Sur la trace des géants de l’Allier

Le 8 mars dernier a commencé l’élagage des hêtres tortueux de “l’allée des géants”, à l’intérieur des Bois noirs, entre La Chabanne et Saint-Nicolas des Biefs, dans l’Allier. Objectif : la sauvegarde d’une curiosité végétale, survivance d’une tradition de plessage.

J’habite dans l’Allier mais je ne connaissais pas cette allée de 48 hêtres âgés d’environ 400 ans, tortueux ou plutôt torturés dirais-je. L’après-midi est printanier, l’air chaud, le soleil bien présent. Il n’empêche, des arbres contraints par la main des hommes, m’évoquent le célèbre tableau d’Evard Munch “Le Cri”.

Il se dégage de ce sentier forestier d’une petite centaine de mètres, une impression de force et quelque part de violence puisque ces arbres ont été contraint dès leur plus jeune âge pour former des plessages dont il ne resterait que l’esprit. Ce ressenti est d’autant plus présent que la Nature a repris ses droits par faute d’entretien. Aujourd’hui, les branches charpentières s’élancent vers le ciel comme un signe de libération.

Un peu d’histoire…

J’ai voulu en savoir plus sur les origines de cette allée des Géants… Et j’ai découvert un article écrit par Bernard Dufrenoy et publié dans la Semaine de l’Allier, en mai 2008. En voici un extrait : “Aujourd’hui, source de curiosité et de promenade, ce chemin était à une époque très fréquenté car il menait à Saint-Nicolas des Biefs où les artisans verriers réalisaient une importante activité commerciale. Cette bordure végétale qui cumulait les fonctions délimitait aussi les propriétés. Elle protégeait du soleil, des vents et des congères de neige, mais était également une source inépuisable de bois de chauffage. Lors des corvées de bois, les habitants pratiquaient la taille dite en têtard, les troncs étaient élagués de certaines branches à environs 1,50m du sol, les coupes réunies en fagots servaient pour le four à pain du village. Ces multiples coupes ont généré à chaque fois des bourrelets de cicatrisation plus ou moins proéminents donnant à l’arbre une silhouette tortueuse, les branches restantes étaient plessées. Le plessage est une technique qui n’a laissé localement que très peu de traces de son existence, elle consistait à croiser les branches restantes à l’horizontale afin de créer un tressage. Dans la plupart des cas, le plessage était obligatoire et parfois inscrit dans le bail du locataire”.

L’allée des géants a été labellisée Espace naturel sensible l’an dernier. Si vos pas vous mènent dans l’Allier, venez découvrir cette chaussée qu’on appelle aussi Le chemin des sorcières. On s’y sent comme dans un conte pour enfants…

Jean-Yves Gella

Vous pouvez suivre Jean-Yves sur sa page Facebook

Pour en savoir plus sur Les Monts de la Madeleine, c’est PAR ICI !

 

Lien vers les Hortus box Pensez à commander votre Hortus box enfant ou adulte sur l’Hortus Shop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.