Vers la boutique d’Hortus Focus

Tout savoir sur… les tillandsias

tout sur les tillandsias
Fottodk

Ces plantes épiphytes, originaires des continents sud et nord-américains, sont fascinantes. On peut chez nous les cultiver dehors et / ou dedans. Pierre Kerrand et Daniel Thomin se consacrent à la culture des tillandsias. Leur pépinière Tillandsia Prod est installée dans le Gard. 

Les Amériques, berceau des tillandsias

Ces plantes sont originaires des continents américains. Elles vivent au Chili, en Argentine, aux Antilles, dans la cordillère des Andes et jusqu’à la moitié sud des États-Unis. Ce sont des épiphytes qui poussent sans terre soit sur d’autres végétaux (y compris des cactus), soit sur des rochers. Les tillandsias, surnommés les filles de l’air, appartiennent à la famille des Broméliacées et sont cousines de l’ananas.

tout savoir sur... les tillandsias
©Isabelle Morand
tout savoir sur... les tillandsias
©Mauricio Acosta

À toutes les altitudes

Les tillandsias poussent de 0 à… 4500 mètres d’altitude ! « Les espèces se sont adaptées. Certaines sont capables de supporter des froids intenses, la nuit (jusqu’à – 20°C). D’autres apprécient la faible altitude, des températures plutôt élevées dans la journée et pas très basses la nuit ». En résumé : les tillandsias vivent dans toutes les zones climatiques des Amériques, à l’exception des climats trop continentaux. 

Un genre d’une grande diversité

On dénombre environ 700 espèces de tillandsias, et des milliers de sous-espèces, voire de variétés. « À l’âge adulte, les tillandsias mesurent entre 1 cm… et 1 m de diamètre. »

Dehors ou dedans ?

La plupart des tillandsias ne peuvent pas passer l’hiver dehors. Il fait trop froid pour eux. Ils apprécient en revanche d’être dehors à la belle saison, moyennant quelques précautions :

  • Pas de soleil brûlant. « Le tillandsia, on peut dire qu’il a une peau de blond ou de roux. »
  • Accrochez-les à un arbre, une poutre en bois. Fixez-les bien. Après tout, on ne les appelle pas pour rien les filles de l’air. Légers comme des plumes, ils auraient vite fait d’être emportés par un coup de vent.
  • Si vous les accrochez à un arbre, pas besoin de les arroser (sauf en période de sécheresse et de canicule). Ils se satisfont de l’eau venue du ciel.
Tout savoir sur... les tillandsias
T. ionantha au jardin ©Sopin Phusuwan
  • Accrochés sous une terrasse couverte, ils ne reçoivent ni les pluies, ni le brouillard, ni la rosée du matin. Il faut donc les arroser par vaporisation ou par trempage une fois par semaine ou une fois tous les 15 jours. Plus il fait chaud, plus les arrosages doivent être réguliers.
Tillandsias et noix de coco

Les supports et liens pour vos tillandsias

Pour Pierre Kerrand, « tout support est bon à utiliser pour les tillandsias. »

  • Utilisez des morceaux de bois, une souche, du bois flotté, du plastique, du verre, du métal… Tout est bon !
  • Les plus petits peuvent être collés directement. Cela ne les perturbe pas du tout. Cela ne les endommage pas non plus.
  • Pour faire des ligatures, récupérez de vieux collants. Découpez-en un morceau et liez le tillandsia à une branche d’arbre par exemple. Serrez bien.

Où les installer dans la maison ?

« Il faut les installer dans une pièce lumineuse. Dans une pièce sans ouverture ou peu lumineuse, ils finissent par dépérir. Mieux vaut les disposer non loin d’une fenêtre ou d’une baie vitrée, comme les orchidées, en suspension, à plat, en décoration dans une coupelle, sur du sable, des petits cailloux, peu importe. Chambre, cuisine, salle de bain, salon, peu importe la pièce.»

tillandias - terrarium
©akeeris

Un bon bain plutôt qu’un petit pschitt !

Le tillandsia, quand on l’arrose, doit dégouliner. Dans la nature, quand il pleut, l’eau ruisselle sur toute la plante. Si vous le vaporisez, il ne se contentera pas d’un petit pschitt ! Les feuilles doivent être vaporisées dessus, dessous et au cœur. Puis on le laisse sécher toute une journée. Il est plus facile de leur faire prendre un bain, de les tremper complètement et de les laisser sécher.

Attention, les tillandsias n’aiment pas l’eau calcaire, mais l’eau de pluie donc le pH est acide, entre 5 et 7. « L’eau du robinet est dure, calcaire. Plus voyez de dépôts blancs sur la robinetterie, plus c’est le signe d’une eau calcaire. Si c’est le cas chez vous, ajoutez quelques gouttes de vinaigre blanc pour 1 L d’eau dans votre vaporisateur ou la « baignoire » de vos plantes. »

Si vous pouvez récupérer de l’eau de pluie, c’est la meilleure solution. Vous pouvez aussi ponctionner un peu d’eau dans un aquarium d’eau douce. L’eau des poissons est très bonne pour les épiphytes, les tillandsias comme les orchidées.

Un peu d’engrais ne leur fait pas de mal

En hiver, pas la peine de leur donner de l’engrais. Mais quand vos tillandsias à l’intérieur toute l’année, il faut leur donner à manger régulièrement. Engrais liquide pour orchidées, lombrithé, engrais plantes vertes, géranium ou tomates, peu importe. 

Des plantes d’avenir

Pour Pierre Kerrand, les tillandsias ont un magnifique avenir ! « Elles permettent de végétaliser facilement les cœurs de ville et ce n’est pas près de s’arrêter. On s’est, en effet, rendu compte que les tillandsias poussent plus vite dans les zones polluées. Ils adorent manger le dioxyde de soufre, le dioxyde de carbone… Ce sont des plantes opportunistes ! Comme elles n’ont pas de racines, elles mettent à contribution leurs stomates pour boire et manger. Les stomates, qui sont l’équivalent chez les plantes des pores de notre peau, récupèrent tous les éléments nutritifs, les assimilent pour développer leurs feuilles et leurs fleurs. Les tillandsias, toutes espèces confondues, seront essentiels dans l’avenir. »

Tillandsia aeranthos supporte à peu près tout 

« C’est une petite merveille de la nature ! Ce tillandsia mesure 10 cm quand il atteint l’âge de fleurir. Il supporte le gel, la neige, le soleil, l’ombre, la sécheresse comme l’excès d’eau ! C’est une plante idéale pour l’intérieur comme pour l’extérieur. »

La floraison est printanière, super flashy, rose framboise ou violette tirant vers le noir. 

Quelques espèces et variétés disponibles

  • T. aeranthos var. alba : croissance lente. Fleurs blanches.
  • T. aeranthos x tenuifolia : hybride vert tendre. Bractées roses. Fleurs bleu violine.
  • T. aeranthos forme pourpre : le feuillage tend fortement vers le pourpre. Bractées rose foncé. Fleurs bleu foncé.
  • ‘Miniata’ : croissance rapide, forme rapidement une touffe. Bractées vert-rose. Fleurs bleu foncé.
Tout savoir sur... les tillandsias
T. aeranthos x tenuifolia ©Tillandsia Prod
tout savoir sur... les tillandsia
T. aeranthos forme pourpre ©Tillandsia Prod

Tillandsia bergeri : il aime la fraîcheur

« C’est une plante parfaite pour les débutants et l’une des plus acclimatables en France que l’on habite à Paris, en Bretagne ou à Bordeaux ou dans le sud. Il résiste jusque’à – 10°C. Il a besoin de fraîcheur, voire de froid en hiver pour offrir une spectaculaire floraison au printemps. »

La plante va produire des rejets (tiges qui partent sur le côté). Au fil des années, la colonie s’étoffe, grossit. Au bout d’une vingtaine d’années (oui, ça demande de la patience), ce tillandsia peut finir par former une boule de 50 cm de diamètre. Et quand tout fleurit au printemps, le spectacle est grandiose…

« On ne parle pas de fleurs, mais d’inflorescence, c’est-à-dire d’un épi floral qui peut mesurer entre 10 et 20 cm. Les fleurs sont entourées de bractées très vivement colorées, souvent roses ou violettes. Puis arrivent les fleurs qui vont se succéder plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Elles sont blanches, jaunes, bleu violacé, orange, parfumées ou pas. ». Un univers sans limites pour qui aime observer les floraisons. 

Intéressant aussi : T. bergeri forme caulescente. Rosettes pouvant mesurer jusqu’à 20 cm. Fleurs bicolores bleues et blanches. Attention peu rustique.

Tout savoir sur les tillandsias
'Huamelula' ©Tillandsia Prod
Tout savoir sur… les tillandsias
'Druid' ©Tillandsia Prod
tout savoir sur.. les tillandsias
'Jumping for Joy' ©Tillandsia Prod

Tillandsia ionantha, à cultiver en intérieur

C’est une plante de petite taille, verte, mais qui change de couleur au printemps. « Quand il se met à fleurir, ce tillandsia ionantha devient rouge écarlate. De cette rosette rouge sortent des fleurs en forme de petits tubes violets avec un pistil blanc et des étamines jaunes. » 

Conseillé aux débutants, ce tillandsia se cultive en intérieur en hiver, car il ne supporte pas le froid. Rien n’empêche cependant de lui faire prendre l’air quand les températures sont suffisamment douces en fin de printemps et en été. Mais pensez à le rentrer à la maison une fois l’automne venu. 

Quelques variétés et espèces

  • ‘Huamalula’ : rosette jusqu’à 10 cm de diamètre. Fleurs en tubes violets de 3 cm. Dans son environnement naturel, au Mexique, il vit sur des coulées de lave. 
  • ‘Jumping for Joy’ : feuilles souples et écailleuses dont la pointe peut faire des bouclettes.
  • ‘Druid’ : un tillandsia albinos. Quand la plante fleurit (fleurs blanches), les feuilles vertes passent au jaune.
  • ‘Apretado’ : à réserver aux collectionneurs, culture délicate. Aspect conique. Fleurs violettes.
  • T. x nidus (fasciculata x ionantha) : feuillage courbé toujours dans le même sens. Fleurs violettes. « Au Guatemala, au moment de Noël, on les utilise pour décorer les porches des églises. »

Tillandsia usneoides ou cheveux d’ange

Ce sont également des tillandsias même si elles ne font pas du tout penser à la famille des ananas (Bromédliacées).Ces Tillandsia usneoides poussent dans les zones humides du sud des États-Unis (s’accrochant notamment aux chênes et aux cyprès chauves), mais également dans la cordillère des Andes, jusqu’à 4000 m d’altitude. Ils supportent les petits gels, mais mieux vaut, par précaution, les rentrer l’hiver. 

Les conseils d’arrosage de Pierre Kerrand : « Quand ils sont encore petits, il suffit de les vaporiser. Quand ils sont grands, voire très grands et bien étoffés, faites-leur prendre un bain une fois par semaine. Utilisez de l’eau non calcaire. Baignés à l’eau calcaire, les cheveux d’ange qu’on appelle aussi barbe-de-vieillard ou mousse espagnole vont s’étioler et vous ne les garderez pas plus de deux ans. »

Tout savoir sur... les tillandsias
©passion4nature
tout savoir sur... les tillandsias
©Michel VIARD

Les cheveux d’ange vivent accrochés à des branches d’arbres. Mais si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez les accrocher sous le rebord de votre fenêtre, sur un volet. Essayez de leur trouver une place à l’abri du grand vent. Ils risquent de se dégrader ou de s’envoler !

Dans les pays d’Amérique latine, il n’est pas rare de voir des T. usneoides se balancer sur des fils électriques…

À essayer :

  • T. usneoides, forme à feuilles épaisses. Petites fleurs vertes et parfumées.
  • T. usneoides forme à feuilles frisées et ‘Crispa’. Feuillage gris-vert avec des frisouilles. « Dans la nature, les oiseaux les utilisent pour faire leur nid ».

Extrait d’un conte du sud-est des États-Unis

“Il était une fois un voyageur qui était venu avec sa fiancée espagnole dans les années 1700 pour démarrer une plantation près de la ville de Charleston. Elle était une belle future mariée avec de longs cheveux noirs comme l’ébène. Comme le couple marchait près de la forêt et faisait des projets concernant leur avenir, ils furent soudainement attaqués par des Indiens cherokees très mécontents de partager la terre de leurs ancêtres avec des étrangers.

Tillandsias
©skymoon13

En guise d’avertissement final de rester loin de la nation Cherokee, ils coupèrent les longs cheveux noirs de la future mariée et les jetèrent dans les branches d’un vieux chêne. Lorsque les gens sont revenus jour après jour et semaine après semaine, ils ont remarqué que les cheveux avaient flétri, étaient devenus gris et avaient commencé à s’étendre d’arbre en arbre. Au cours des années, la mousse espagnole s’est diffusée de la Caroline du Sud à la Géorgie et la Floride. Depuis ce jour, si on est debout sous un chêne vivant, on verra la mousse espagnole sauter d’arbre en arbre. »

Pour les terrariums

  • T. riohondosensis ‘Selection’ : rosette vert-jaune. Bractées roses ou orange. Floraison tubulaire violette.
  • T. tricholepis forme à grandes feuilles : feuilles très écailleuses. Courte tige florale. Petites fleurs jaunes. 

Les rigolotes à pseudobulbe

T. bulbosa forme géante : un look de pieuvre ! Feuilles tortueuses. Croissance lente. Épis roses. « Cet épiphyte peut accueillir une colonie de fourmis qui protègent la plante des agressions extérieures ». 

T. baileyi : il ressemble un peu à un alien et peut être cultivé la tête en bas ! . Bractées de vert à rose. Fleurs tubulaires violettes. 

T. caput-medusae : le tillandsia à tête de méduse. Son inflorescence rebique ! Bractées rose-rouge. Fleurs violettes. À cultiver tête en bas (contrairement à la bestiole !). 

Tout savoir sur... les tillandsias
T. caput-medusae ©Pamela Carpenter

‘Curly Slim’ (T. intermedia x streptophylla) : incroyables feuilles vraiment bouclées ! Bractées rose violacé, fleurs violines. « Le feuillage bouclé de ‘Curly Clim’ est un bon indicateur du degré d’hydratation. Son feuillage a tendance à fortement boucler lorsque’il a soif et à déboucler en cas d’excès d’eau. Je vous recommande donc de l’arroser modérément. »

tout savoir sur... les tillandsias
©bessefr

Duveteux

Un coup de cœur pour T. tectorum aux feuilles qu’on a envie de caresser. Les feuilles écailleuses lui donnent un aspect blanchâtre. Un des rares tillandsias à apprécier le plein soleil puisqu’il pousse sur les toits en Équateur et au Pérou. 

La pépinière Tillandsia Prod

-Fondation par Thierry Béchard, en 1993, à Aimargues, dans le Gard. En 2013, sa collection atteint 200 espèces et variétés.

2013 : rachat de la pépinière par Pierre Kerrand et Daniel Thomin. Les associés s’installent 28 chemin du Cailar (30740). Ils agrandissent la collection et cultivent un… demi-million de tillandsias sur 3000 m2. Pour leur permettre de sécher rapidement, les plantes sont installées sur de grandes tables recouvertes de grillage métallique. 

tout savoir sur les tillandsias
©Isabelle Morand
close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

tout sur les tillandsias
Share via
Copy link
Powered by Social Snap