Cette plante grasse a tout plaire : une longue floraison, un bon caractère, des couleurs qui apportent de la gaieté dans la maison. Dernier atout de choc : elle est facile à entretenir.  

Il vient de Madagascar

La famille des Kalanchoe comprend 155 espèces originaires d’Asie, d’Afrique, mais surtout de Madagascar (pour environ la moitié d’entre elles). On trouve un peu de tout dans ces espèces : des lianes, des arbustes et des plantes herbacées. Certaines sont des rase-moquette, d’autres, comme le Kalanchoe arborescens, peuvent s’élever jusqu’à 5 m de haut. 

©gojak

Le kalanchoe des fleuristes

Celui que nous avons coutume de cultiver chez nous, en plante d’intérieur, se nomme Kalanchoe blossfeldiana. On lui a donné ce nom en hommage à un hybrideur, Robert Blossfled qui fut à l’origine de sa commercialisation dans les années 30, en Allemagne. C’est ce kalanchoé que l’on trouve chez les fleuristes. Il est vendu tout seul ou intégré à des compositions. Quand votre potée sera moche, le kalanchoé se portera sans doute très bien. Il est même capable de refleurir l’année suivante si vous en prenez un peu soin. 

À fleur simple ou double, il apporte une touche de couleur vraiment très appréciable en plein hiver. Rose, jaune, rouge, orange, blanc… toutes les couleurs s’intègrent bien partout. Bon à savoir : il est amateur de formaldéhyde et entre donc dans la catégorie des plantes dépolluantes !

©gardening express

Les 6 commandements de l’entretien

  • Expo : du soleil et de la lumière. Installez-le dans la cuisine, sur un bureau ou une table basse. 
  • Température : de 18 à 24 °, toute l’année. Il peut passer l’été dehors, mais rentrez-le dès la mi-septembre. En dessous de 10 °C, il ne supporte pas.
  • Arrosage : régulier l’été, très réduit l’hiver. Si les feuilles font la gueule, sont plutôt mollasses, c’est que vous avez trop arrosé. Laissez sécher ! À l’inverse, des feuilles toutes rikiki indiquent que vous ne l’arrosez sans doute pas assez. 
  • Fertilisation : oui, en été, une dose d’engrais liquide une fois tous les 15 jours.
  • Rempotage : utilisez un terreau spécial cactées. Rempotez tous les dans     un contenant légèrement plus grand. 
  • Notre conseil + : enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure ; si elles s’accumulent et se décomposent au cœur de la plante, votre kalanchoé peut périr. Cela serait dommage ! 

Contenants : faites-vous plaisir !

Quelques exemples pour vous inspirer ! Comme un mini kalanchoé dans un mini-arrosoir

©tsokur

 

 

©decorum-company

 

©bakker

 

©lockwoodstickhill

 

©bakker

 

 

©flora store

 

©motorolka

©pranee-mankit

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.