Vers la boutique d’Hortus Focus

Franklin Picard : “Vive l’Europe des jardins !”

S’ils s’envoient des roses, c’est vraiment pour la bonne cause…

Entre les Français et les Britanniques existe au moins un terrain d’entente, celui des jardins.
En 1978, est créé outre-Manche le National Council for the Conservation of Plants and Gardens, le célèbre NCCPG rebaptisé depuis Plant Heritage.

Pourquoi ne pas faire la même chose en France ?

Une poignée de passionnés met alors en place le CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisés) qui pioche ses premiers membres dans le vivier des collectionneurs de l’Association des Parcs et Jardins de France.
Lyon, Nice, Paris, Nantes et bien d’autres villes se lancent dans une aventure à long terme pour la préservation des espèces végétales endémiques ou rapportées de lointains voyages par des botanistes passionnés.

Être agréé par le CCVS, c’est du sérieux, même les Anglais nous gratifient de la palme de la rigueur, c’est dire !
Et comme ce n’est pas seul dans son coin qu’on peut faire avancer les causes, Britanniques et Français sont aujourd’hui associés dans un grand projet, celui de l’Europe des Jardins comme l’explique Franklin Picard, l’un des fondateurs et toujours membre très actif du CCVS.

> LA GRANDE TRIBU DES CINGLÉS DE LA PLANTE…
> Le CCVS fêtait ses 25 ans à l’arboretum de Segrez

 

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap