L’eau de cuisson du maïs pour booster vos rosiers !

épi de maïs
©Valengilda

Le maïs (Zea mays) est une plante herbacée tropicale annuelle de la famille des Poacées (graminées), cultivée comme céréale pour ses grains riches en amidon, mais aussi comme plante fourragère. Le terme désigne aussi le grain de maïs lui-même. Originaire du Mexique, dans la haute vallée du Rio Balsas, il y a 9 000 ans, il constituait l’aliment de base des populations autochtones d’Amérique (Les Amérindiens) avant l’arrivée de Christophe Colomb.

La plante était cultivée (et l’est toujours) par les Nord-Amérindiens avec la courge et le haricot selon la technique dite « des trois sœurs » ou Milpa. Elle fut ensuite introduite en Europe au XVIe siècle, et est aujourd’hui la première céréale cultivée dans le monde, devant le riz et le blé.

Sa taille peut varier de 40 cm jusqu’à 6 m, généralement entre 1 et 3 m pour les variétés couramment cultivées.

Le maïs. Sa vie, son œuvre

En Afrique, il a remplacé partiellement ou totalement des céréales consommées autrefois comme le mil ou le millet. Dans l’Europe méditerranéenne, il était consommé sous forme de bouillies, constituant une alimentation peu chère pour les paysans. Ainsi, il est encore souvent perçu négativement (notamment en Italie).

Le maïs est cultivé pour ses grains, riches en amidon. Il est pauvre en protéines et particulièrement en lysine qui est un acide aminé essentiel. Les populations qui consomment principalement du maïs risquent donc de souffrir d’une carence en lysine si leur régime alimentaire n’est pas complémenté par ailleurs.

La lysine est un acide aminé essentiel (il ne peut pas être synthétisé par l’organisme à partir d’un autre acide aminé). Les sources importantes de lysine sont les aliments riches en protéines comme les œufs, la viande (en particulier la viande rouge, l’agneau, le porc et la volaille), le soja, les haricots et les pois, le fromage et certains poissons (comme le cabillaud et les sardines).

BIO et non-salée !

La légende raconte que la mère d’Emiliano Zapata, Cleofas Gertrudis Salazar, arrosait déjà ses rosiers avec l’eau de cuisson de maïs (Claro…).

« Quand on fait cuire son épi de maïs à l’eau bouillante, on ne jette surtout pas l’eau ! On la laisse refroidir, puis on arrose ses rosiers ou ses plantes vertes avec. »

Emiliano et sa mère, Cleofas Gertrudis
Emiliano et sa mère, Cleofas Gertrudis
Rosier grimpant
©Guy Ozenne

En effet, l’eau de cuisson du maïs est riche en nutriments comme le fer, le phosphore ou le magnésium dont raffolent les roses. Mais aussi en vitamines B1, B2, B5 et B9. En bref, c’est un excellent engrais naturel !

La recette est simplissime

Laissez refroidir l’eau de cuisson du maïs, puis arrosez tout simplement vos rosiers avec. À utiliser dilué : 1 volume d’eau de cuisson pour un volume d’eau naturel.

Mama Cleofas ne nous a, hélas, pas donné sa fameuse recette de bouillie de maïs. Il faudra vous contenter de votre moteur de recherche : ICI

D’autres engrais naturels pour les rosiers ?

Après une bonne bière, on a toujours envie d’aller au petit coin. Soulagez plutôt votre vessie au pied de votre rosier (ou tout autre arbuste), il n’en sera que plus vigoureux (l’ammoniac est un excellent engrais). Cela aura un double effet, d’attirer les limaces (si, si) et de les zigouiller.

L’eau de cuisson des pâtes et celle pommes de terre, toujours non salée, sont utilisables.

L’eau de cuisson des œufs, durs ou à la coque aussi. Découvrez comment faire : ICI

Enfin, l’eau de cuisson, toujours non salée, de tous les légumes est efficace. Elle fournit au sol un fertilisant aussi économique qu’écologique.

–> Remarque : lorsqu’elles sont salées, toutes ces eaux de cuisson deviennent de bons désherbants grâce à l’amidon qu’elles contiennent. Nous vous les déconseillons car elles vont modifier durablement la biodiversité de votre sol et vos cultures prochaines risquent d’en souffrir.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

L’eau de cuisson du maïs pour booster vos rosiers !
Share via
Copy link
Powered by Social Snap