Sacrebleu, miladiou ! Et dire que je suis tombé dessus par hasard. ENFIN l’explication, la vraie, pas celle que ces soi-disant experts donnent sur les plateaux TV, pas leurs vérités qu’ils assènent dans d’innombrables livres. La réponse à cette question : pourquoi y a-t-il une baisse de natalité en Europe, et notamment en France (le nombre de naissances y a chuté de 2,1% en 2017) ?

Alors, vous séchez ? Je vous laisse quelque instants (ding – ding – ding -ding – ding…). Quelques indices : la réponse est tellement simple et tellement sous nos yeux (plutôt sous nos papilles) qu’on ne la trouve pas.

Même les lapins…

©Astakhova

(Ding – ding – ding). Nous en avons consommé 254 000 tonnes en France ( moyenne 2010-2014) et nous en mangeons près de 4,2 kg par personne et par an. (Ding- ding -ding). Allez, un dernier indice pour la route, et là, cadeau, tout le monde trouve : c’est le nom attribué au 16ème jour du mois de germinal. (Ding- dang- dong). Ça y est ? c’est bon? Surprenant hein ! Eh oui, la coupable est : LA LAITUE. Ne faites pas cette tête, remontez cette mâchoire qui tombe par terre. La laitue est a.n.a.p.h.r.o.d.i.s.i.a.q.u.e, le contraire d’aphrodisiaque. Elle peut faire dormir même les lapins (c’est tout dire). Et vous voyez, si manger 5 légumes ou fruits par jour est bon pour la santé, ça ne l’est pas forcement pour la sexualité. 

©serg78

Dites-le avec des laitues

La ou plutôt les laitues, on en trouve partout.  C’est la feuille de salade, plutôt la demi-feuille dans le hamburger des fast foods de nos ados mâles (la preuve que leur baisse de fertilité n’est donc absolument pas due aux ondes du portable qu’ils ont continuellement dans leur poche). C’est l’ingrédient des déjeuners pour ne pas grossir et aussi des mensonges (raconter des salades). C’est plus de 100 variétés. D’ailleurs pourquoi ne pas faire comme avec la rose qui permet de communiquer toutes les nuances de votre amour ? Vous savez, en fonction de la couleur, du nombre, voire de l’état d’épanouissement de cette Rosaceae, vous pouvez exprimer toute une gamme de symboles. Et bien, on peut faire la même chose avec la laitue. En fonction de l’espèce, du nombre et de l’état, vous pourrez faire passer toute une série de messages.

 

 

Le choix dans la feuille

©somesense

Pour un premier rendez-vous, au lieu de venir avec une bouteille de vin ou de l’éternel bouquet, hop, on change, on vient avec une Lactuca sativa toute pimpante. Votre hôte sera rassuré(e) sur la fin de soirée, vous trouvera classieux(se) et vous laissera la possibilité de passer aux roses… après. À l’inverse, pour une séparation, je recommande 2 à 3 laitues Iceberg toutes flétries, le message sera on ne peut plus clair

Pour des rendez-vous branchés, une belle Lactuca stephania. Pour rencontrer quelqu’un de fin et délicat : une Lactuca tenerrima ; pour quelqu’un de très très fin et très très délicat, 2 à 3 de cette variété. Les primeurs pourraient apprendre les subtilités de ce langage et ainsi devenir poètes.

Puisqu’on parle d’art, je pose cette question primordiale : la feuille de vigne ou de figuier, ce voile de pudeur masquant le sexe des représentations de nudité ne serait-elle pas en fait une feuille de laitue – pas encore flétrie – qui maintiendrait cet organe en état de faiblesse ? Je laisse les experts en débattre. 

Laitue, jujube et fourfourchette

Mais poursuivons notre exploration. Votre femme ou votre homme vous dit : “Ce soir j’ai fait quelque chose de léger”. Si vous entendez le mot laitue : aie, aie, aie ! Ce n’est pas bon du tout pour la suite des événements. Et là encore, il y des différences. Quelques feuilles perdues au milieu du diner vous indiquent que votre cas sera dur, mais pas désespéré. Par contre, si, un seul énorme saladier de Lactuca serriola trône au milieu de la table ou pire mélangé avec du jujube – que l’on mange, bien sûr, avec une fourfourchette – et de la marjolaine, c’est foutu.

Maintenant vous le savez, il faut se méfier des laitues. Elles sont toutes plus ou moins fourbes !

capucine tubéreuse ©anamejia18

Tubercule toi-même

D’ailleurs, il y en a une autre qui l’est aussi. On m’a dit que je devrais regarder, côté tendance, la capucine tubéreuse. Là, j’ai eu une grande frayeur. J’ai cru que j’allais tomber sur le blog ou la page Facebook de Capucine, une bonne amie d’études secondaires que je n’ai pas vue depuis plus de 30 ans et qui aurait été tubérisée voir multituberculée. Déjà, ce n’est pas simple de reprendre contact après aussi longtemps, mais en plus avec quelqu’un qui n’est pas en forme…  J’ai commencé à réfléchir à une approche exprimant ma tristesse et ma compassion et que je pourrai lui transmettre rapidement quand je me suis aperçu que ce n’était pas elle. Ouf ! Non, c’est un tubercule, entrant dans l’alimentation de base des Incas. Des INCAS ! Mais comment je vais faire, je n’en connais aucun? Je ne sors plus depuis des lustres. Je ne suis même pas sur Tinder…

La version moderne du bromure

Alors je cherche, je creuse , je recreuse – mais pas à plus de 10 cm de terreau bien drainé – et, là, je la vois qui se prélasse dans une poêle, après avoir pris son bain de vapeur, épilée et coupée, avec son petit air violet, la coquine. Attention, cher lecteur, chère lectrice, c’est un piège ! Elle forme avec ses amis, la laitue, la coriandre, l’ajonc, le poivre des moines et la majeure partie du gang des salades, la version moderne du bromure des tranchées, aliment de base de nos poilus de 14/18. Vous l’avez compris, c’est une organisation redoutable (moins dangereuse, quand même, que le gang des postiches ou que celui de la Brise de mer) qui coupe, sans que vous vous en aperceviez, toute envie d’ébats. Vous y rajoutez les huiles essentielles de camphre et de myrrhe et là, vous êtes bon(ne) pour entrer au monastère ou au couvent. 

Vous voyez, vous avez eu raison de lire – ou de dévorer – cet article. Vous êtes maintenant initié(e). Non seulement vous parlez laitue mais, de plus, vous pouvez aussi décrypter les intentions cachées de vos proches ou moins proches.

 

POUR LES FÉES ET LES LUTINS,
DES PLANTES QUI POUSSENT OU SE DÉPLOIENT COMME PAR MAGIE,
UN COFFRET POUR UN JARDIN MERVEILLEUX !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.