La rentrée génère des tensions ? La phytothérapie et les plantes vous seront d’une aide précieuse. En voici une qui vous aidera à vaincre une nervosité ou une irritabilité excessives et à aborder chaque jour plus sereinement. L’angélique, comme le ginseng, avait l’image d’un tonique très puissant et entrait dans la fabrication de nombreux élixirs. On lui attribuait de multiples propriétés. Dans son Théâtre d’agriculture des champs publié en 1600, Olivier de Serres écrit : « l’angélique, tel nom a été donné à cette plante à cause de cette vertu qu’elle a contre les venins. On la confit avec du sucre. »

Plantes et santé

Angélique officinaleAngelica archangelica – Angélique officinale

L’angélique est une herbacée bisannuelle rustique originaire de Scandinavie qui aime l’humidité des bords de berges et apprécie le froid. On la trouve au Groenland et en Laponie, et elle arrive en France par les Ardennes au XIIe siècle.

Elle est cultivée comme plante condimentaire  pour ses pétioles, tiges, graines et médicinale pour sa racine.

En France, deux espèces sauvages se rencontrent : Angelica sylvestris, qui évite toutefois le pourtour méditerranéen, et, sur les flancs du Canigou, l’angélique de Razouls (Angelica razulii).

Attention à la distinguer de la ciguë, une ombellifère également, mais nettement moins sympathique. Pour cela, froissez quelques feuilles et mettez votre nez au-dessus : la cigüe pue, l’angélique parfume.

 

Famille : Apiacées ou ombellifères - Type : bisannuelle - Origine : Scandinavie
Semis : février-mars.Elle se ressème très bien seule.
Sol : frais et humide, bien drainé, fertile - Exposition : mi-ombre
Floraison : juin - juillet de la deuxième année de culture - Hauteur : 1 à 2 m.

 

L’angélique est un amour de plante

Parties utilisées

Les parties aériennes : pétioles, tiges, graines ont un arôme très puissant dans la cuisine.
La racine ou les graines (à ne pas consommer pendant la grossesse et l’allaitement).

Propriétés
de la racine

La racine de l’angélique se récolte sur les plantes de plus d’un an et avant la floraison.
On l’utilise pour améliorer la digestion et éviter les ballonnements et gaz, lutter contre l’acidité gastrique, les reflux œsophagiens et les gastrites.
Tonique, relaxant musculaire, anxiolytique, elle lutte contre la nervosité, l’irritabilité, l’anxiété, l’épuisement nerveux.
Elle a également des vertus expectorantes et est conseillée pour les toux des bronchites. Elle améliore également la circulation sanguine, apaise les douleurs rhumatismales et soulage les douleurs des règles ou de la ménopause.

Agélique angelica archangelica

©eskymaks

En usage interne : consommez l’angélique en infusion à raison d’une cuillerée à café de racine séchée coupée en petits morceaux ou de graines pour un mug d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes, filtrez. Une tasse le midi et une le soir, pas plus ! Vous pouvez la sucrer avec du miel.

On peut également la trouver en huile essentielle, prenez conseil avant toute utilisation.

Une cure ne doit pas excéder 3 semaines pendant lesquelles vous devez éviter de vous exposer au soleil.

Attention : au moment de la cueillette la plante peut provoquer de graves brûlures si elle est ingérée ou en contact avec la peau.

Côté cuisine

Elle entre dans les liqueurs comme la Grande Charteuse ou la Bénédictine. En confiture, elle se marie avec la rhubarbe. Vous pouvez aussi faire de la crème d’angélique ou un cake à l’angélique. Les feuilles se grignotent en beignets. Enfin, à Niort, on s’est fait une spécialité des tiges d’angélique confites.

Angélique : crème

©Picasa

Recette rapide de crème à l’angélique

  • 1 litre de lait
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 6 œufs
  • 150 g de sucre roux

Pour confire les tiges

  • 2 tiges d’angélique
  • 250 g de sucre roux / un demi-litre d’eau de cuisson

Confire les tiges d’angélique

Découper les tiges en tronçons. Les tremper une heure dans l’eau froide pour les amollir. Les cuire dans un grand volume d’eau jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Réserver l’eau de cuisson. Les faire tremper une nuit dans l’eau fraiche.
Le lendemain…
Verser  50 cl de l’eau de cuisson que vous avez gardé dans une casserole avec le sucre. Réduisez en sirop à feu doux. Verser sur les tiges.

Le lendemain, préparer les crèmes

Préchauffer le four à 190°C
Faire bouillir le lait. Dans un saladier, casser les œufs et verser le sucre. Faire blanchir le mélange et battant très fort.

Incorporer le lait chaud en mélangeant régulièrement. Ajouter la poudre d’amande et les bâtonnets d’angélique confite.

Verser la préparation dans les pots.
Mettre au four au bain-marie dans un grand plat.

Enfourner pour trois quarts d’heure.

 

Dico

  • Anxiolytique : soulage l’anxiété, les troubles anxieux, mais aussi les troubles du sommeil.
  • Expectorant : fluidifiant bronchique qui facilite l’expectoration des sécrétions des voies respiratoires.
 Sources : 
Le guide de la phytothérapie au quotidien - Karine Jacquemard (naturopathe-herbaliste) - Rustica Éditions
Osons la fleur dans nos assiettes - Pauline Dominicy
Plantes sauvages comestibles - Nat Sinob - Éditions Mosaïque-santé
"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial