Quand la moniliose s’installe sur un arbre fruitier, la récolte est sérieusement compromise. Les traitements d’hiver permettent de lutter contre la moniliose. Et que faire des fruits atteints ? 

C’est quoi la moniliose ?

La maladie est provoquée par différentes espèces de champignons. Monilia laxa s’attaque aux fruits à noyaux (abricots, pêchers, nectariniers, cerises, et pruniers dans une moindre mesure). Monilia fructigena, lui, se jette sur les fruits à pépins (pommiers, poiriers). Le champignon s’attaque au bois et aux fleurs. Sur le bois, on constate un assèchement des rameaux. Les fruits pourrissent avant d’arriver à maturité. La maladie se propage d’un fruit à l’autre. Ils tombent. 

L’intérieur d’un fruit atteint par la moniliose ©catherinel-prod

Que faire des fruits atteints ?

©Roman023

En tombant, les fruits sèchent, se rabougrissent. On parle alors de fruits momifiés. Il faut les ramasser et ôter également ceux qui sont restés sur l’arbre. Si on laisse les fruits momifiés à terre, le champignon va demeurer dans le sol et vous aurez le même problème l’année suivante. Contrairement à une idée reçue, les fruits pourris peuvent être jetés sur le compost, la vie bactérienne s’occupera de leur décomposition et le champignon disparaîtra. 

Surtout, contentez-vous de ramasser les fruits. Ne griffez pas, ne grattouillez pas la terre sinon, vous allez aider la maladie à s’enfouir… pour mieux revenir. 

Pour lutter contre la moniliose, Il faut aussi éliminer les rameaux atteints, les branches mortes et nettoyez, par la taille, le cœur de l’arbre. Plus il y a de branches enchevêtrées, plus les risques de maladie sont importants. Et puis, tailler le centre de l’arbre permet au soleil de mieux y pénétrer et donc de participer à une meilleure maturation des fruits l’année suivante.

Comment prévenir l’apparition de la moniliose ?

En traitant l’hiver avec de la bouillie bordelaise (respectez les doses de dilution indiquées sur les modes d’emploi) une première fois après la chute des feuilles, une deuxième fois au débourrement des feuilles (en février), une dernière fois à l’apparition des bourgeons fruitiers (mars). Puis, laissez-faire la nature. 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial