Vers le site Giverny-Fondation Claude Monet Vers le site Vilmorin Vers la boutique d’Hortus Focus
L'urine : Mannaken pis - Bruxelles
©vadiml

Soyez nature : faites pipi dans l’arrosoir !

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais 2021-2030 est la période déclarée Décennie des Nations Unies pour la Restauration des Écosystèmes, par la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 19 mars 2020. Le lancement officiel a lieu le 5 juin 2021 à l’occasion de la Journée Internationale de l’Environnement et réaffirme la volonté des nations de “prévenir, stopper et retourner la tendance à la dégradation des écosystèmes, mais aussi de mieux construire le monde d’après Covid-19“. On n’est pas obligé de les croire sur parole, certes, mais on peut contribuer à l’objectif !

L’urine au jardin : un engrais naturel, gratuit, efficace
L’utilisation de l’urine
Les études scientifiques

 

L'urine et les fèces
©svtdesign

Les acteurs

Le Larousse définit ainsi  les excrétas :

“Substances rejetées hors de l’organisme, consistant principalement en déchets de la nutrition et du métabolisme (fèces, urines, sueur, matière sébacée, gaz carbonique, etc.)”.

Ils sont composés de l’urine et des fèces. 

 

Le décor : votre jardin d’ornement comme le potager.

Les plantes ont parfois besoin d’un petit coup de pouce pour démarrer ou pour se développer. Vous aimeriez accroitre le rendement du potager et vous leur ajoutez un peu d’engrais pour un apport en :

  • azote,
  • potassium,
  • phosphore,
  • soufre,
  • oligo-éléments,
  • calcium,
  • magnésium

Éviter les engrais chimiques, choisir des engrais biocompatibles, les plus naturels pour nourrir les plantes et le sol, recycler l’existant autant que possible, voilà une piste !

Le  jardin et l'urine
©L_Kramer

Le contexte

Il y a urgence à biodiversifier nos jardins,

    • redonner vie à nos sols,
  • rendre un peu de sa liberté à la nature autour de nous,
  • se diriger vers des formes d’autonomie alimentaire,
  • recycler et à récupérer autant qu’on le peut

pour contribuer à l’objectif d’un avenir possible.

L'urine et la cosommation d'eauLa consommation

Les Français consomment de l’eau potable dont 20 à 30% sont utilisés par les chasses d’eau pour l’évacuation de l’urine et des fèces.

Chaque seconde, dans les w.c. en France, ce sont 3171 litres d’eau qui sont utilisés ; une surconsommation de 100 millions de m3 d’eau potable dans les w.c..

Le reste de l’eau sert à la préparation des repas (6%), au lavage de la vaisselle (10%) et du linge ( 12%). En moyenne 9 litres d’eau sont évacués à chaque chasse. Sachant qu’une personne va en moyenne 4 fois par jour aux toilettes, cela représente 36 litres d’eau par jour et par personne. Si le système de chasse d’eau a plus de 15 ans, il peut même consommer jusqu’à 18 litres d’eau ou plus par cycle. (planetoscope)

L'urine : statueL’urine au jardin est un engrais naturel, gratuit, efficace

L’urine humaine est un engrais liquide à action rapide dans lequel on trouve la plupart des nutriments utilisés par les plantes. Le phosphore qui leur est indispensable permet d’accroitre le rendement et nous allons le chercher dans des mines qui vont finir par s’épuiser, car nous en puisons de plus en plus. L’azote tout aussi nécessaire est une ressource illimitée présente dans l’atmosphère. Mais, son cycle à l’intérieur des stations d’épuration qui retraitent les eaux pour en extraire l’azote liquide est très énergivore.

Les nutriments contenus dans l’urine sont fonction de l’alimentation bien sûr, mais en moyenne, on compte :

  • 3 à  7 g/l d’azote
  • 1 à 1,5 g/l de potassium
  • 1 à 1,5 g/l  de phosphore

Comment utiliser l’urine au profit des plantes

L’urine maison

Récupérez votre urine, conservez-la entre une semaine et six mois avant utilisation dans un contenant opaque et hermétique pour éviter les pertes d’ammoniac. Pour la stabiliser, vous pouvez ajouter une cuillerée à soupe de vinaigre ménager ou jus  de citron par litre d’urine.

Attention : n’utilisez pas votre urine si vous êtes sous traitement lourd ou hormonal ! Par ailleurs, l’urine ne doit pas être contaminée par les fèces.

Comptez 500 ml d’urine pour un arrosoir de 10 l.
Au printemps, au moment de la croissance, arrosez au pied des plantes. Trois arrosages à deux semaines d’intervalle chacun. Sur l’année, ne dépassez pas 2 à 2 l d’urine au m2. Les solanacées ou les choux qui ont besoin de davantage d’azote que les salades en demanderont un peu plus.

Renaud de Looze, la Palmeraie des Alpes, pratique depuis longtemps déjà. Il a publié en 2018 “L’urine, l’or liquide au jardin“. Il explique en détail dans une vidéo.

Les études sur l’urine sont très favorables

Un peu partout dans le monde, des ingénieurs et agronomes se penchent sur l’utilisation de l’urine pour améliorer les rendements agricoles à moindre coût. En France, des ingénieurs d’Agro-ParisTech, de l’INRA et de l’École des Ponts ont épandu des engrais chimiques sur une partie de terrains et de l’urine humaine sur d’autres parcelles de blé sans constater de différence de résultat, accréditant ainsi l’équivalence de cet engrais peu coûteux qu’est l’urine. D’autres tests ont mis en évidence une efficacité un peu supérieure à celle des engrais organiques.

L'urine pour arroser
©RamilF

L’École Polytechnique de Lausanne en Suisse conduit également des études dont les résultats sont concordants et  a même équipé les locaux de l’université. Les étudiants urinent dans des toilettes qui séparent immédiatement les fluides des fèces pour restituer une urine utilisable au jardin. L’Institut Eawag, à Zurich, produit même un fertilisant à base d’urine agréé par l’Office fédéral de l’agriculture pour la fertilisation des plantes comestibles.

Un groupement d’universités internationales a produit un rapport “Conseils Pratiques pour une Utilisation de l’Urine en Production Agricole” dans le cadre de l’EcoSanRes Programme du Stockholm Environment Institute, fondé sur des expériences positives en Inde, un peu partout en Afrique et en Europe du Nord.

Et la Chine produit des pommiers fertilisés par de l’urine !

À lire : 

De l’urine recyclée pour les futurs engrais

Thèse de Fabien Esculier, École des ponts : Le système alimentation/excrétion des territoires urbains : régimes et transitions socio-écologiques.

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS, 
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial