Les fleurs de ce pavot pas super vivace sont d’un bleu incroyable. Le pavot de l’Himalaya nécessite des conditions de culture un peu plus particulières que le pavot d’Orient et celui du pays de Galles. Mais si votre jardin s’y prête ou si vous pouvez recréer les conditions qu’il apprécie, lancez-vous !

D’où vient ce pavot ?

Meconopsis betonicifolia est originaire de la province chinoise du Yunnan, aux portes de l’Himalaya dans des terrains ombragés. Il pousse jusqu’à 4 000 m d’altitude. Une quarantaine d’autres espèces de Meconopsis sont répertoriées dans la large zone himalayenne. Si l’on décortique son nom botanique : “mekôn” désigne le pavot et “opsis” signifie aspect extérieur. Quant à betonicifolia, cela ne veut pas dire qu’il est capable de pousser dans les murs de nos villes, mais que ses feuilles ressemblent à celles de la bétoine. Voilà, vous savez tout !

pavot bleu de l'Himalaya - Meconopsis betonicifolia - hortus focus

©Picmax13

Comment reconnaître le pavot bleu de l’Himalaya ?

Euh… ben… les fleurs sont bleues. Un bleu pur et vif qu’on trouve rarement dans la nature. On pourrait presque croire un coquelicot trempé dans une teinture. D’ailleurs, les Anglais le surnomment “Blue Poppy”. Les feuilles sont allongées, leurs extrémités sont arrondies. Toute la feuille est recouverte d’un duvet. La touffe est plutôt petite, elle dépasse rarement 20 cm de haut. Le feuillage est caduc. C’est un pavot qui ne vit pas très longtemps. Mais on peut le diviser ou le ressemer. 

Où peut-on le planter et comment ?

Autant le dire de suite : si vos étés sont chauds et secs, si votre sol est pauvre, ce n’est même pas la peine d’essayer de le cultiver ; l’échec est garanti. D’autant qu’il fleurit en juillet – août. 

Les conditions de culture optimales : une situation à ombre ou mi-ombre, des étés qui restent frais et humides (pas gagné, surtout avec le réchauffement climatique), un sol non calcaire et même plutôt acide. À cultiver si possible contre un mur pour protéger ses tiges fragiles. Et surveillez les limaces ! 

Si vous le plantez à l’automne, protégez bien sa souche en hiver avec un épais paillis.

Où voir le pavot bleu de l’Himalaya ? 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

3 Réponses

  1. Patrick L

    Bonjour Isabelle
    A Berchigranges j’ai vu les pavots de l’Himalaya en fleurs alors que je visitais ce superbe jardin vosgien un 18 mai (en 2007 pour être précis) – ils faisaient à l’évidence la fierté de Monique qui nous accueillait. Donc selon les conditions de culture la floraison ne serait pas aussi tardive en juillet-août comme tu le précises dans ton article (??).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial