Sa passion est devenue son métier… Après 40 ans passés à travailler dans le bâtiment, Patrick Lacoste, fou de cactus et de succulentes, a créé sa pépinière, Au cactus médocain. Vous aimez ces plantes ? Suivez ses conseils. 

Hortus Focus : comment et où est née votre passion ?

Patrick Lacoste : voilà une trentaine d’années, je suis allé en vacances aux îles Canaries. J’ai acheté quelques cactus pour un copain, fou de cactus. Je m’en suis offert deux ou trois, je ne sais plus. Et j’ai attrapé le virus ! J’ai commencé par les collectionner. Quand la salle à manger a été envahie, j’ai commencé à en installer dans la chambre. Et là, ma femme m’a dit “Stop”. J’ai donc trouvé une petite serre de jardin. Quand la serre a été pleine, j’ai construit une serre plus grande… puis une autre ! Actuellement, j’ai environ 500 m2 de serre. Et j’ai abandonné mon métier premier, dans le bâtiment, pour lancer ma pépinière. J’ai environ 2500 espèces et variétés différentes. 

©Unsplash

Qu’est ce qui vous séduit chez les cactus et succulentes ? 

Ce qui me plaît, c’est le graphisme de ces plantes et leurs fleurs plus différentes qu’il n’y paraît. J’ai, par exemple, une belle collection d’échinopsis hybrides. J’en ai environ 300 qui offrent des fleurs différentes.

Vous parvenez encore à débusquer des plantes que vous n’avez pas ?

 Ça devient difficile ! Mais avec mon épouse, Fabienne qui, elle, adore les tillandsias, on part en exploration en Belgique, en Allemagne, un peu partout. Nous sommes même allés en chercher en Hongrie !    

Dans quelle terre planter un cactus ?

Il faut tout d’abord l’installer dans un substrat adapté. Chaque collectionneur a son substrat. Moi, c’est 50% de terreau de feuilles mortes et 50% de pierre ponce qui a l’avantage d’absorber très vite l’eau et de la rediffuser au fur et à mesure que la terre sèche. Si vous n’avez pas de terreau de feuilles, il existe des substrats spécifiques vendus en jardinerie. Si vous avez le terreau de feuilles, mais pas la pierre ponce, remplacez-la par de la perlite, de la pouzzolane ou du sable grossier pour aquarium. 

À quel rythme faut-il arroser les cactus ?

Un arrosage copieux, au pied, tous les 15 jours, ça suffit. Videz les soucoupes après les arrosages. Ne les trempez pas. Si votre cactus est en pot, lui-même installé dans un cache-pot, sortez-le du cache-pot. Les cactus détestent avoir les pieds dans l’eau. 

©Sirikornt

Ont-ils tous besoin du plein soleil ?

Non, ils ont besoin de lumière, mais certains préfèrent la mi-ombre. Il faut vraiment se renseigner, si on le peut, au moment de l’achat. Et n’oubliez pas que nombre de cactus sont des frileux. Pensez à les protéger du froid, en les rentrant dans la maison. 

Sont-ils sensibles aux maladies ? À quoi faut-il être attentif ?

Il faut surveiller une attaque éventuelle de cochenilles ou d’araignées rouges. Ce sont les parasites les plus fréquents. Il n’est pas toujours facile de les repérer notamment sur les cactus “barbe de vieillard”, vous savez ces cactus qui ont des poils blancs sur des côtes très serrées. Les cochenilles aiment bien loger au fond des côtes et bien souvent, on se rend compte de leur présence quand le cactus commence à dépérir. 

Comment traiter ?

Commencez par isoler la plante malade. Les traitements à l’ancienne au savon noir, à l’alcool ne sont pas toujours efficaces. On peut “laver” les cactus  avec des coups de pinceau trempés dans de l’eau, mais il est vrai que ce n’est pas toujours facile de venir à bon de ces parasites.

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial