Difficile de leur donner un âge précis ! Les experts ne peuvent être affirmatifs à quelques siècles près. Peu importe ! Ces arbres sont parmi les plus vieux du monde. Des vénérables à admirer de la Côte d’Azur à la Nouvelle-Zélande…

 

L’olivier millénaire de Roquebrune-Cap-Martin

olivier millénaire

©tangopaso/flickr

Cocorico ! La France a un arbre dans le palmarès. Selon les experts, il aurait entre 1 800 et 2200 ans. Il est beaucoup plus trapu (circonférence de 23,50 m) que haut (15 m) et produit encore des petites olives noires. Pour la petite histoire, cet arbre des Alpes-Maritimes a été sauvé au début du XXe siècle par Gabriel Hanotaux, député et ministre. Les propriétaires du terrain voulaient faire abattre l’olivier. Il racheta la parcelle. L’olivier est officiellement “Arbre remarquable” depuis octobre 2016.

 

 

 

Jomon sugi

©Kaneko

Le Jomon Sugi de Yaku-shima, au Japon

Admirer ce Cryptomeria japonica demande quelques efforts et une bonne condition physique (entre 7 et 10 heures de marche aller-retour !). Le Jomon Sugi se trouve à 1300 mètres d’altitude sur le Miyanoura-dake, une montagne située sur Yaku-shima. Sur cette île poussent environ 2000 cèdres du Japon. Certains seraient âgés de plusieurs milliers d’années, mais, à priori, le Jomon Sugi serait le plus vieux de tous. Les Japonais aiment à croire que cet arbre aurait environ 7000 ans. Les experts, eux, estiment son âge à plus de 2000 ans. Personne ne peut, en revanche, contester ses dimensions : 25,3 m de haut et 16,4 m de circonférence.

 

 

 

L’if de Llangernyw, au Pays de Galles

if de Llangernyw

©Wales Directory

Ce gros costaud poursuit sa croissance juste à côté de l’église Saint Digain, dans le petit village gallois de Llangernyw. Lentement mais sûrement ! On estime qu’il aurait germé voilà 4000 ans environ, ce qui en fait un contemporain du fameux ensemble mégalithique de Stonehenge. Il mesure environ 13 m de haut et 10,75 m de circonférence.  

 

 

 

Le séquoia Général Sherman, en Californie

sequoia general Sherman

©pierdelune/flickr

Les scientifiques s’accordent sur son âge : environ 2 200 ans. Ce géant qui porte depuis 1879 le nom d’un général américain, figure de la Guerre de Sécession fut rebaptisé… Karl Marx dans les années 1880 par les membres de Kaweah Colony, une communauté socialiste venue s’installer dans la forêt des séquoias géants. C’est à priori le plus vieux des séquoias du monde, mais pas le plus grand. En 2006, deux scientifiques, Chris Atkins et Michael Taylor, ont découvert un séquoia de 115 m de haut dans le Redwood National and State Park de Californie. La localisation de cet arbre baptisé Hyperion (nom d’un Titan de la mythologie grecque) est tenue secret. 

 

 

Le cyprès Sarv-e Abar d’Abarqu, en Iran

cypres

©ajlber

La première mention officielle de ce Cupressus sempervirens remonte au XIVe siècle dans un écrit de Hamdallah Mustawfi Qazvini. Selon cet historien persan, le cyprès est déjà alors une attraction à Abarkuh, une ville située entre Shiraz et Yazd. La raison ? L’arbre aurait été planté par Zoroastre et serait donc âgé de quelque 4000 ans… à quelques siècles près puisqu’on ne dispose d’aucune certitude sur les dates de naissance et de décès du prophète, fondateur du zoroastrisme. Le cyprès mesure 25 m de haut et 18 m de circonférence. 

 

 

Te Matua Ngahere, Waipoua, en Nouvelle-Zélande

Tane Mahuta, autre vieux kauri de la forêt de Waoutai ©nazar_ab

En maori, Te Matua Ngahere signifie “père de la forêt”. Le kauri est un conifère (Agathis australis) qui pousse dans l’île nord de la Nouvelle-Zélande. On utilisait son tronc haut et parfaitement droit pour faire des mâts de bateaux. L’arbre aurait plus de 2000 ans. Il mesure 30 m de haut et 16,41 m de circonférence. C’est l’un des derniers survivants de la forêt humide subtropicale de North Aukland, victime d’une déforestation intense au XIXe siècle. 

 

 

 

Pando, dans l’Utah

peuplier faux-tremble

©Ken Lund/Flickr

Un pour tous, tous pour un ! Pando (qui signifie “Je m’étends” en latin) est en fait une colonie clonale (même système racinaire) de peupliers faux-trembles (Populus trampolines) que l’on peut observer dans l’Utah, un état de l’ouest des États-Unis. Tenez-vous bien : cette colonie est constituée de quelque 40 000 troncs et s’étend sur 44 hectares ! Sa masse est estimée à… 6 000 tonnes ! Pas facile de lui donner un âge… On trouve de tout du côté des estimations, de 10 000 ans à 1 million d’années ! Seule certitude : c’est l’organisme vivant le plus lourd de la planète !

 

 

 

 Mais aussi…

  • L’olivier de Vouves, en Crète. Age estimé 3000 ans. Les habitants récoltent ses fruits à la main. Une branche a été prélevée à l’occasion de la cérémonie du marathon masculin pendant les JO d’Athènes en 2004.
  • Le vieux Tjikko, un épicéa de la province de Dalécarlie, en Suède. Un arbre clonal qui serait âgé de plus de 9000 ans.

 

Le mystère Mathusalem

Pour sa protection, l’emplacement exact de ce pin Bristlecone (Pinus longaeva) n’a pas été révélé. Il se trouve quelque part dans les White Mountains en Californie. Déterminé par dendrochronologie, son âge est de 4.773 ans ! En 2012, un autre très vieux Brislecone a été trouvé (plus de 5 000 ans). Là aussi, sa localisation est tenue secrète. 

 

                                          La mort du Pioneer Cabin Tree

Pioneer Cabin Tree

©Boston Public Library

En janvier 2017, une violente tempête a provoqué le déracinement du Pioneer Cabin Tree, un séquoia parmi les plus célèbres. Un tunnel avait été aménagé dans son tronc (endommagé par un incendie) dans les années 1880. Pendant quelques années, il fut même possible d’y passer en voiture ! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.