Dans ce genre très à la mode, il est facile de se perdre. Pas question de vous faire ici une liste exhaustive (ou un catalogue) mais de vous aider à y voir plus clair entre les roses de Noël et de Carême, l’hellébore de Corse ou fétide… Choisissez et plantez en ce moment ces vivaces rustiques. 

Helleborus niger - Hortus Focus

©weintel

La rose de Noël

Helleborus niger. Ses racines sont noires, ce qui explique son nom latin. Les fleurs, elles, toutes blanches. Cet hellébore est le premier de la famille à fleurir, dès le mois de décembre. La floraison peut durer jusqu’au mois de février. Si vous cherchez une variété originale, misez sur ‘Double Fashion’ aux fleurs… doubles. On attend pour bientôt des variétés dont le feuillage sera légèrement panaché.

 

 

 

 

Helleborus nigercors - Hortus Focus

‘Emma’ ©Promesse de fleurs

L’hellébore mi-Noël mi-Corse

Helleborus nigercors. Ces hellébores sont nés d’un croisement entre H. niger et l’hellébore de Corse (H. argutifolius). Quelques variétés à signaler : ‘Magic Leaves’ dont le feuillage s’orne de nervures claires très prononcées, ‘Candy Love’ dont les pétales blancs sont striés d’anis, ‘Emma’ à boutons rosés et fleurs blanches, ‘Silvermoon’ à fleurs roses…  

 

 

 

 

 

helleborus orientalis - Hortus Focus

©nickkurzenko

La rose de Carême

Helleborus orientalis. Il fleurit à partir de février-mars. Il est très intéressant dans le sens où l’espèce offre une très grande diversité de couleurs, de taille de fleurs, de forme. Génial pour colorer, éclairer les massifs en hiver. Avec un peu de chance, vous aurez de bonnes surprises au hasard des semis spontanés. Les fleurs sont simples, doubles, sages ou froufroutantes. Une fois installées, évitez de les déplacer, elles n’aiment pas qu’on change leurs petites habitudes. Du côté des couleurs, lâchez-vous ! On trouve de tout : du blanc, de l’abricot intense, du noir, du jaune pâle, de l’ardoise argentée… 

L’hellébore de Corse

Helleborus argutifolius. Deux raisons de craquer pour cette espèce : une floraison vert pâle à pistache en fin d’hiver, et un feuillage graphique, très découpé et un peu piquant. Avec le temps, il devient plus grand que la rose de Carême, et forme toujours un élément intéressant dans les massifs d’autant que, comme tous les hellébores, son feuillage est persistant.  

L’hellébore fétide

Helleborus foetidus - Hortus Focus

©HansJoachim

Helleborus foetidus. On l’appelle aussi pied de griffon. Le feuillage de l’espèce type est particulièrement découpé. Les fleurs sont attachantes avec leur beau vert pâle bordé de pourpre. La floraison s’étend de fin avril à janvier et, au printemps, les pollinisateurs s’en régalent. Pourquoi fétide ? La faute au feuillage qui, si on le froisse, dégage une odeur désagréable. La plante gagne pas mal de volume en une saison. Une variété particulière ? ‘Yellow’ dont les fleurs vert chartreuse entourées de bractées vert doré se fondent au printemps dans le feuillage jaune doré. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial