Le Jardin de la Poterie, dans le Cotentin

Lithaire, Cotentin. À côté de leur maison et de leur atelier, où ils fabriquent des poteries en grès et donc non gélives, Isabelle Bazire et Thierry Jeanne  ont aménagé leur jardin de 2500 m2. À la découverte du Jardin de la Poterie… 

Protégé par une double haie champêtre, le jardin de la Poterie peut accueillir des espèces réputées frileuses. Il fait aussi la part belle aux plantes d’ombres et autres palmiers, gunnères, euphorbes, saxifrages, digitales, aconits, carex, plantes aquatiques…  Oiseaux et pollinisateurs y sont nombreux, il faut dire que les mangeoires et nichoirs ne manquent pas. Ici, les produits phytosanitaires n’ont jamais eu le droit d’entrer de toute façon et préserver, renforcer la biodiversité a toujours été une priorité.

Poteries en grès - Hortus Focus

©Didier Hirsch

L’union de l’art et du jardin

Les pièces de grès façonnées et cuites à 1200°C ont évidemment toute leur place dans le jardin. Certaines sont posées là en attente d’être habitées, d’autres sont depuis longtemps investies par les plantes comme un pin taillé en nuage. Des sphères hébergent des petits sédums, des plantes succulentes se prélassent dans des vasques… Quelques-uns des massifs sont ourlés de bordures à l’ancienne. Isabelle et Thierry ont retrouvé des modèles du XIXe et les reproduisent dans leur atelier. Partout, dans le jardin, sont mis en place des créations ( notamment une petite armée de totems en grès et fers à béton) et des trésors de récupération (cerclage de tonneaux, laisse de mer et collection de vieux arrosoirs en zinc). 

Nous avons déambulé dans le jardin avec Thierry. Voici quelques plantes et les commentaires du “patron” du Jardin de la Poterie !

Quelques insolites… 

  • Rhodea (Rhodea) : elle vient de Chine. Peu courante dans nos jardins, elle produit une fleur curieuse en forme d’ananas !
  • Poivre de Tasmanie (Tasmannia aromatica) : dans le passé, ses feuilles servaient d’ersatz de poivre sur les bateaux. Enfin, pour avoir essayé, je peux vous dire que la saveur est plus proche du vitriol que de la harissa…
  • Dianela (Dianella tasmanica) : une plante rigolote, surtout pour ses fruits qui forment des petites boules bleu électrique
  • Calycanthus : un arbuste, mais qui fait de belles fleurs plutôt bizarres… Elles sentent le vin rouge du genre “Chateau-Migraine”. Une odeur assez terrifiante…
Digitale - Hortus Focus

©Didier Hirsch

Chez les vivaces

  • Aconit grimpant (Aconitum austroyunnanense) : cette vivace qu’on appelle le casque de Jupiter fait de superbes fleurs bleues, mais elle peut être dangereuse utilisée à de sales fins. L’aconit est, en effet, un poison ultra-violent.
  • Saxifrages (Saxifraga) : ces vivaces ont longtemps été considérées comme des plantes à mémé. Dans les vieux jardins, on pouvait les voir cerner les parterres. Surnommées “désespoir du peintre” ou “bâton de Saint-Joseph”, elles redeviennent tendance et tant mieux !
  • Osmonde royale (Osmunda regalis) : nous en avons beaucoup dans le jardin. Ces fougères sont intéressantes, car leurs hampes sont fertiles. Ne les prélevez pas dans la nature, elles sont protégées. Vous les trouverez chez des pépiniéristes.
  • Muehlenbeckia : nous avons utilisé ces plantes qui viennent de Nouvelle-Zélande sur des treillages métalliques pour former des murs végétaux. Il faut juste savoir que ce sont des lianes qui peuvent atteindre 7 m de haut et de large. Faites attention, si vous l’installez et voulez vous en débarrasser quelques années plus tard, il vous faudra une mini-pelleteuse !
  • Gunnère (Gunnera) : nous en avons 5 espèces dans le jardin dont Gunnera manicata qui est énorme. D’ordinaire, ces plantes soiffardes sont plantées non loin d’un bassin. Ici, je ne lui ai jamais donné d’eau. Elle s’est débrouillée pour aller la chercher toute seule. Conclusion : parfois, il vaut mieux laisser la plante bosser que de s’échiner soi-même. 
  • Serpentaire commune (Dracunculus vulgaris) : c’est un très gros arum. La pollinisation est assurée par les mouches. Pendant deux jours, il pue le rat mort, c’est une horreur !

 

 

Callistemon - Hortus Focus

Callistemon ©Didier Hirsch

Du côté des arbres et arbustes

  • Érable du Japon (Acer) : l’un des mets favoris des chevreuils ! Ils venaient régulièrement se nourrir dans le jardin, puis nous regarder par la fenêtre histoire de bien nous énerver ! Nous avons plus ou moins réglé le problème grâce à un boitier. Quand un chevreuil passe devant ce boitier, une lumière s’allume et la radio se met en route ! 
  • Houx (Ilex) : ici, le houx pousse spontanément partout ! Il finit par former de très gros arbres bien pratiques pour former des haies coupe-vent.
  • Viburnum foetidum ‘Cotentin’ :  je sais pas pourquoi il s’appelle foetidum car la fleur sent très bon…
  • Arbre aux faisans (Leycestera formosa) : ses fleurs en lanternes sont visitées par les hyménoptères et les oiseaux se régalent de ses grappes de fruits. 
  • Chèvrefeuille arbustif (Lonicera involucrata) : le plus sympa chez lui, ce sont les graines qui apparaissent dans des petits chiffons rouges. 
  • Feijoa, goyavier du Brésil (Acca sellowiana) : la floraison est superbe et fruit ressemble à un gros cornichon. Le goût fraise-banane est intéressant. 

Vous prendrez bien un peu de rosier ?

  • Rosa roxburgii :  rosier très peu courant, avec des fleurs comme des petites pivoines, des bourgeons floraux comme des petites châtaignes et un tronc qui se desquame. Bref, un ravissement !
  • Rosier ‘Mutabilis’ : le bois est rouge et les fleurs de plusieurs couleurs. Toujours intéressant à observer. 
  • Rosier ‘Blush Noisette’ : nous en avons installé plusieurs à l’entrée. Il s’agit d’un rosier remontant, dont les fleurs sont parfumées. Et ils ne sont jamais malades !
  • Rosier ‘Chapeau de Napoléon’ : il a été découvert en 1827. C’est un rosier botanique dont les boutons floraux font penser à de la mousse ou du persil. La fleur est ravissante, bien rose.
  • Rosa sericea : ses fleurs sont bof… En revanche, ses épines rouges sont très insolites. Mieux vaut ne pas l’installer trop en bordure, il est redoutable. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial