Le froid est arrivé. Le jardin tourne au ralenti, mais il reste quand même de quoi occuper ses moments libres… 

Jardin d’ornement

  • C’est le moment de planter les rosiers à racines nues en pleine terre ou en pot. 
  • Quand une passiflore se plait dans un jardin, elle a tendance à prendre toutes ses aises ! Vous pouvez intervenir maintenant pour limiter sa tendance cavaleuse. Vous allez sans doute trouver des bébés un peu partout, offrez-les, ça repart très bien !
  • Ôtez le feuillage fané des plantes vivaces. 
  • Brossez le tronc des arbres et arbustes pour les débarrasser de la mousse et des lichens. 
  • Paille, feuilles sèches, frondes de fougères… Astuce : recyclez les feuilles mortes pour protéger les racines des frileuses. Une épaisse couche fera l’affaire.
  • Pensez à mettre une doudoune à vos plantes les plus sensibles au froid. Emmaillotez les lauriers roses et tous les arbustes méditerranéens. 
  • Débranchez les tuyaux, purgez les robinets.
  • S’il ne gèle pas, taillez les clématites à floraison estivale. Coupez une branche sur deux à 40 cm du sol. 
  • Épandez de la cendre dans vos massifs pour enrichir le sol en potasse.
  • Nettoyez les rocailles, pour éviter l’humidité stagnante, retirez les feuilles mortes
cyclamen

cyclamen Metis decora®

Terrasse et balcon

  • Il n’est pas trop tard pour planter une jardinière ou un pot pour égayer l’hiver. Le choix des plantes est plus large qu’il n’y parait : roses de Noël, cyclamens, gaulthérie (qui produit de jolies petites baies rouges), pernettya à baies roses, pensées, bruyères…
  • Pensez à enlever les soucoupes sous les pots et jardinières. Surélevez les contenants avec des petites cales. Vous remettrez les soucoupes au printemps. 
  • Si un gros coup de froid est annoncé, protégez vos pots et jardinières avec un voile ou une housse d’hivernage. Pour leur éviter un peu le vent froid, rapprochez les pots au plus près des murs de votre habitation. 
  • N’oubliez pas d’installer une mangeoire pour les oiseaux.
Amaryllis

Amaryllis. ©jmillard37

Plantes d’intérieur

  • Plantez une amaryllis pour décorer votre intérieur. Arrosez régulièrement. Si vous voulez la conserver plusieurs années, attendez que son feuillage soit totalement jaune, coupez, n’arrosez plus du tout pendant trois mois. En début d’automne, rempotez-la dans un terreau neuf, reprenez les arrosages, elle refleurira ! 
  • Les palmiers ont besoin d’attentions supplémentaires en hiver. Rapprochez-les d’une fenêtre, la lumière leur est nécessaire. Et vaporisez leur feuillage une fois par jour. 
  • Récupérez noyaux d’avocat, de mangue, des pépins d’orange, de citron, de pamplemousse… et semez-les avec vos enfants dans une mini-serre chauffante ou des petits pots à installer sur une tablette de radiateur (n’oubliez pas de garder le terreau humide). Une bonne façon d’observer la germination en direct live (ou presque !)? 
  • Rapprochez les plantes des fenêtres ou baies vitrées, elles ont besoin de lumière. Mais ne les installez pas à côté d’un radiateur, la plupart détestent ! Si vous aérez, ne laissez pas vos plantes dans le courant d’air, ce sont généralement des grandes frileuses. 

Ail © YakubovAlim

Potager

  • Plantez de l’ail (‘Rose de Lautrec’, ‘Violet de Cadours’…) là où vous n’avez pas cultivé des plantes de la même famille (oignon, échalote, poireau) depuis plusieurs années. 
  • Plantez de l’échalote grise.
  • Quand vous récoltez vos légumes d’hiver (panais, topinambours, crosnes…), laissez les fanes sur le sol. Les vers de terre s’en régaleront. 
  • Désinfectez et rangez les tuteurs, les rames, les filets, les pots et les plaques multicellules utilisées pour les semis.
  • Dans la journée, soulevez châssis, tunnels et cloches pour les aérer.
  • Quand il ne gèle pas, récoltez les topinambours, la mâche, l’oseille, les choux de Bruxelles.
  • Récoltez les légumes racines de garde et stockez-les dans des bacs remplis de sable.
  • Vous pouvez préparer une couche chaude sous châssis pour faire germer les légumes de printemps

Verger

  • Si vous plantez un fruitier, n’oubliez pas d’installer un tuteur et liez-le à l’arbre ni trop (pour ne pas abimer votre fruitier), ni trop peu (sinon, il ne servira à rien en cas de coups de vent).
  • Il est encore possible de planter des arbustes à petits fruits (framboisiers, groseilliers, cassissiers…).
  • Passez vos fruitiers à l’inspection ! Retirez les fruits momifiés (ils sont desséchés), ne les jetez pas au compost pour ne pas propager de maladies. 

Bassin

  • Ne nourrissez plus les poissons.
  • Retirez les feuilles tombées à la surface du bassin et la végétation aquatique abimée.
  • Empêchez la glace de prendre tout le bassin en posant des flotteurs, un gros fagot de branches ou des bouteilles d’eau (en plastique) lestées de sable.

Dr Plant’

  • Un jour où il ne pleut pas, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur vos arbres fruitiers pour les protéger de la tavelure, de la cloque du pêcher et autres maladies dues à des champignons.

Dans l’abri de jardin 

C’est casse-pieds, mais il faut bien y passer !

  • Nettoyez la tondeuse. 
  • Débarrassez tous vos outils, même les plus petits, de la terre qui s’y est accrochée. Et s’il vous reste du courage, faites de même avec les manches en bois et passez-les à l’huile de lin. C’est plus agréable de retrouver tous ses outils bien propres au printemps !
  • Commencez l’inventaire de vos semences
  • Mettez-y en jauge dans des bacs remplis de sable les légumes racines de garde.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.