On devrait plutôt dire : comment cultiver les oseilles. Car on a le choix de planter l’oseille commune, l’oseille épinard, l’oseille perpétuelle, l’oseille pourpre, l’oseille sanguine… Des plantes vivaces à déguster crues ou cuites.

Fiche de culture pour toutes

  • Quand les planter ? Au printemps. Si vous la plantez en godet, comptez 2 mois avant la première récolte.
  • Quand les semer ? D’avril à juin (semis en poquet, recouvrez juste les graines de terreau, ne les enfoncez pas profondément surtout). Comptez 3 à 4 mois avant de pouvoir en récolter. 
  • Où les planter ? Le long d’une allée, en bordure pour des récoltes faciles, au fur et à mesure de vos besoins. En bordure d’un carré de plantes aromatiques, surtout la sanguine et la pourpre qui apporteront, en plus, leurs jolies couleurs. 
  • Dans quel type de sol ? Riche, toujours frais. Elles n’aiment pas le calcaire. 
  • Rusticité : excellente. 
  • À quelle exposition ? De préférence à mi-ombre ; elle se montre productive plantée au soleil brûlant. 
  • Quand et comment les diviser ? Au printemps ou à l’automne. Déterrez le pied. Avec un outil bien tranchant, faites plusieurs éclats (en gardant au moins 1 à 2 feuilles). Replantez ailleurs ou faites-en cadeau. 
  • Fertilisation : indispensable, l’oseille est une plante vivace gourmande. Chaque année, au printemps, apportez du compost au pied. 
  • Paillage ? Oui, en été pour garder la fraîcheur, en hiver pour protéger le pied du froid. 
  • Ennemis : les limaces et les escargots qui adorent les feuilles, surtout les jeunes. Et un insecte : le chrysomèle de l’oseille. Si vous observez des larves noires, coupez les feuilles, ne les jetez pas au compost. 
  • Conseil + : coupez régulièrement les hampes florales pour stimuler la production de feuilles.  

©jarafoti

Les principales espèces d’oseille

  • L’oseille commune (Rumex acetosa). Excellente en jeunes pousses, en purée avec de la crème et un soupçon de noix de muscade, ciselée dans une omelette. 
  • L’oseille pourpre (Rumex alpestris ‘Ruber’). Les feuilles sont toutes rouge-pourpre au printemps et verdissent ensuite. Jolie en déco dans l’assiette, elle se consomme comme la commune. 
  • L’oseille sanguine (Rumex sanguineus) : feuilles à la nervure rouge prononcée. À utiliser en déco, pour agrémenter un sandwich, etc.
  • L’oseille perpétuelle ou oseille épinard (Rumex patienta). À cultiver pour sa précocité. C’est la première à pouvoir être récoltée au printemps (dès le mois de mars). Sa saveur est plus proche de celle de l’épinard. 

Quelques infos en plus !

  • Vous vous êtes fait piquer par une ortie ? Frottez la piqûre avec une feuille d’oseille. La douleur sera soulagée.
  • La consommation de l’oseille est déconseillée aux personnes souffrant de goutte, de rhumatismes, de calculs rénaux. Et, acide, elle est formellement interdite à ceux et celles qui souffrent d’un ulcère à l’estomac. 
  • Les jeunes pousses d’oseille sont délicieuses en mesclun. 

 

 

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial