se désole Alain Tricot, dont l’entreprise familiale est spécialisée dans la production de pivoines et d’iris. Un champ dévasté, des tiges sectionnées et même des pieds arrachés. Le préjudice est estimé à 10 000 euros environ. Toutes les visites de la pépinière, “un plaisir et la fierté de montrer notre production” ont été annulées. “Il n’y a plus rien à voir…” 

Lire l’article de nos confrères de La République du Centre

Republique-du-centre

Une petite entreprise, c’est fragile. Un sale coup comme ça, ça peut vous mettre à genoux. C’est le moment d’être solidaires… 

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Share