Un remake des “Oiseaux” d’Alfred Hitchcock est en cours dans la Drôme provençale, en version pyrales du buis. Non, je n’abuse pas. Malheureusement…

Les communes limitrophes du magnifique massif forestier de Marsanne sont victimes d’une phénoménale attaque de pyrales du buis. La situation est catastrophique. Vraiment. Comme en témoigne sur sa page Facebook, Marie-Paule Mombet. Son jardin en est victime. Les buis centenaires de son jardin sont dévastés, ceux de la forêt toute proche sont livrés à l’appétit insatiable des chenilles (pour mémoire, une pyrale pond… 1200 œufs). Voici son témoignage…

 

 

Bien sûr, la bestiole est connue depuis une dizaine d’années et a commis déjà de nombreux ravages. Les jardins à la française, leurs bordures de buis, sont sous haute surveillance et traitements appropriés.

Témoignage tout en images de Patricia Hager à Salles-sous-bois (Drôme)

Cydalima perspectalis, insecte lépidoptère originaire d’Asie, vole d’ordinaire uniquement la nuit. Son activité et son observation diurnes à Marsanne et aux alentours sont exceptionnels. La population qui a envahi les lieux est tout bonnement ahurissante ! Cette espèce constitue une menace (non, un fléau !) pour les Buxus sempervirens (les buis communs), les Buxus rotundifolia (buis à feuilles rondes) et les buis du Caucase. Mon propre jardin, en Ile-de-France, n’accueille plus de buis. Quelques jours de vacances ont suffi à la pyrale pour défolier mes boules de buis soigneusement taillées et pourtant inspectées régulièrement.

Voici des chenilles à l’œuvre et leurs énormes dégâts, cette fois-ci en Midi-Pyrénées l’an passé.

 

Comment lutter contre la pyrale ?

  • Une surveillance quotidienne s’impose.
  • Si vous repérez des dégâts, coupez toutes les parties atteintes. Brûlez-les. Pulvérisez immédiatement du BT (Bacillus thuringiensis). À renouveler régulièrement, EN SUIVANT LES CONSEILS de cette fiche Val’hor. 
  • Des pièges à phéromones existent également. Ce sont ceux qu’utilise Marie-Paule Mombet qui depuis deux jours teste une nouvelle méthode de piégeage : de l’eau et du produit vaisselle dans un récipient…

 

Autres articles à consulter

 

42 Réponses

  1. Etouffée

    Depuis deux jours, je suis envahie de ces foutus papillons, or ni moi ni mes voisins avons des buis. Ont-ils réussi à s’adapter et à coloniser (pour détruire) d’autres végétaux? Nous sommes en Chautagne (Savoie).

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, il y a forcément des buis dans votre environnement (dans la Drôme, par exemple, des buis endémiques dans les sous-bois, ils ont été ravagés l’an dernier). Mais nous avons entendu dire que dans l’Est de la France, ils s’attaquent désormais aux bouleaux… les buis ayant disparu ou presque dans de nombreux endroits. Si vous observez un tel phénomène, merci de nous le faire savoir. Bonne journée

      Répondre
  2. Lydie

    pfff dans mon jardin de Charente Maritime rien, mais hier (19 sept) j’ai découvert au Jardiland de Saintes des buis infestés par cette satanée pyrale…

    Répondre
  3. Yannick VINCENT

    Bonjour,
    Nous sommes dans l’Ain, Haut-Bugey, canton de Poncin. Cela fait deux ans que je surveille nos buis et pour cause : toute la propriété est close de buis de deux mètres de haut (300 m linéaires), plantés et entretenus avec patience depuis 35 ans. Horreur! Premiers cas isolés de pyrales fin juillet. J’ai immédiatement traité en local sur zones attaquées avec BT. Les forêts alentours paraissent touchées dans leurs parties les plus ombragées. Est-ce que BT peut être répandu en préventif avec efficacité ? J’ai acheté les premiers pièges à phéromones pour essayer d’estimer la population présente (je crois comprendre en voyant certaines photos que ces pièges sont une cautère sur une jambe de bois en cas d’attaque massive…?)
    Sans présence de pyrale en septembre, est-il utile de traiter ou puis-je attendre mars ? Compte tenu de l’énorme surface à protéger cela a son importance car chaque traitement sera une épreuve… (des attaques massives ont lieu actuellement à 25 km) région Ambérieu en Bugey. Nous sommes désemparés et angoissés pour réussir seuls à sanctuariser notre propriété…

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Le BT est efficace lorsqu’il est ingéré par les chenilles.
      Bonjour Yannick,
      Dans la lutte contre la pyrale, il est indispensable de détecter le plus tôt possible une éventuelle infestation, surtout si vous êtes dans une zone sensible. Les pièges à phéromone permettent de capturer les papillons mâles, ce qui, en plus de limiter les attaques, vous permettra de détecter très tôt la présence d’éventuels papillons.
      Normalement en septembre à lieux une ponte de pyrale (un papillon pond environ 12000 oeufs). Si votre but est de sanctuariser votre propriété et que vous avez remarqué des papillons chez vous ou aux alentours, il est indispensable de traité de manière préventive.
      Bon courage dans cette lutte

      Répondre
  4. Crutho

    Bonjour j’habite dans le Bugey je n ai pas de buis dans mon jardin mais j’habite au bord de la montagne du Bugey . Nous n en pouvons plus il y a des nuages de papillons le jour comme la nuit c’est horrible je passe mon temps à les aspirer car je dois juste subir. Est ce qu’ils meurent en hiver ? Si ils ont mangé tous les buis est-ce qu’ils reviennent l’année d’après ?

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Bonjour Marion, merci de votre témoignage. Nous comprenons bien l’horreur. Il est très difficile de se débarrasser de la pyrale du buis qui peut sévir plusieurs années au même endroit. Pouvez-vous nous préciser où vous êtes ? Merci. Bon courage.

      Répondre
  5. Mounier

    Hier soir, on a voulu manger dehors avec des amis. Et on a vite été envahi par ces petits papillons sur la terrasse. Et mes buis sont déjà envahis et brûlés par ces maudites chenilles. On habite à Guilherand-Granges.
    Je sens que je vais les arracher car on a beau les traiter, ça recommence.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour. Nombre de jardiniers sont comme vous, prêts à arracher leurs buis quand ce n’est pas déjà fait. Merci pour votre témoignage. Bon courage. Bonne fin de journée

      Répondre
  6. antho 07

    Chauve souris !!! Ils y a plein de pyrales autour des lanterne du bourg. Celle-ci font des vas et vient en permanence ! Dommage mon appareil est trop médiocre mais ça vaut la photo !

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, les papillons se posent absolument, sur les feuilles d’un tilleul et même les fruits au marché. Mais ils ne sont pas responsables des dégâts, ce sont leurs chenilles qui elles s’attaquent au buis. il faut donc piéger les papillons. Soit avec des pièges à phéromones spécifiques soit méthode plus simple : un récipient, de l’eau et du produit vaisselle. Bonne journée

      Répondre
  7. glmat

    J’ai eu aussi une attaque de pyrales dans mes buis. Avant de les traiter avec les BT, j’ai passé mes buis au Karcher pour enlever les toiles et les œufs. Une fois les buis bien nettoyés la prolifération s’est très vite réduite et les BT ont supprimé les quelques chenilles qui restaient. Je continue à surveiller mais je n’ai plus de chenille et les buis repartent.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, merci pour votre message. Sans quelle région êtes-vous Gilbert ? Bonne journée

      Répondre
  8. Chabout

    Nous demeurons à St Lager Bressac 07 à proximité d’un massif boisé de buis. Depuis une invasion très massive, j’ai constaté que la nuit tombée, les pyrales venaient en grand nombre voler autour du néon de la terrasse. Il ma pris l’idée de les aspirer en plein vol à l’aide de l’aspirateur (uniquement à l’entrée du tube pour une meilleure aspiration)- Résultat: plusieurs milliers en à peine 20 minutes. je recommande vivement cette manière de s’en débarrasser. Reste à convaincre un maximum de personnes pour un maximum d’efficacité.

    Répondre
  9. bernard nadege

    a Crest aussi on est envahis ……..obliger de tout fermer le soir , si non s’es l’invasion ……..j’en ai eue jusqu’a une vingtaine dans mon salon :(………arffffffff comment puis je m’en debarrasser……….

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Oui, vous êtes malheureusement dans une zone particulièrement infestée. Installez des pièges à phéromones. Autre méthode : des pièges maison, récipient + eau + produit vaisselle. Ils vont se noyer. Mais pas tous

      Répondre
  10. elodie

    Le bas bugey est envahi c’est une catastrophe, nos montagnes d’ordinaire si vertes… sont sèches, sans vie… c’est un fleau!

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonjour Élodie, nous recensons précisément les témoignages, sur quelle commune êtes vous? Bonne journée

      Répondre
  11. Esther

    Ici aussi à Livron-sur-Drôme les papillons nous ont envahi, avec une 3eme infestation cette année et 2 traitements auparavant par un professionnel, il ne reste presque plus rien de ma haie. Je crois que je vais devoir me résoudre à tout arracher malheureusement…

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Esther. Comme vont s’y résoudre de nombreux jardiniers. Malheureusement. Bon courage à vous.

      Répondre
  12. seb seb

    A Sècheras, sur le plateau au nord de Tournon, invasion qui ne cesse de progresser!! Impressionnant la nuit vers les lampadaires, et la route qui deviens blanche tellement il y en a!

    Répondre
  13. ARNAUD

    Je suis rentré hier au soit le 27/08/2016 de Digne et en arrivant à Valréas, vers 22h00, j’ai commencé à rencontrer des nuées de ces papillons et ce, jusqu’à St MONTAN – L’Ardèche sera bientôt dévastée aussi, car les nuées de ces papillons sont aussi denses en Ardèche que dans la Drôme! Espérons que le froid tue bientôt toutes ces bestioles.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Arnaud, merci pour votre message, je ne pensais pas que l’Ardèche était touchée à ce point. Bonne fin de journée. Merci de vos observations.

      Répondre
    • Béatrice

      Bonjour. L’Ardèche est déjà touchée. J habite à proximité de Privas et nous sommes envahis par ces papillons. Impossible de manger en extérieur ni même de sortir prendre l air car dès 20h c est un enfer. Il n y a pourtant pas de buis à moins de 100 mètres. Ma tante habite la Voulte et idem il neige des papillons….. il est vrai que ce phénomène devient inquiétant. Espérons effectivement que le froid nous permette de lutter contre ces invités indésirables

      Répondre
  14. claude

    Bonjour, habitant les abords de Montélimar, je suis également infesté. Mes Buis ont disparu. 40 ans d’entretien disparu en deux mois, c’est rageant. Toutes ces saloperies d’insectes diverses venant d’Asie, on en récolte les conséquences !!!!!
    Oui j’ai aussi taillé en ne laissant seulement le tronc principal. Des pousses à nouveau apparaissent. Je les ai protégé avec un film d’hivernage, ça parait concluant, mais je surveille…
    Et dire qu’il parait que c’est la troisième ponte qui va être plus importante à moins que ce ne soit déjà fait ?

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Merci Claude pour votre témoignage. Votre région est vraiment très atteinte et la 3ème ponte est annoncée ou a commencé, je ne le sais pas. Je vous souhaite bon courage. Tenez-nous au courant de l’évolution de la situation s’il vous plait

      Répondre
  15. prudhomme

    Pour traiter mélanger du produit “vailles”, du vinaigre blanc, vous remplissez votre bouteille de deux litres d’eau et vous vaporisez.

    Répondre
  16. Marion

    Euh…. si on coupe toutes les parties atteintes on coupe les buis à la base, non ce n’est pas la bonne solution à mon avis vu la croissance de cette espèce 😉
    Retrait manuel de toutes les chenilles et cocons, et BT…

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Marion, tout dépend de l’importance de l’infestation bien sûr…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.