7 rosiers orange

Marina Denisenko

L’orange au jardin réveille les massifs, les vitaminent. Les rosiers orange ne sont pas les plus courants, mais ils sont pourtant précieux pour apporter du pep et puis ça change un peu. Voici nos 7 rosiers orange préférés !

‘Louis de Funès’

Baptisée un an après la disparition de l’acteur en 1983 par Meilland en hommage à l’acteur, très grand amateur de rosier et jardinier émérite, cette variété est remontante et très parfumée. C’est un rosier à grandes fleurs doubles qui mesure environ 1 m. Il a accumulé les récompenses bien méritées : Médaille d’or et Rose de l’année Monza, Médaille d’or et Prix de la ville de Genève, Médaille de bronze à Madrid, Certificat Saverne… 

©Meilland
©Meilland
©Meilland Richardier
©Meilland Richardier

‘René Goscinny’

En duo avec Uderzo, il est le papa d’Astérix : avec Sempé du Petit Nicolas ; avec Morris de Lucky Luke : avec Tabary de Iznogoud. Mais c’est son nom tout seul qu’a choisi Meilland, en 2005, pour ce rosier parfumé (mélange d’abricot, pêche, pamplemousse), très remontant aux très grosses fleurs joufflues. Avec ses 80 cm, il est parfait pour une plantation en bordure ou dans un massif. 

‘Westerland’

Entre arbustif et grimpant, c’est un rosier à croissance rapide qui peut atteindre 2 m de haut. Obtenu par Kordes en 1969 (Label ADR), il est résistant aux maladies, super remontant et légèrement parfumé. Ses fleurs semi-doubles sont orange, mais également abricot, rosées, voire cuivrées ! Il porte le nom d’un village balnéaire, d’une île allemande dans la mer du Nord. 

©emer1940
©emer1940

‘Henri Delbard’

Comment ne pas aimer ces fleurs aux très nombreux pétales orange ? Mettre le nez dedans est un ravissement pour le nez grâce à ces notes d’agrumes. Chez Delbard, on ajoute des notes « de rose et de mangue, enfin des notes de feuilles et gazon frais ». On y croit parce qu’on n’est pas « nez » ! Cette variété « culmine » à 90 cm et il résiste bien aux maladies.

©Roseraies Delbard
©Roseraies Delbard
©Pépinières Dima
©Pépinières Dima

‘Origami’

On aime ses petites fleurs froufroutantes, qui font penser à celles des œillets. Les pétales orange, blancs, roses sont plus ou moins découpés, plus ou moins frangés, ce qui rend ce rosier Meilland particulièrement original. Ce petit rosier (60 cm environ) aime le soleil, remonte bien ce qui fait oublier l’absence de parfum. Il a reçu le 1er Prix Rosiers Fleurs groupées et Prix « Remontance et Résistance » au concours de Lyon 2018. 

‘Aprikola’

De l’orange super lumineux pour ce rosier Kordes, résistant aux maladies. À leur maturité, elles virent plutôt vers le rose. Leur parfum léger, fruité et épicé est très agréable. ‘Aprikola’ remonte fortement de juin à octobre et il trouve facilement sa place dans un massif ou dans un pot. H. : 60 cm. 

©emer1940
©emer1940

‘Bathsheba’

 Un doux mélange d’abricot au cœur de la fleur très double et de jaune tout doux sur les pétales extérieurs. Un mélange ravissant et délicat. Cette variété créée par David Austin est un formidable grimpant, vigoureux, remontant et super parfumé. À planter sur une arche, un arceau, une colonne, car il peut atteindre 3 m de haut. 

©Promesse de fleurs
©Promesse de fleurs

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1.1K Share 1.8K view
Share via
Copy link