Ce soir, j’ai l’humeur joyeuse. Alors je pense à mes câlins, mes doudous… bien sous ma couette au chaud alors qu’il pleut des cordes dehors et qu’il n’y fait pas bon vivre à poils ! À moins d’être sous une cloche !

Et je vais vous raconter l’histoire qui m’inspire en pareil cas, en m’endormant!

ballota_pseudodictamnusConnaissez-vous cette comptine enfantine qui raconte l’histoire d’une chèvre de fort tempérament, qui revenait d’Espagne et parlait allemand ? Et….ballotant d’la queue, grignotant des dents, ballotant d’la queue et grignotant des dents…

Et bien voilà ce que m’inspire la Ballota pseudodictamnus. Et ce soir, en m’endormant, je pense à elle, à lui plutôt puisque c’est un arbuste, ou alors si, à elle si on la considère comme une vivace arbustive. Oui je pense à Ballota, seul, sous la pluie froide ! À poils…

DES FEUILLES COMME DES OREILLES DE SOURIS

Mais je ne peux pas passer près de lui sans entonner cette fabulette. C’est bête mais c’est comme ça. Ce petit arbuste gris vert est ravissant, et ses feuilles ressemblent à des petites oreilles de souris, en un peu plus gros…mais c’est aussi doux. Et ça sent le foin! 

Il se plaît bien chez moi et commence à prendre une jolie forme de boule. Ballota, ballota, et voilà c’est parti : ballotant d’la queue, et grignotant des dents, ballotant d’la queue et grignotant des dents. 

Je suis sûre que lorsque la prochaine fois que vos pas vous guideront vers une Ballota pseudodictamnus, vous aussi vous chanterez ‘”Ballotant d’la queue”…

Patricia Grolier est l’auteur de “Mes plantes doudous” (Ed. Le Courrier du Livre). Elle anime également un blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.