Ah ! Si nous n’avions pas les plantes à disposition, notre langue française serait bien moins riche. Petit tour de ces expressions plus ou moins fleuries, plus ou moins argotiques ou crues, mais toujours très évocatrices…

Préliminaires…

  • Aller aux fraises : aller dans les bois en galante compagnie.
  • Conter fleurette : flirter.
  • Effeuiller la marguerite : déshabiller son / sa partenaire.

Action !

  • Voir les feuilles par en-dessous : voir le sexe de sa partenaire.
  • Mettre une marguerite : faire l’amour.
  • Se faire souffler dans le poireau : pratiquer une fellation.
  • Jouer du casse-noisettes : contracter les muscles du vagin pour aider à la jouissance de son partenaire.
  • Brouter le persil : pratiquer le cunnilingus.
  • Titiller la framboise : caresser le clitoris.
  • Se faire décosser le jonc : pratiquer une fellation. 
  • Se faire ramoner l’abricot : la pénétration et ses mouvements.
  • Repiquer à la violette : démarrer une nouvelle partie de jambes en l’air.
  • Chatouiller le nénuphar : cunnilingus.
  • Éplucher des lentilles : masturber une femme avec les 5 doigts de la main droite (et pour la gauche ?).
  • Arranger les catleyas : faire l’amour selon Marcel Proust (petite erreur de Marcel, on écrit Cattleya pas Catleya, mais bon…)

Nirvana

  • Avoir les pieds en bouquet de violettes : atteindre l’orgasme.
  • Défriser la chicorée : déflorer sa partenaire.
  • Se lécher la poire : s’embrasser.
  • Arroser le cresson : jouir hors de sa partenaire.
  • Dérouiller le panais : faire l’amour

La conséquence éventuelle

  • Avoir avalé le pépin : être enceinte

Au chapitre des plaisirs solitaires

  • Se faire grossir la cerise : se masturber pour une femme.
  • S’astiquer le poireau ou faire dégorger le poireau: se masturber en parlant d’un homme. En Angleterre, on dit s’astiquer la banane, en Italie : brosser les pêches.
  • Effeuiller le baobab : se masturber pour un homme (y’a de ces crâneurs…) 

Ah oui, les sentiments… 

  • L’avoir dans le raisin : aimer à la folie

 

 

Pour la plupart, ces expressions sont extraites du livre de Patrick Mioulane “Herboristerie coquine, carnet de botanique érotique” (Larousse).

 

 

 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial