Perpétuelle, délicieuse, jamais malade… Il est temps de (re)découvrir cette plante aromatique à cultiver en pleine terre au potager ou en pot sur un balcon ! Et c’est le bon moment pour la planter… sans Nicolas malheureusement (OK, je sors !)

Ne confondez pas la petite et la grande !

Sanguisorba minor ©jacques84250

La petite pimprenelle (Sanguisorba minor) pousse à l’état naturel dans les prairies sèches, au soleil ; c’est celle que l’on cultive dans nos jardins. On peut aussi l’installer dans une rocaille et dans des endroits secs du jardin. Elle ne dépasse pas les 50 cm environ. Elle fleurit l’été en pompons pourpres et attire les pollinisateurs. Depuis une vingtaine d’années, elle a été détrônée par le persil, on se demande bien pourquoi, le persil est bien plus capricieux qu’elle en culture…

©tatyanamishchenko

La grande pimprenelle (Sanguisorba officinalis) est moins courante et on la rencontre plutôt dans les terres humides. Elle supporte même des sols gorgés d’eau en hiver. Elle dépasse facilement 1 m de hauteur, sa floraison rouge pourpre est estivale (les fleurs ont une forme ovoïde).

Toutes deux sont connues pour leurs propriétés médicinales. Le nom latin vient de sanguis (le sang) et sorbere (absorber). La plante est en effet dotée de vertus hémostatiques (hémorragies internes et externes). En revanche, attention, son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes. 

 

 

©jopelka

Comment cultiver la petite pimprenelle 

  • Plantez-la en godet à l’automne pour des premières récoltes au printemps. Vous pouvez aussi en semer au printemps et commencer à couper les jeunes feuilles en été.
  • En pleine terre ou en pot, elle a besoin d’un sol sec et surtout bien drainé. Dans ces conditions, elle passera l’hiver sans souci. Son feuillage est persistant, la récolte des feuilles peut donc se faire à longueur d’année. 
  • Récoltez-la régulièrement. Elle formera vite de nouvelles nombreuses feuilles tout le temps !
  • Arrosage : de temps à autre si vous la cultivez en pleine terre, plus régulièrement si vous la cultivez en pot (un sol sec ne veut pas dire que la plante peut se passer d’eau tout le temps !)
  • Multiplication : divisez les souches les plus grosses en automne. Sinon, laissez-la vivre, elle est capable de se ressemer toute seule.

Et zou, en cuisine !

Ses feuilles ont un léger goût de concombre. Comme le persil, elle est riche en vitamine C. Ciselez les feuilles et incorporez-les à une vinaigrette, du fromage blanc, une mayo ou une marinade. Elle peut remplacer la ciboulette dans les salades. Vous pouvez aussi en ajouter un peu dans une omelette. Si vous avez la flemme d’aller cueillir des jeunes feuilles, sachez qu’elle se conserve bien au congélateur…

 

"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.