La Journée nationale du Poinsettia, c’est aujourd’hui le 12 décembre.
Le Cuetlaxochitl (en aztèque dans le texte) trône dans nos intérieurs pendant toute la durée des fêtes de fin d’année.

Des Aztèques à la chrétienté

poinsettia

Euphorbia pulcherrima. ©IsabelleMorand

Les pigments du poinsettia ont longtemps été utilisés par les Aztèques comme colorant. Considéré comme une plante symbolisant la pureté, le poinsettia faisait également partie de leur pharmacopée.

Une plante ayant une telle place dans la culture populaire se devait d’être reprise dans l’évangélisation en cours dans cette partie du monde. Aussi, une légende mexicaine du XVIème siècle veut qu’une enfant pauvre, souhaitant faire une offrande le jour de la naissance du Christ, confectionna un simple bouquet de feuilles. Lorsqu’elle le déposa au pied de l’autel, un miracle se produisit, les feuilles se colorèrent de rouge … le poinsettia était né.

Les prêtres l’introduisirent donc dans les processions de la Nativité. La forme de ses bractées symbolise l’étoile de Bethléem, et la couleur rouge, le sang du Christ. Et le Cuetlaxochitl est devenu notre étoile de Noël !

Il doit son nom vernaculaire à Joël Poinsett, ambassadeur américain qui en tomba gaga. Il disparut un 12 décembre, date qui devint le jour de la célébration de la plante par décision du Congrès américain.

Comment en prendre soin ?

  • Originaire de zones tropicales, le poinsettia (son nom latin : Euphorbia pulcherrima) est évidemment super frileux. On le laisse donc sagement à l’intérieur. S’il passe l’hiver et le printemps, vous pourrez lui faire prendre l’air de votre jardin en été mais attention, ne l’exposez pas au soleil direct. 
  • Chez vous, installez-le à la lumière, à l’abri des courants d’air et éloigné de la cheminée ou des radiateur.
  • Laissez le substrat sécher entre deux arrosages. Ne laissez pas d’eau stagnante dans sa soucoupe, il a horreur de ça. Faites son bonheur en le vaporisant deux à fois par semaine (évitez l’eau calcaire, il aime très moyennement).
  • Après la floraison, coupez ses tiges à environ 10 cm de la base pour l’inciter à produire de nouvelles pousses.
  • Bon à savoir : il existe aussi des poinsettias à bractées roses et jaunes.

Fleur ou feuille ?

poinsettia

Poinsettia à La Réunion ©FabriceChollet

Alors … D’après vous ? Ce qu’on nomme floraison, ce sont les bractées, les sépales rouges qui entourent les petites fleurs jaunes du poinsettia.

L’astuce pour faire refleurir votre poinsettia

Le poinsettia à besoin de longues nuits (14 heures au minimum !) pour refleurir. Il faut donc lui donner un coup de main.
L’astuce ? Placez dessus un carton ou enfermez-le dans un local jusqu’à l’apparition de la couleur sur les bractées. Le noir doit être total, même les lumières de la rue peuvent faire avorter la floraison.

Euphorbe = attention toxique !

Comme toutes les euphorbes, la sève du poinsettia est toxique. Elle peut être source d’irritations cutanées et son ingestion peut provoquer des vomissements. Installez-le à un endroit où il ne tentera ni les petits, ni vos animaux domestiques. 

À lire, à voir également

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.