Facile à vivre l’arbre aux faisans ? Tout le monde le dit… J’ai failli ne pas y croire après en avoir perdu deux !

La troisième plantation a été la bonne et, comme les faisans sont plutôt rares dans mon jardin de banlieue, je profite longtemps de sa belle fructification automnale…

S’il m’a fait faux bond par deux fois mon ami le Leycesteria formosa, c’est en raison d’un manque de soleil. Des arbustes plantés en même temps que lui l’ont privé du soleil nécessaire à sa croissance. Le troisième, installé dans l’ombre légère d’un arbre de soie, se porte à merveille ! 

Un goût de caramel…

arbre aux faisans

Arbre aux faisans – Leycesteria. ©IsabelleMorand

J’adore sa floraison en fin d’été ! Les grappes de fleurs blanches cèdent la place à des baies pourpres, pratiquement noires dont raffolent exclusivement les faisans. Elles auraient un goût prononcé de caramel selon une amie qui les cueille bien mûres et les marie avec des pommes dans ses tartes.

C’est un arbuste qui fleurit sur le bois de l’année. Il faut donc le tailler au printemps pour obtenir un joli port, un feuillage généreux de bas en haut. Originaire de l’Himalaya, le Leycesteria est bien rustique. Il craindrait plutôt un excès de soleil et le manque d’eau. Attention donc au coup de chaud si vous l’installez dans le midi…

 

 

Autres articles à consulter

> Un gingembre panaché, à voir et à manger…
> Bleu, à baies comestibles…
> Si, ça se cultive chez nous ! Et même que c’est drôlement bon…

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.