En Amazonie, les animaux sont victimes, eux aussi, des gigantesques incendies. Une situation dramatique pour nombre d’espèces dont la forêt tropicale humide amazonienne est le seul habitat sur la planète. Voici quelques-uns de ces espèces menacées. 

Animaux : Paresseux à gorge brune - Amazonie - Hortus Focus

©Rafael Cuto

Le paresseux à gorge brune

Si vous êtes amateur de mots croisés ou de Scrabble, vous connaissez sans doute le mot “ay”. C’est l’autre nom donné au Bradypus variegatus, le paresseux tridactyle de Bolivie. “Ay”, c’est le cri poussé par la femelle à la saison des amours.  Le paresseux ressemble à une grosse peluche, à la face rondouillarde, aux oreilles quasi invisibles et au nez écrabouillé. Le paresseux est… lent, flegmatique, ne quitte guère sa branche sauf pour aller faire ses besoins (une fois tous les 10 jours, oui, chez lui même le transit est lent). Il mange exclusivement des feuilles et dort au minimum 10 heures par jour…

 

 

Animaux : Araignée Goliath - Theraphosa - Hortus focus

©Dan Olsen

L’araignée Goliath

C’est la plus grosse araignée du monde. Son corps est gros comme le poing d’un adulte. Chacune de ses 8 pattes peut mesurer jusqu’à 30 cm ! C’est aussi la seule araignée dont le bout des pattes est équipé de griffes. Il paraît (aucune envie de vérifier) qu’entre ses griffes et son poids (celui d’un bébé chien), on peut l’entendre arriver (misère…). Une jeune Theraphosa blondi se nourrit habituellement d’insectes. Adulte, elle croque tout ce qui traîne dans les parages, des oiseaux aux serpents. Elle est aussi appelée la mygale de Leblond, du nom du médecin naturaliste sous Louis XIV, Jean-Baptiste Leblond, qui la découvrit. La morsure de l’araignée Goliath est douloureuse, mais pas mortelle. Le moindre contact avec ses poils urticants provoque des démangeaisons. 

Animaux : serpent fer de lance - Amazonie - hortus focus

©Harry Collins

Le serpent fer de lance

Lui, il ne faut pas lui marcher dessus ou chercher à le chatouiller… Bothrops atrox (quel nom bien trouvé !) habite la forêt tropicale. Il rampe, mais peut grimper aux arbres ou nager si des petits mammifères ou des grenouilles passent à l’horizon. L’adulte mesure environ 2 m. Ce serpent de la famille des vipères présente une tête triangulaire… comme un fer de lance. En Martinique, dans les champs de bananes, on trouve une autre espèce de trigonocéphale (Bothrops lanceolatus). C’est un serpent très agressif quand il se sent en danger. Sa morsure est très grave, voire mortelle.  

Pécari à lèvres blanches - hortus focus

©Leeman

Le pécari à lèvres blanches 

Tayassu pecari ressemble à un petit sanglier pouvant penser jusqu’à 40 kg. En Amérique du Sud, il vit en troupeaux dans les forêts tropicales, mais également dans d’autres milieux (mangroves, forêts sèches…). Il a le poil raide et rêche. S’il est énervé, il le manifeste en claquant des dents. Il est dépourvu de défenses, mais ses canines sont costaudes et peuvent faire des dégâts. Omnivore, il préfère manger des fruits et des racines, mais en cas de disette, un petit mammifère sera un bon casse-croute !  

 

 

ouakari chauve - amazonie - hortus focus

©Myriam Borzee

 

L’ouakari chauve

Il est facilement identifiable grâce à son crâne chauve et sa face écarlate comme s’il avait pris un monstrueux coup de soleil. Cacajao calvus est un singe placide, agile, poids plume (maximum 3,5 kg), vivant en groupe et se nourrissant de fruits, de graines et de nectar. Son habitat, c’est la canopée. En avril, la face du mâle devient encore plus rouge. Plus il est rouge, plus il aura de chance de séduire une partenaire. 

 

 

 

 

Animaux : Leontopithecus rosalia - tamarin lion doré - hortus focus

©Wrangel

Le tamarin lion doré 

Son apparence physique curieuse, mi-lion mi-singe, et son caractère plutôt aimable lui ont valu d’être chassé et capturé. L’un d’entre eux fut même un animal de compagnie pour Madame de Pompadour. Le tamarin lion doré est victime de la déforestation et le symbole de la protection de la nature au Brésil. Leontopithecus rosalia ne peut se nourrir dans les champs, son alimentation est constituée de fruits, mais aussi d’insectes, de larves qu’il débusque grâce à ses doigts longs et très fins. Il s’abreuve dans le cœur des broméliacées. Sa “maison”, c’est la forêt primaire. Il vit en famille. La maman élève ses petits pendant deux semaines avant de les confier au papa. 

 

Animaux : margay - Amazonie - hortus focus

©aardvark-studios

Le margay

On dirait un très gros chat ou un petit tigre. Ce petit félin au pelage tacheté, comme celui d’un ocelot, passe une bonne partie de son temps dans les arbres où il se nourrit de lézards et d’oiseaux. Mais, la nature étant bien faite et ses articulations super mobiles, Leopardus wiedii est capable de descendre en vitesse la tête la première de son arbre pour aller chasser une proie à terre ou de tenir accroché à une branche par une seule patte ! Chassé pour sa fourrure, le margay a vu sa population beaucoup diminuer et l’espèce est considérée comme quasi menacée de disparition. 

 

 

 

 

Animaux : grenouille bleue - dendrobates azureus - hortus focus

©crbellette

La grenouille bleue

Dendrobates azureus semble avoir été trempée dans un pot de peinture bleue avant d’avoir été ponctuée de taches noires. Ce poids plume d’environ 8 gr est capable de paralyser un poisson grâce à des glandes d’alcaloïdes présentes dans sa peau. Mais ce dendrobate mange surtout des petits insectes. C’est donc une grenouille vénéneuse. Les Indiens d’Amazonie les faisaient cuire pour récupérer leur venin et en badigeonner leurs flèches avant de partir à la chasse. Pour différencier les mâles et les femelles, une astuce : le bout des orteils des garçons forme un cœur.  

 

caïman noir - amazonie - hortus focus

©Uwe-Bergwitz

Le caïman noir

C’est le tueur de l’Amazone. L’espèce a longtemps été menacée, car chassée pour sa peau (oui, oui, les sacs en croco…). Il est plus grand, plus imposant que ses cousins, les crocodiles de la mer et du Nil. Le plus grand caïman noir tué mesurait 7,7 m et pesait 1,3 t ! Melanosuchus niger avale, sans mâcher, tout ce qui passe à côté dans sa grande gueule dans l’eau et sur les rives. Il peut se régaler de piranhas, mais aussi de tapirs et même de serpents. Comme il n’a pas de prédateur exception faite de l’homme, il peut vivre jusqu’à 50 ans à l’état sauvage. 

 jaguar - amazonie - hortus focus

©Photocech

Le jaguar

Cette espèce est classée parmi les quasi menacées. Le jaguar (Panthera onca), animal qui conjugue la puissance et la force a été vénéré par les Mayas et les Aztèques. Aujourd’hui, il est victime de la déforestation qui fragmente ses territoires. Au Brésil, l’espèce est selon les zones considérées de vulnérable à éteinte. Dans le reste du continent sud-américain, il est difficile d’estimer sa population, car son aire de répartition est très large. C’est le plus puissant des félins de la planète, ses dents sont capables de percer la carapace d’une tortue ou le crâne de n’importe quel animal. Comme le caïman noir, il n’a pas de prédateur excepté l’homme. 

 

 

À voir…

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial