Bonjour ! Mon nom est Dracula…

Didier Hirsch

CCe Dracula-là ne vit pas dans les Carpates mais en Amérique du sud. Cette orchidée peu commune n’est pas la plus facile à cultiver, loin de là… Mais avec l’aide de Colette Barthélémy (La Canopée Orchidées), et si vous avez déjà de l’expérience en matière d’orchidées, vous pouvez vous lancer… 

Hortus Focus : Où et comment poussent les Dracula ?

Colette Barthélémy : on les trouve en Amérique du sud et en Amérique centrale dans ce que l’on appelle les forêts de nuages. Il s’agit de forêts embrumées pratiquement en permanence. Ce phénomène s’explique par une forte influence maritime qui apporte de l’eau jusqu’aux coteaux et montagnes. Cette eau coule depuis et à travers les grands arbres qui dominent les forêts tropicales.  Sous les arbres, la végétation est entremêlée, parfois inextricable. Sous les arbres qui procurent de l’ombre, il fait très frais, très humide. Les mousses, les lichens sont partout. Et le tout plaît beaucoup aux Dracula. 

Ce sont des conditions difficiles à reproduire ?

Ce n’est vraiment pas simple. Ils ne supportent pas d’avoir trop chaud ou que le substrat sèche trop. En revanche, ils adorent une atmosphère un peu humide tout le temps, de la fraîcheur et une légère ventilation permanente.

Genre climat de salle de bains ?

Non ! La salle de bain est trop chaude pour eux. Et puis les Dracula se cultivent en suspension car les fleurs éclosent par en-dessous. Quant à la ventilation, elle n’est pas assurée. Bref, vous installez un Dracula dans une salle de bain, c’est la mort garantie !

©Didier Hirsch
©Didier Hirsch

D’ailleurs, pourquoi voit-on uniquement les Dracula chez les pépiniéristes comme vous ?

C’est vrai que vous n’en verrez même pas dans les expos spécialisées. Elles sont très sensibles à la déshydratation. Il suffit de les changer de serre, de les mettre dans le camion et de rouler quelques centaines de kilomètres jusqu’à l’expo pour arriver… avec une plante fanée. Donc, avoir un Dracula chez soi c’est possible mais pas question de le trimballer ou de l’emmener en vacances ! 

Elles aiment bien rester à la même place dans « leur » serre. 

Pourquoi lui a t-on donné ce nom de genre étrange ?

Sans doute un botaniste qui avait un peu d’humour… Il a du se dire que ces espèces fleurs qui te tombent sur la tête dans une forêt tropicale pleine de bruits bizarres, d’une faune inconnue, c’était un peu « draculesque «  ! 

Dracula simia

La plus célèbre espèce peut-être… Sa fleur fait vraiment penser à une tête de singe d’où son nom latin, qui lui a été donné en 1978. 

©Lisa_Nunikyan
©Lisa_Nunikyan

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

403 Shares 2.1K views
Share via
Copy link