Bonsaï, l’assurance vieillesse des Japonais

Un pin vendu 1,3 million de dollars, un pot ancien à 150 000 dollars… Certains collectionneurs sont prêts à dépenser des sommes folles pour acquérir des pièces d’exception !

Au Japon, le bonsaï est aussi un investissement. Si certains sont transmis de père en fils, d’autres changent de main à l’occasion de la retraite de leurs propriétaires, comme l’explique Guénolé Savina, amateur de bonsaïs.

 

 

On peut avoir deux passions dans la vie : les bonsaïs et les hémérocalles. Ce sont ces dernières que Guénolé hybride pour créer des variétés distribuées par Hémérocalles de la pointe.

 

Autres articles à consulter

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

0 Shares 1.8K view
Share via
Copy link