Tout sur le prunier du Natal

Aquatarkus

Le prunier du Natal (Carissa macrocarpa) est un arbuste intéressant à plus d’un titre : bonne adaptation à la sécheresse, floraison parfumée généreuse, fruits comestibles. En revanche, il est très épineux, pas très rustique et, en dehors des fruits, toutes ses parties sont toxiques. 

Des fruits comestibles, mais attention…

Autant le dire tout de suite : les fruits qui ressemblent à des petites prunes – ou de grosses cerises – sont délicieux, sucrés, acidulés, bourrés de vitamines, mais, car il y a toujours un mais, il faut seulement consommer l’intérieur. Leur enveloppe contient du latex. Comme le dit Sylvain Mabon qui cultive le Carissa macrocarpa dans ses Pépinières Indigènes : « Si on mange l’enveloppe, la bouche gonfle très vite, les muqueuses aussi et c’est dangereux. » Bref, vous aurez vite les lèvres de Lova Moor (ou de l’actrice que vous voulez, on ne manque pas d’exemples…). Les fruits doivent être consommés rapidement. À la petite cuillère ! Il paraît qu’au Natal, les fruits sont consommés pour réduire les effets d’une grosse gueule de bois, précise Sylvain.

©Anna Richard
©Anna Richard
©Seven75
©Seven75

Pourquoi Sylvain Mabon produit-il cet arbuste ?

« Carissa macrocarpa est originaire du Natal, une région d’Afrique du Sud où il ne pleut pas souvent. C’est donc un arbuste vraiment adapté à la sécheresse qui déteste avoir de l’humidité au niveau des racines, surtout en hiver. Le feuillage est épais. La fleur est belle, mellifère, très parfumée (senteur proche du jasmin) d’avril à septembre. On peut donc avoir parfois les fleurs et les fruits en même temps. Avantage ou inconvénient en fonction de vos envies et besoins : c’est un arbuste hyper épineux. Il faut mettre des gants avant toute intervention. Il peut atteindre deux à trois mètres.»

Carissa macrocarpa – Prunier du Natal – Fiche de culture

  • Famille : Apocynacées
  • Type : arbuste à végétation persistante.
  • Exposition : plein soleil. Parfait en grande rocaille. Résiste bien au vent.
  • Sol : sec, ultra-drainé, plutôt riche, tout type de terre, même un peu calcaire.
  • Rusticité : -5°C /-7°C.
  • Arrosage : régulier les deux premières années en pleine terre. Régulier si vous le cultivez en pot.
  • Taille : hivernale pour enlever les branches mortes, les faiblichonnes. N’hésitez pas à mettre des gants à manchette si vous devez intervenir au cœur de l’arbuste. Les épines sont redoutables. 

Culture en pot possible ? Oui dans un grand bac dans un mélange riche et très drainant. Paillez le pied. On peut également les former en bonsaï. 

Des ennemis ? Non, sauf l’excès d’humidité. 

©Ralf Geithe
©Ralf Geithe

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

661 Shares 2.3K views
Share via
Copy link