Tout savoir sur… le framboisier

tout savoir sur le framboisier
milkos

C’est l’un de nos plaisirs de l’été : grappiller des framboises. Mais quel framboisier planter ? Un remontant ? Un non remontant ? Et comme l’aider à bien produire ? Les conseils de Frédéric Lantin dont la pépinière Ribanjou est spécialisée dans la production bio de petits fruits. 

Deux types de framboisiers

Comme chez les fraisiers, il existe des variétés remontantes et non remontantes.

Les variétés non remontantes donnent tôt en saison, en fin de printemps et début d’été. Leur cycle végétatif se déroule sur deux ans. La première année, la canne pousse ; la seconde, elle se met à fleurs et à fruits. 

‘Frida’, ‘Royalti’, ‘Topla’, ‘Lloyd George’, ‘Golden Queen’, ‘Meeker’, ‘Sucrée de Metz’, ‘Willamette’… sont non remontantes.

Tout savoir sur le framboisier
'Heritage' ©Ribanjou
Tout savoir sur le framboisier
'Topla' ©Ribanjou

Les cannes des variétés remontantes poussent et produisent la même année. Les tiges sortent au printemps et se mettent à fruits en été. Elles sont capables de produire jusqu’aux gelées. 

‘Baron de Wavre’, ‘Fall Gold’, ‘Bois blanc’, ‘Heritage’, ‘Polka’, ‘September’, ‘Surprise d’automne’, ‘Belle de Malicorne’, ‘Montrésor’… font partie des variétés remontantes.

Le goût et les couleurs

La plupart des fruits sont rouges mais on trouve des variétés à fruits blanc jaune (‘Golden Queen’, ‘Fall Gold’, ‘Sucrée de Metz’). Les fruits sont moins parfumés mais plus sucrés et beaucoup plus doux. Il existe enfin des variétés à fruits noirs. Elles sont assez courantes aux États-Unis, beaucoup moins chez nous. On trouve cependant assez facilement Rubus occidentalis ‘Black Jewel’, non remontante, qui donne des fruits vraiment noirs et très aromatiques.

tout savoir sur le framboisier
©Alina Zienowicz

Comment bien cultiver un framboisier ?

Tout savoir sur le framboisier
©Yuriys
  • Choisissez un endroit où il ne se fera pas taper sur la tête par le soleil l’après-midi
  • C’est un gros gourmand ! À la plantation, apportez au fond du trou une ou deux poignées de compost.
  • Coupez le plant à 20 cm de haut.
  • Paillez abondamment le pied pour conserver de la fraîcheur.
  • Peu d’entretien à prévoir si ce n’est de l’arroser pendant les périodes très chaudes et / ou très sèches.

Les oiseaux aimant autant les framboises que nous, posez un filet de protection quand la récolte s’annonce.

Dans la nature, le framboisier (Rubus idaeus) se rencontre en lisière de bois, donc dans des sols riches en matières organiques. La canne a une durée de vie de deux ans maximum mais la racine peut perdurer pendant une bonne dizaine d’années. Il apprécie de recevoir le soleil le matin et n’aime pas les fortes chaleurs. Il faut tenter dans votre jardin de vous rapprocher de ce qu’il aime au naturel…

Tout savoir sur le framboisier
©Serhii Ivashchuk

Palisser pour préserver les fruits

Pour s’assurer de belles et bonnes récoltes, un palissage s’impose : les cannes des framboisiers sont souples et ont tendance à s’affaisser jusqu’au sol quand elles sont chargées de fruits. Les framboises sont alors souillées ou abimées. Prévoyez un palissage haut de 1,50 m sur lequel vous attacherez les cannes. C’est aussi plus facile de récolter les fruits. 

Plantez un pied tous les 40 cm. 

Comment tailler un framboisier ?

Quand les framboisiers sont bien installés, qu’ils sont là depuis plusieurs années, il peut y avoir trop de cannes, trop de drageons. Donc, il ne faut pas hésiter les plus petites cannes, qui donneront très peu de fruits ou des fruits petits. Cela permet de « donner de l’air » aux buissons. Cette ventilation prévient les maladies.

Non remontants : rabattez au ras-du sol les cannes ayant fructifié, elles ne donneront plus rien.

Remontants : en fin d’hiver, éliminez les bois qui ont déjà produit, qui sont tout secs et qui se cassent. 

Un petit fruitier à ne pas mélanger

Le framboisier drageonne beaucoup. Évitez de l’installer à côté d’un groseillier ou d’un cassissier qu’il aura tendance à envahir. Une fois installé, vous aurez du mal à nettoyer le pied de l’arbuste qu’il aura colonisé. « Je vous conseille de le cultiver si possible un peu à part et d’éliminer dès que possible les drageons qui vous enquiquinent. »

En revanche, vous pouvez faire pousser à ses pieds de la fraise des bois. Ils ont les mêmes besoins et font toujours bon ménage. 

Les ennemis et maladies à surveiller

Si vous palissez vos framboisiers, si vous les exposez au soleil du matin, si le buisson est bien aéré, vous limitez vraiment la survenue de maladies. 

Malgré ces précautions, certains problèmes peuvent surgir parmi lesquels… 

Botrytis : la pourriture grise peut survenir par temps humide. Il faut supprimer les fruits et les tiges atteintes et brûler le tout. 

Ver des framboisiers : on remarque sa présence par un brunissement et desséchement à la base du fruit (début de l’été – début de l’automne). On débusque des petits vers blancs de 5 à 8 mm de long. Supprimez toutes les parties atteintes.

Framboisier

Anthracnose du framboisier : en été, les tiges (surtout les jeunes) se marquent de taches circulaires, pourpre, argentées au centre. On en trouve aussi parfois sur les feuilles qui finissent pas se déssecher. Supprimez les tiges malades.

Framboises roses

Nos variétés préférées de framboisiers

Variétés non remontantes

  • ‘Malahat’ : saveur sucrée et très douce pour de gros fruits rouges.
  • ‘Malling Promise’ : une référence avec ses gros fruits rouges et plutôt bien parfumés. Variété productive. 
  • ‘Meeker’ : variété américaine qui produit généreusement pendant de longues semaines. Attention, elle n’est pas adaptée à la culture en altitude (au-delà de 1500 m). .
  • ‘Bristol’ : fruits noirs pas bien gros mais savoureuse. Récolte moins aisée car le buisson est épineux. 
  • ‘Willamette’ : c’est la variété utilisée par de nombreux industriels en raison de sa productivité et de sa saveur. À vérifier dans votre jardin. 
Framboises : confiture
©Elena-Boltunova

Variétés remontantes

  • ‘Montrésor’ : une variété récente. Tiges sans épines ! Beaux fruits, bien productive. 
  • ‘Baron de Wavre’ : de gros fruits très rouges, super savoureux. Super en confitures ! 
  • ‘Zeva’ : une star des vergers-potagers. Quand elle donne, elle donne ! Les fruits sont parfumés, charnus, bref délicieux ! 
  • ‘Tadmor’ : pas franchement sexy comme nom…Variété obtenue en Russie, très gros fruits. 
  • ‘Heritage’ : une valeur sûre pour ses tiges qui ont moins besoin d’être tuteurées que les autres. Très productive, parfaite pour les coulis et les gelées. 
  • ‘Fall Gold’ : fruits jaune abricot à la saveur très douce, sans acidité. 
  • ‘Blissy’ (= ‘Autumn Bliss’) : variété qui supporte mieux le soleil que d’autres. Gros fruits. 
  • ‘Carmen Love’ : des fruits plus ronds qu’allongés, rouge vif. Variété ancienne qui revient au goût du jour et c’est mérité !

‘Petite Yvette’, un framboisier helvète

C’est une variété suisse aux fruits très parfumés. Voici comme en parle Daniel Duret qui la produit dans sa pépinière Les Petits Fruits : « Un client helvète avant tout désireux de faire ma connaissance, s’en vint un jour d’été à ma rencontre, profitant de ses vacances prises en France et aussi des miennes prises ici, sur place ! 

Tout sur le framboisier
©Daniel Duret

Il venait me dire sa grande satisfaction en récompense à la fourniture de plantes que je lui avais faite et me fit cadeau d’un plant spécialement élevé pour moi dans un pot, d’une variété de framboisier non remontant quasi endémique en Suisse, mais dont il ne connaissait aucun nom qui lui ait été dévolu… en propre !

J’ai donc entrepris la culture de cette Petite Helvète inconnue, le temps de découvrir et photographier ses petits fruits et d’en produire des rejetons … Seuls les vrais amateurs vont s’y intéresser: elle est vraiment très parfumée, pas très grosse mais elle est l’histoire de son pays en fait, ce qui la rend digne de figurer au coin du coin préféré du jardin d’un esthète… » Ça donne envie de planter et déguster cette ‘Petite Yvette’ non ?

[Bonus Recette] Mousse au chocolat, Chantilly et framboises

Recette framboise, chocolat et chantilly
©Lilechka75

Ingrédients
pour 6 verrines

  • 200 ml de crème fraîche liquide entière
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 tablette de chocolat pâtissier avec 8 barres
  • 8 cuillerées de sucre roux
  • 8 œufs
  • 1 barquette de framboises
  • 1 cuillerée à café de poudre de cacao

Préparation

Faites blanchir et mousser le sucre et les jaunes d’œufs au fouet.
Montez les blancs en neige.
Faites fondre le chocolat noir au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez au mélange œufs et sucre.
Incorporer très délicatement les blancs montés en neige.
Versez dans les pots – ne remplissez qu’à moitié chaque verrine – et réservez au réfrigérateur.

Montez la crème bien froide et le sucre vanillé en Chantilly. Réservez dans une poche à douille au réfrigérateur pendant 30 minutes.
Au bout de 30 minutes, remplissez le reste des pots avec la Chantilly.
Remettez au réfrigérateur pendant deux heures.
Saupoudrez de cacao au moment de servir.

Rincez les framboises et disposez-les sur le dessus.

Dégustez avec gourmandise.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

tout savoir sur le framboisier
Share via
Copy link
Powered by Social Snap