C’est le mois le plus court de l’année, mais pas le moins froid. Les jours cléments, direction le jardin ou la terrasse….

 

anemone ©Isabelle Morand

Fleurs, arbres et arbustes…

  • Nettoyez les vivaces de leurs feuilles séchées (jetez-les au compost ainsi que les adventices arrachées au passage). Vous pouvez épandre du compost maison, l’enfouir légèrement, mais rien ne presse, vous avez encore quelques semaines pour le faire.
  • Les primevères s’installent où bon leur semble et ça peut ne pas vous plaire ! C’est le moment de les déplacer, hors période de gel évidemment. Elles s’arrachent facilement et vous n’aurez plus que les replanter là où vous en avez envie.
  • Dans les régions de climat doux, plantez les anémones, les renoncules et les lis.
  • Pensez à commander graines de fleurs ou minimottes.
  • Brossez la mousse et le lichen présents sur les troncs d’arbre. Ce n’est pas obligatoire, car ils ne menacent pas l’arbre. Si vous les brossez, n’utilisez jamais une brosse métallique pour ne pas blesser l’écorce.
  • C’est encore la bonne période pour planter des arbres et arbustes à racines nues, et les conifères en motte ou en conteneur. 
  • S’il fait beau, déshabillez les plantes frileuses de leur voile d’hivernage pendant les heures les plus “chaudes” de la journée. 
  • Hors période de gel, taillez les conifères pour rééquilibrer leur silhouette. 
  • Taillez les bruyères défleuries. 
  • Vérifiez les attaches des plantes grimpantes et installez des treillages pour les nouvelles. 

Plantes grimpantes

Février est un bon mois pour planter, hors période de gel évidemment, des plantes grimpantes comme la glycine, le chèvrefeuille, la vigne vierge, la clématite, la bignone… Au moment de la plantation, installez tout de suite les supports (tuteurs, treillages…)

©syaber

Terrasse et balcon

  • Choisissez vos variétés d’arbres fruitiers et plantez-les dans des grands pots ou bacs avec une bonne couche de drainage au pied (billes d’argile, gravillons).
  • Préparez-vous un début de printemps fleuri ! Dans des pots ou jardinières, plantez des primevères, des pensées, des myosotis, des pâquerettes… Vous les trouverez en godets dans les jardineries. 
  • Plantez des arbustes à petits fruits en pot. Pensez à un murier sans épine à planter dans un grand bac pour vous régaler de gros fruits bien sucrés d’ici un an ou deux.
  • S’il fait beau, déshabillez les plantes frileuses de leur voile d’hivernage pendant les heures les plus “chaudes” de la journée. 

©jacek_kad

Plantes d’intérieur, véranda

  • Dans les maisons et appartements, l’air est chaud et sec et la plupart des plantes manquent d’humidité. Résultat : leurs feuilles, notamment celles des palmiers ou des ficus, peuvent se dessécher. Coupez les feuilles jaunes et brumisez-les.
  • Passez vos plus petites plantes à la douchette. Laissez-les bien s’égoutter avant de les remettre à leur place. Attention : certaines plantes ne supportent pas qu’on mouille leur feuillage (saintpaulia, bégonias, en général les plantes à feuillage duveteux).
  • Arrosez les cactus et les plantes succulentes une seule fois dans le mois.
  • Conseil valable pour toutes vos plantes : pour maintenir l’humidité, mettez des billes d’argile dans les soucoupes et maintenez-les humides en permanence. 
  • Citronniers, citron caviar, orangers, kumquats, calamondins : c’est le moment de les rempoter ou au minimum de les surfacer (c’est-à-dire d’enlever le terreau en surface sur quelques centimètres et de le remplacer par du terreau neuf). 
  • Si on vous a offert un hellébore pour les fêtes, mettez-la dehors avant de la replanter en pleine terre ou dans un pot plus grand. Elle ne supportera pas de rester plus longtemps en intérieur. 
  • Donnez de l’engrais aux orchidées. Douchez le feuillage une fois par mois, pas plus. 
  • Tournez d’un quart chaque semaine vos plantes pour qu’elles se développent harmonieusement de tous côtés.
  • Inspectez les feuilles, traquez les cochenilles et toutes les autres sales bestioles qui menacent vos plantes. Plus vous agirez tôt, plus les dégâts seront limités. Si vous repérez des cochenilles, ôtez-les avec un coton-tige trempé dans de l’alcool à brûler (que vous pouvez mélanger à du savon noir).
  • Bouturez les saintpaulias, les bégonias rex, les chlorophytums

Potager

  • Récoltez les derniers légumes d’hiver encore en terre : panais, choux, poireaux, carottes…
  • En climat doux, semez les fèves et tous les petits pois qui vous tentent (grimpants, nains, semi-nains). 
  • Si vous voulez planter des pommes de terre : au milieu du mois, mettez vos semences à germer à la lumière, à la maison. 
Figues et feuilles

©Chisoku

Fruitiers

  • Vous pouvez continuer à planter les arbres fruitiers à racines nues et les arbustes à petits fruits (cassissiers, framboisiers, groseilliers, groseilliers à maquereau…). N’oubliez pas de praliner les racines. 
  • Pas la peine d’acheter des arbres de grande taille, mieux vaut acheter des scions (arbres greffés, ils ont un an, une tige principale et quelques branches secondaires) qui reprennent très bien et coûtent beaucoup moins chers.
  • Taillez les framboisiers non remontants (ceux qui ne donnent qu’une seule fois) : coupez au ras du sol toutes les branches qui ont donné des fruits l’an dernier. Comment les reconnaître ? Le bois est plus brun que celui des nouvelles pousses. 
  • En climat doux, plantez le figuier
  • Apportez de l’engrais au pied des fruitiers. Du compost ou fumier bien décomposé à étaler à raison d’un kilo par m2

 

POUR LES FÉES ET LES LUTINS,
DES PLANTES QUI POUSSENT OU SE DÉPLOIENT COMME PAR MAGIE,
UN COFFRET POUR UN JARDIN MERVEILLEUX !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.