Avril est là, c’est le moment de penser à greffer pommier, pêcher, abricotier, figuier, noisetier, noyer … Mais quelle méthode utiliser ?

Voici quatre méthodes de greffage courantes qui vous permettront de multiplier vos arbres fruitiers.

Greffe en fente simple

Prélevez les rameaux à greffer entre décembre et janvier. Pour bien les conserver en attendant la greffe, creusez une petite fosse dans un endroit bien ensoleillé du jardin, remplissez-la de sable et enfouissez complètement vos rameaux. Vous les sortirez début mars (avril pour le cerisier) pour passer en mode greffe. 

  • Coupez proprement, à plat, le porte-greffe (d’un diamètre de 1 à 5 cm) avec une scie puis fendez le porte-greffe avec une serpette.
  • Préparez un greffon à partir d’un rameau d’un an. Réalisez une coupe en biseau sur deux faces opposées. Raccourcissez le greffon pour ne conserver que 2 à 3 yeux.
  • À l’aide d’un tournevis, écartez la fente du porte-greffe et insérez-y le greffon.
  • Ligaturez de bas en haut la greffe avec du raphia ou de la flexibande, puis appliquez du mastic à cicatriser sur la surface coupée du porte-greffe, la partie haute du biseau qui n’est pas dans la fente et l’extrémité haute du greffon.

 

Greffe simple

C’est le mode de greffe qui traumatise le moins le porte-greffe. La greffe simple ou à l’anglaise simple, consiste à assembler le greffon au porte-greffe par l’intermédiaire d’une coupe en biseau. Cette méthode demande de la précision. 

  • Choisissez un greffon et un porte-greffe d’un diamètre identique. Réalisez sur chacun une coupe en biseau la plus identique possible pour qu’ils puissent s’assembler parfaitement.
  • Assemblez l’une contre l’autre les deux faces biseautées.
  • Ligaturez de bas en haut la greffe avec du raphia ou de la flexibande, puis appliquez du mastic à cicatriser à l’extrémité haute du greffon.

 

Greffe à l’anglaise compliquée

Variante de la greffe anglaise simple, elle a la particularité de proposer un maintien mécanique du greffon sur le porte-greffe, ce qui facilite le ligaturage.

  • Choisissez un greffon et un porte-greffe d’un diamètre identique. Réalisez sur chacun une coupe en biseau la plus identique possible.
  • Sur le biseau du greffon et du porte-greffe, à 1/3 du diamètre en partant du sommet, réalisez une entaille verticale.
  • Assemblez le tout, les 2 incisions verticales pratiquées sur le greffon et le porte-greffe s’emboîtent l’une dans l’autre.
  • Ligaturez de bas en haut la greffe avec du raphia ou de la flexibande, puis appliquez du mastic à cicatriser à l’extrémité haute du greffon.

 

Greffe en couronne

La greffe en couronne nécessite le décollement de l’écorce du porte-greffe. Elle se pratique fin avril ou en mai, lorsque la sève est bien montée. Cette technique demande plus de manipulation que les précédentes. On l’utilise pour donner une nouvelle jeunesse à un arbre fruitier vieillissant , donc moins productif, mais également pour introduire une nouvelle variété ou installer des greffons pollinisateurs.

  • Prélevez sur un rameau de 2 ans un futur greffon d’un diamètre équivalent à celui d’un crayon et taillez le bas en biseau sur 3 cm environ. Raccourcissez le greffon pour ne conserver que 2 à 4 yeux.
  • Coupez proprement, à plat, le porte-greffe avec une scie. Incisez verticalement de haut en bas l’écorce sur une longueur de 3 à 4 cm. De chaque côté de la fente, décollez délicatement l’écorce. Si plusieurs greffons sont prévus, renouvelez l’opération autour du porte-greffe pour créer autant de points de greffe que nécessaire.
  • Insérez le greffon sous l’écorce précédemment décollée du porte-greffe.
  • Ligaturez de bas en haut la greffe avec du raphia ou de la flexibande, puis appliquez du mastic à cicatriser sur le point de greffe, sur la surface coupée du porte-greffe et l’extrémité haute du greffon.

 

 

 

Pensez à commander votre Hortus box enfant ou adulte sur l’Hortus Shop

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.