Vers la boutique d’Hortus Focus
Pyrales du buis
La lampe anti-insectes n'est d'aucune efficacité contre la pyrale du buis. ©Marie-Paule Mombet

Pyrale du buis, le cauchemar des habitants de Marsanne (Drôme)

Un remake des “Oiseaux” d’Alfred Hitchcock est en cours dans la Drôme provençale, en version pyrale du buis. Non, je n’abuse pas. Malheureusement…

Les communes limitrophes du magnifique massif forestier de Marsanne sont victimes d’une phénoménale attaque de pyrales du buis. La situation est catastrophique. Vraiment. Comme en témoigne sur sa page Facebook, Marie-Paule Mombet. Son jardin en est victime. Les buis centenaires de son jardin sont dévastés, ceux de la forêt toute proche sont livrés à l’appétit insatiable des chenilles (pour mémoire, une pyrale pond… 1200 œufs). Voici son témoignage…

 

 

Bien sûr, la bestiole est connue depuis une dizaine d’années et a commis déjà de nombreux ravages. Les jardins à la française, leurs bordures de buis, sont sous haute surveillance et traitements appropriés.

Témoignage tout en images de Patricia Hager à Salles-sous-bois (Drôme)

Cydalima perspectalis, insecte lépidoptère originaire d’Asie, vole d’ordinaire uniquement la nuit. Son activité et son observation diurnes à Marsanne et aux alentours sont exceptionnels. La population qui a envahi les lieux est tout bonnement ahurissante ! Cette espèce constitue une menace (non, un fléau !) pour les Buxus sempervirens (les buis communs), les Buxus rotundifolia (buis à feuilles rondes) et les buis du Caucase. Mon propre jardin, en Ile-de-France, n’accueille plus de buis. Quelques jours de vacances ont suffi à la pyrale pour défolier mes boules de buis soigneusement taillées et pourtant inspectées régulièrement.

Voici des chenilles à l’œuvre et leurs énormes dégâts, cette fois-ci en Midi-Pyrénées l’an passé.

 

Comment lutter contre la pyrale du buis ?

  • Une surveillance quotidienne s’impose.
  • Si vous repérez des dégâts, coupez toutes les parties atteintes. Brûlez-les. Pulvérisez immédiatement du BT (Bacillus thuringiensis). À renouveler régulièrement, EN SUIVANT LES CONSEILS de cette fiche Val’hor. 
  • Des pièges à phéromones existent également. Ce sont ceux qu’utilise Marie-Paule Mombet qui depuis deux jours teste une nouvelle méthode de piégeage : de l’eau et du produit vaisselle dans un récipient…

 

Autres articles à consulter

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Share