Ça va être chaud sous la couette ! Oubliez les noms de légumes qui vous viennent instantanément à l’esprit. Il existe de vrais légumes du plaisir. Allez, je vous emmène faire un tour au marché et dans le chaudron de Nostradamus. 

légumes du plaisir : roquettePas de roquette pour les nonnettes !

Elle était interdite dans jardins monastiques. Hildegarde von Bingen en interdisait la culture et la consommation à ses nonettes. Parce que la roquette, c’est bon pour la… (à vous de trouver la rime, je vais pas faire tout le boulot non plus !). Bon, évidemment si vous en faites juste une salade, les résultats ne seront pas spectaculaires. C’est l’huile essentielle qui est efficace. Mélangez-en quelques gouttes à de l’huile d’olive ou de l’huile vierge (ah ! ah !) et procédez à un petit massage des testicules ou du clitoris. Une bonne occasion de vérifier si, comme le prônait la médecine arabe, la roquette est précieuse pour provoquer l’érection et favoriser la sécrétion spermatique. Et pourquoi la mélanger à de l’huile d’olive ? Primo : de l’huile essentielle pure sur les parties intimes, ça fait drôlement bobo. Secundo : nos ancêtres pensaient que l’huile d’olive était un moyen de contraception (ouais…). Double effet Kiss Cool, donc… 

légumes du plaisir : artichautArtichaut bouillant ! 

Un légume dont Coluche disait que c’est un vrai plat de pauvre : “C’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand tu as commencé !”. Même si l’artichaut, c’est pas franchement festif pour un repas en amoureux, vous pouvez toujours l’amener sur la table pour l’effeuiller de concert (moins érotique tout de même que le spaghetti suçotté devant des milliards d’enfants par la Belle et le Clochard…). Comme dans l’artichaut on commence par les feuilles et on finit par le cul, vous pouvez peut-être conclure comme dirait Jean-Claude Dusse dans “Les Bronzés”. C’est Catherine de Médicis qui fit venir l’artichaut de l’Italie vers la France (comme la glace à l’italienne et les macarons). On pouvait alors entendre sur les marchés : “Achetez mes artichauds, des beaux artichauds, pour avoir le corps et le cul bien chauds”. Car, oui, jusqu’en 1690, artichaut s’écrivait encore artichaud.

légumes du plaisir : céleriCéleri-branche pour nuits blanches 

De récentes études ont confirmé ce que favorites, courtisanes et Madame Tout-le-Monde savaient empiriquement depuis belle lurette : le céleri-branche vous requinque son bonhomme, car il contient de l’androstérone, importante hormone sexuelle sécrétée par les testicules. Bref, allez quérir quelques pieds (de céleri) pour introduire (on se calme) ces légumes du plaisir dans vos plats cuisinés (soupes froides ou chaudes, crudités à la mayo ou faites preuve d’imagination, que diantre !) et donner raison à ce vieil adage “Le céleri rend sa force au vieux mari”. Ça vaut aussi peut-être pour les maris tout neufs, à vous de voir ! Maîtresse en titre de Louis XV, Madame de Pompadour en faisait cuisiner sous toutes formes à son royal lover pour être certaine de passer des nuits muy caliente

légumes du plaisir : avocatSous la robe de l’avocat…

Encore un fruit banni des couvents et monastères en raison de sa réputation sulfureuse. Les conquistadors confits de religion avaient été effarés de découvrir que les Aztèques le nommaient “ahuacatl” (testicules). L’avocatier était évidemment surnommé arbre à testicules puisque ces fruits poussent souvent par paires !  Les Aztèques pensaient que la chair de l’avocat agit comme un stimulant sexuel. Y’a du vrai là-dedans puisque la vitamine B5 permettrait de lutter contre une érection en chute libre. 

Portrait de Nostradamus - Hortus Focus

©hultonarchive

La confiture amoureuse de Nostradamus

L’apothicaire et astrologue célèbre pour ses prédictions catastrophiques n’avait pas toujours la tête dans les étoiles… Voici sa recette publiée dans son Traité des confitures. 

Épluchez et coupez le gingembre en petits bâtonnets. Déposez-les dans une casserole et recouvrez-les d’eau. Faites bouillir 10 min. Égouttez. Recommencez l’opération deux fois, la première pendant 10 min, la seconde pendant 20 min. Laissez égoutter 12 heures. Dans une casserole, faites bouillir le gingembre égoutté avec le miel pendant 15 min. Recommencez l’opération le lendemain puis le surlendemain. Mettez la confiture en pot. Comme Nostradamus, il suffit de consommer une cuillère de cette confiture le jour où vous éprouvez “un coup de mou”…  

Caviar - Hortus Focus

©Plateresca

Du caviar à la louche, pour le plaisir !

Certes, nous sortons du thème légumes du plaisir, mais je ne résiste pas à vous rapporter la petite histoire du caviar et de la Grande Catherine, mariée à 15 ans au futur tsar Pierre III de Russie, âgé alors de 17 ans. Pendant 8 ans, le couple ne parvient pas à concevoir un héritier pour le trône (pas plus qu’une héritière). Il faut dire que Pierre n’est pas un cadeau. Il picole comme un trou depuis ses… 11 ans, se chope la variole en 1744, et son passe-temps favori n’est rien d’autre que la torture des chats et des chiens (je m’égare mais c’est passionnant, non ?).

Bref, Catherine dont le caractère est bien, bien trempé, décide de prendre l’affaire en main d’autant qu’on vante en Russie les mérites d’un philtre d’amour associant caviar et lait de pavot. La future tsarine convoque son cuisinier et lui ordonne : “Puisqu’il faut absolument un successeur à l’Empire, apportez-moi du caviar, et ce soir, à l’heure du souper, envoyez-moi Sergei Saltykov !” Le résultat de cette nuit brûlante avec ce comte qui fut aussi le premier des nombreux amants de Catherine ? La naissance de Paul, futur tsar, le 1er octobre 1754. Devenue tsarine, la Grande Catherine se débarrasse vite fait bien fait de son encombrant époux grâce à un coup d’État. Pierre est assassiné quelques jours plus tard, le 17 juillet 1762 dans des circonstances jamais éclaircies. 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial