Les euphorbes font partie des valeurs sûres au jardin. Certaines sont des cavaleuses et peuvent même se montrer envahissantes.  D’autres sont plus sages. Et certaines sont adaptées à la culture en pot.

OlivierCzajczyk ©Fabrice Chollet

Olivier Czajczyk, pépiniériste dans le Pas-de-Calais, cultive de nombreuses variétés d’euphorbes. Il aime le caractère persistant de la plupart d’entre elles, leur aptitude à résister à la sécheresse, la précocité et la longueur de leur floraison printanière. Dans la vidéo de cet article, retrouvez 4 variétés sélectionnées pour Hortus Focus. 

Pépinière Oliver Czajczyk :  
1206, rue de Buqueux, 62220 Carvin.
Mail.
Tel : 0609300475.
Et sur Facebook :
Jardins d’exception.

 

Toute une smala !

etoile de Noël

©agcuest

Il existe environ 2000 espèces d’euphorbes. Pas évident de trouver une ressemblance entre l’euphorbe characias type qui se ressème à qui mieux mieux et les euphorbes au look de cactus, l’épine du Christ à petites fleurs rouge écarlate ou le poinsettia qu’on trouve partout à Noël ! Et pourtant, ces plantes  appartiennent toutes à la même famille des euphorbes. Leur point commun ? La production d’un latex très irritant pour la peau.

Comment les cultiver en pleine terre

Elles sont généralement heureuses dans un sol drainant. Mais il faut tout de même choisir la bonne espèce pour chaque situation.

  • Euphorbe characias (E. characias) : elle adore le soleil et la sécheresse. Inconvénient : elle se ressème à tout va. Si vous en avez dans votre jardin, écoutez-là “parler”. Aux heures les plus chaudes de la journée, si vous entendez “tic”, “tic-tic-tic”, la plante est en plein boulot de dissémination de graines !
  • Supprimez les plants indésirables dès leur apparition.
    euphorbe de Corse

    Euphorbe de Corse ©speakingtomato

  • Euphorbe de Griffith (E. griffithii) : elle est caduque, fleurit plutôt en fin de printemps et début d’été. Elle aime le soleil, mais préfère un sol frais. On aime beaucoup sa floraison orangée. 
  • Euphorbe de Corse ou euphorbe bleue (E. myrsinites) : couvre-sol, elle est parfaite en rocaille, en situation sèche et très ensoleillée. Elle offre un joli feuillage bleu argenté et des fleurs jaune lumineux. 
  • Euphorbe des marais (E. palustris) : elle fleurit au printemps, apprécie la fraicheur et l’humidité. On peut l’installer au bord d’un bassin. C’est une espèce caduque qui produit des fleurs jaune vif. 

Comment les cultiver en pot

euphorbe

Euphorbe ‘Diamond Frost’ ©dinkum/commonswikimedia

Il est tout à fait possible d’en cultiver en pot, mais n’oubliez pas de mettre une bonne couche de drainage au fond d’un contenant percé. Les racines ne doivent pas baigner ! Même si, pour la plupart, ce sont des adoratrices du chaud et du sec, n’oubliez pas de les arroser (les pots surchauffent vite) et offrez-leur de préférence une situation mi-ombragée sur votre terrasse ou balcon. ‘Diamond Frost’ est une superbe variété à minuscules fleurs blanches, idéale en pot et jardinière. 

 

 

euphorbia milii

Euphorbia milii, l’étoile du Christ ©Isabelle Morand

 

Peut-on en cultiver à l’intérieur ?

Certaines espèces vivent sans souci dans nos maisons. La plus célèbre, le poinsettia (E. pulcherrima) fait notre bonheur au moment des fêtes de fin d’année. Les euphorbes arborescentes qui ressemblent à des cactus apprécient de vivre devant une fenêtre, elles font partie des “plantes totem” d’appartement. Quant à l’épine du Christ (E. milii), on la trouve souvent en mini-plante ; à vous de lui choisir un joli cache-pot de couleur unie pour mettre en valeur ses fleurs rouges, jaunes ou blanches. Vous pouvez aussi l’intégrer à une composition avec des petits cactus d’intérieur. 

Attention sève irritante !

Attendez que les hampes florales soient sèches avant de les tailler et surtout portez des gants. La sève provoque de vives démangeaisons sur la peau. Protégez également vos yeux. Si du latex s’est déposé sur votre sécateur, nettoyez-le et désinfectez-le.

 

 

Vues à Beyrouth, Liban…

euphorbe

Euphorbia ingens, Beyrouth ©Isabelle Morand

Les euphorbes candélabres ont vraiment très bon caractère… Celles-ci poussent en pot, semblent vouloir s’installer à l’étage du dessus.

Des plantes d’autant plus remarquables (et remarquées) qu’elles sont les seules à égayer la façade de cet immeuble en plein centre-ville !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.