Une forme de bouteille, des fleurs qui font penser à la fois à celles du laurier rose et du dipladénia, l’Adenium obesum ou rose du désert est une plante qui fait toujours son petit effet en intérieur. Il offre de l’exotisme et demande vraiment peu d’entretien.

©zanskar

D’où vient-il ?

Il est originaire des régions semi-arides de l’Est africain et du sud de l’Arabie. L’île de Socotra, au Yémen, est connue pour sa concentration d’Adenium obesum. Des sous-espèces poussent en Namibie, en Zimbabwe, en Afrique du Sud. Il est également cultivé en pleine terre à la Réunion par exemple. Dans son milieu naturel, cette plante succulente (eh oui !) forme un petit arbre pouvant atteindre 5 m. La rose du désert n’est pas son seul nom vernaculaire. On l’appelle aussi le faux baobab, le lis des Impalas, ou le baobab chacal.

Un végétal à caudex

L’Adenium obesum est une plante pachycaule, un arbre à caudex. Le caudex est un renflement de tout ou partie du tronc qui donne au végétal un look de bouteille. C’est dans le caudex que l’arbre stocke ses réserves, d’eau notamment. 

©oejoesang

Comment bien vous en occuper chez vous

  • Placez-le dans un endroit lumineux. Il doit recevoir le soleil une bonne partie de la journée.
  • Arrosez avec parcimonie. Une fois par semaine en été s’il fait très chaud (et ne laissez jamais d’eau dans sa soucoupe). Dès l’automne, cessez les arrosages. Mettez votre rose du désert au régime sec. Elle supportera mieux un excès de sécheresse qu’un excès d’humidité (il lui serait fatal). 
  • La croissance de l’Adenium obesum est très, très lente, ne vous inquiétez pas, c’est normal !
  • L’été, vous pouvez lui faire prendre l’air, mais pas au soleil brûlant. Rentrez-le dès septembre si, dans votre région la température matinale chute. La rose du désert ne peut demeurer à l’extérieur en dessous de 13°C !
  • Des cochenilles farineuses peuvent s’installer sur votre plante. Vous les repérerez facilement ; elles forment de petits amas cotonneux blancs. N’attendez pas, passez sur les feuilles un coton imbibé d’alcool ou pulvérisez de l’eau savonneuse. 
  • Si vous devez rempoter votre rose du désert, prenez impérativement un pot troué et installez en premier lieu une bonne couche de billes d’argile avant d’installer votre plante dans un terreau pour cactées. 
  • Mettez des gants, lavez-vous les mains quand vous vous occupez de votre plante. La sève de l’adenium est toxique et irritante. 

Bonsaï facile

Si vous vous lancez dans le bonsaï, la rose du désert est un très bon sujet en raison de sa croissance lente et de sa faible végétation. Il suffira de tailler les branches disgracieuses et les nouvelles pousses peuvent être taillées régulièrement. 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

3 Réponses

  1. Lalie

    Bonjours g des roses du déserts comme je n’ai plus de place dans ma véranda donc g vraiment envie de les mettres dehors mais le problème ici c qu’il pleut tout le temps . G besoin de conseils .svp MERCI

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour. Si vous les mettez dehors dans un climat pluvieux, elles ne tiendront pas très longtemps. Il va falloir faire de la place dans votre véranda et les y laisser !! Bonne journée.

      Répondre
  2. rose eternelle

    j ai une rose du desert et une feuille commence a jaunir je l ai supprimée je l ai arrosée très peu depuis 3 semaines que je l ai merci de me conseiller

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial