Facile à cultiver en pleine terre et au potager, l’hysope peut être utilisée comme plante aromatique ou d’ornement. Sans oublier ses vertus médicinales…

Présente dans tous les vieux herbiers monastiques, citée au Moyen-Age dans le capitulaire De Villis, utilisée pour lutter contre les épidémies de peste, elle est appelée aussi l’herbe sacrée des Hébreux, car le roi Salomon l’utilisait pour se protéger de la lèpre. L’hysope (Hyssopus officinalis) revient dans nos jardins et nos cuisines. Cette plante de la famille des Lamiacées, à la jolie floraison bleue, parfume les marinades, accompagne viandes et salades. On en tire aussi une liqueur, comme le rappelle Jean-Marc Parra (Ah ! La ferme des saveurs), dans notre vidéo. 

En infusion

infusion

©solstizia

Si vous en cultivez chez vous, vous pouvez avoir recours à elle pour lutter contre les états grippaux et les affections pulmonaires. Recette express : 1 cuil. à café de sommités de fleurs fraîches (ou séchées) à laisser infuser 10 min dans une tasse d’eau bouillante. Vous pouvez consommer deux à trois tasses par jour, pendant une semaine. 

Info + : L’huile essentielle d’hysope officinale est interdite de vente libre pour risque neurotoxique et abortif. 

 

 

Fiche de culture express

  • Exposition : soleil.
  • Sol : sec et de préférence calcaire, drainé. 
  • Rusticité : – 15° C / – 20° C
  • Taille : courte en mars pour l’aider à se ramifier ; taille des sommités après floraison.
  • Arrosage : surtout pas d’excès !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.