Amandine Polet – Son combat pour sauver la Pouplie

amandine polet et la Pouplie

À Boult-sur-Suippe, dans la Marne, La Pouplie, un énorme peuplier noir, a été sauvé des tronçonneuses par une jeune femme. Amandine Polet est parvenue à faire connaître l’arbre au niveau national et européen ce qui a contribué à sa survie. Interview-récit.

Hortus Focus : Quel est votre lien avec cet arbre ?

Amandine Polet : C’est un arbre que je connais depuis mon enfance, j’ai quasiment grandi sous ses branches et je le visite souvent puisque mes parents habitent toujours Boult-sur-Suippe. J’ai un lien très fort, presque amoureux avec ce peuplier de 38 m de haut et 11 m de circonférence. Il faut 8 à 9 personnes bras tendus pour en faire le tour.

Amandine Polet - La Pouplie
©Liliane Duhoux

Pourquoi s’appelle-t-il La Pouplie ?

C’est du patois champenois ! Pouplier signifie peuplier. Et on l’appelle La Pouplie, un nom féminin même si c’est un pied mâle, et ça je ne sais pas pourquoi !

Quel âge a ce peuplier ?

Ce peuplier noir (Populus nigra) est âgé de 300 à 400 ans. C’est l’arbre emblématique du village et il figure sur le blason de la commune. 

Pourquoi cet arbre était-il menacé ?

La menace était double. La Pouplie est alors située sur un terrain privé, viabilisé, constructible. Il était menacé d’abattage ; la mairie et le propriétaire de la parcelle ne parvenaient pas à trouver un terrain d’entente pour sauver l’arbre. Et puis, en 2019, un incendie s’est déclenché dans ce vieil arbre creux. L’incendie a été maîtrisé très vite, mais La Pouplie a été considérée comme dangereuse par la commune et le propriétaire de la parcelle. Des habitants du village se sont alors mobilisés, ont lancé l’alerte. Une expertise a été menée sur l’arbre et elle a conclu qu’il était en bonne forme, mais qu’il nécessitait un élagage.

Amandine Polet - La Pouplie
©DR

Quand êtes-vous partie en croisade et comment ? 

Pendant le premier confinement, je tombe sur le concours de l’Arbre de l’année et décide d’y inscrire La Pouplie avec une petite idée derrière la tête. Et s’il figurait au palmarès ? Ce serait une façon de lui rendre hommage, de braquer les projecteurs sur lui pour le sauver, de pousser la commune et le propriétaire du terrain à s’entendre.  

Je me transforme donc en « attachée de presse » de La Pouplie. Quand j’inscris l’arbre, il est un peu noyé dans la masse des 300 candidatures. À partir de là, j’ai communiqué, les habitants de Boult-sur-Suippe ont relayé, suivis par des Marnais. Les défenseurs des arbres de partout ont soutenu notre action. La « machine » à faire parler de l’arbre s’est mise en route et La Pouplie a gagné le concours. Il a gagné le prix du public accordé à l’arbre qui a recueilli le plus de voix. Notre arbre a finalement recueilli 6344 votes sur les 32700 exprimés !

Amandine Polet - La Pouplie

L’arbre est-il connu aujourd’hui en Europe ?

Oui, car l’Arbre de l’année concourt automatiquement au concours européen. La Pouplie a terminé 9ème sur 14, sa renommée a passé nos frontières. 

Cette reconnaissance a-t-elle fait évoluer la situation de l’arbre ?

La commune et le propriétaire ont – enfin – trouvé un accord. Boult-sur-Suippe est désormais propriétaire de la parcelle où pousse l’arbre qui est donc devenu un bien commun. 

En octobre 2021, pourquoi La Pouplie refait-elle parler d’elle ?

La tempête Aurore passe alors par le village et fait tomber une énorme branche charpentière. Une vilaine blessure. J’ai alors eu l’impression de revenir un an en arrière… Il a fallu rassurer tout le monde. Une nouvelle expertise a été diligentée. Elle a conclu à un risque modéré d’arrivée de champignon dans la grande déchirure. Toutes les charpentières vont être inspectées. Mais ce sont des étapes normales dans la vie des grands arbres…

Amandine Polet - la Pouplie
©dr

S’agit-il d’un combat permanent ?

Oui. Il faut passer son temps à rassurer les propriétaires, la commune, car, aujourd’hui, tout est lié à la sécurité qui prend le dessus sur le vivant. Les arbres sont peu protégés par la loi. Il faut se battre pour leur vie ou leur survie.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

amandine polet et la Pouplie
Share via
Copy link
Powered by Social Snap