La feuille d’acanthe a été utilisée comme motif ornemental depuis les chapiteaux de style corinthien des temples grecs et romains jusqu’à l’architecture néoclassique du XIXe. Dans leur grande majorité, les acanthes sont trop frileuses pour résister chez nous. Willy de Wilde, de la Pépinière du Lac des Joncs, vous en recommande 3 qui résistent très bien au froid.

 

Costaude et volumineuse

©goldfinch4ever

Si vous n’avez qu’un jardinet, oubliez-là ou alors cultivez-la en pot, mais il faudra la diviser ou la rempoter au bout de deux ou trois ans. Installée dans les conditions qui lui plaisent (terrain frais, sous-bois, massifs de mi-ombre), l’acanthe à feuilles molles (Acanthus mollis) laisse libre cours à son caractère colonisateur. D’autant qu’elle combine deux façons de se reproduire : par ses graines et par un système racinaire super-puissant. Si vous voulez vous en débarrasser, la lutte sera difficile, car un petit morceau de racine laissé en terre lui suffit pour faire sa réapparition. Coucou, la revoilou…

C’est une vivace plantureuse, à croissance rapide qui atteint 1 m d’envergure et plus de 1 m de hauteur, voire 1,50 m quand elle développe en été ses épis floraux (fleurs blanches à bractées mauves) mellifères. 

Avec qui la marier ? D’autres plantes de belle envergure comme les digitales, les solidagos ou les grandes graminées qui apprécient les sols frais (Spartina pertinata ‘Aureomarginata’, Miscanthus sinensis ‘Flamingo’…)

©macplants

Une belle de Corse

Contrairement à l’acanthe à feuilles molles, l’acanthe épineuse (Acanthes spinosus) a besoin de soleil et d’un terrain sec, pour être heureuse. Le feuillage est très découpé, épineux aux points, beau d’avril à octobre. La floraison est estivale, en épis de fleurs rose blanc rosé et pourpre violet. Elle peut atteindre 0,80 m de hauteur, mais reste bien compacte et d’un diamètre réduit. Pour l’implantation, vous avez le choix entre la pleine terre ou un milieu rocailleux où elle résistera super bien à la sécheresse. Pas besoin de la nourrir, elle se contente d’un milieu pauvre.

©peganum-flickr

 

 

Idéale en rocaille

Elle a un look de chardon, mais il s’agit bien d’une acanthe et même de Acanthus spinosus var. spinosissimus ! C’est la plus petite de cette bande des 3. Au bout de 3 à 4 ans de culture, elle ne dépassera pas 40 cm de diamètre. Sa petite taille, sa résistance à la sécheresse et au froid en font une plante parfaitement adaptée à une culture en rocaille. 

Ces trois acanthes sont résistantes à – 15°C dans un sol bien drainé. 

La pépinière du Lac des Joncs, de Willy de Wilde, est installée en Dordogne, en pleine forêt Barrade à mi-chemin entre Sarlat et Perigueux.

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.