L’équipe d’Hortus Focus vous remercie d’avoir été si nombreux à partager l’appel de Noëlle et Philippe qui souhaitent vendre leur jardin à des passionnés. Plus de 8000 partages à partir de notre blog et d’innombrables relais par ailleurs. Les Jardins de Kerusten vont vivre, perdurer, c’est certain ! Merci à vous tous ! Et nous partageons, avec vous, cette lettre de Noëlle Monin-Morinière.

Cher Hortus Focus,

Comment retracer en quelques phrases autant d’émotions depuis la parution de l’article “Jardin breton cherche repreneurs passionnés” sur votre mag ?

Les jardins perdus, les jardins rêvés, les envies d’arbres et de fleurs nous arrivent chaque jour par téléphone et par mails,  jardins de grand-mère, parfums de vieux rosiers,  fontaines et ruisseaux.

Les Jardins de KerustenEt maintenant, à quatre pattes, mon couteau à désherber à la main et le portable sur la fesse gauche, je me dis que non, je ne peux pas abandonner ce jardin, puis que non, ce n’est pas possible de continuer. Trop beau, trop dur, trop vieille.

Que  d’heures passées au téléphone à partager nos jardins, nous raconter nos plantes. Si, aujourd’hui, rien n’est encore décidé, nous aurons beaucoup échangé sur notre besoin de mettre les mains dans la terre. C’est pour cette raison que Louise, artiste, poète et bébé de 26 ans,  est venue de Berlin. Si Magnus, son compagnon est aussi fou qu’elle, ils s’installeront avec nous (en location, ils sont fauchés, les mini-jobs allemands ne leur assurent même pas la couverture sociale minimale). Nous leur apprendrons à connaître les plantes, à bouturer, rempoter…

La vente n’est pas encore faite, nous attendons la visite d’un couple belge qui viendra voir Kerusten à la fin du mois. D’autres réfléchissent ou se consultent.

J’ai dissuadé une visiteuse de mettre une yourte à la place du Davidia, elle n’a pas compris pourquoi.

Voilà la situation actuelle, je vous tiendrai au courant de la suite, bien sûr.

En espérant faire bientôt avec vous le tour de nos chers rosiers…

Noëlle Monin-Morinière

Vous pouvez contacter Noëlle et Philippe via la page FB des Jardins de Kerusten ou le SITE.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.