Il faudra l’attendre quelques années, mais votre patience sera grandement récompensée. La floraison du Davidia involucrata fait partie des plus belles et des plus intrigantes. Les fleurs sont entourées de grandes bractées blanches qui lui valent son nom vernaculaire. Histoire, portrait et conseils de culture. 

La trouvaille du missionnaire David

En 1869, le missionnaire et botaniste Armand David débusque cet arbre dans une forêt humide, dans la région chinoise du Sichuan. Il prélève des feuilles et des bractées et les expédie au Muséum de Paris ; il est baptisé Davidia par l’un des botanistes du Muséum,mais l’aventure s’arrête là. Il faut attendre 1897 pour qu’un abbé-botaniste, Paul Farges, dont le mécène a pour nom Maurice de Vilmorin, héritier d’une partie du Domaine des Barres, parte à la recherche du Davidia et revienne avec des graines. Une seule germe, deux ans plus tard. Et c’est cette graine qui a donné naissance au Davidia involucrata encore visible aujourd’hui l’Arboretum du Domaine des Barres. L’arbre fleurit pour la première fois en 1906. 

©james53145

À l’école de la patience…

Pour voir les fameux mouchoirs, ou les pochettes comme certains les nomment, il faut compter quelques années… En moyenne : 15 ans. C’est long, mais c’est bon ! Un beau jour, un mois de mai, vous verrez – enfin – les bractées blanches spectaculaires au milieu desquelles trône la fleur globuleuse d’environ 2 cm qui passe progressivement du vert au brun. 

La croissance du Davidia est lente. Il va prendre 3 à 4 m en 6 ou 7 ans. À l’âge adulte, il mesure une bonne quinzaine de mètres, adopte une jolie forme conique. Le feuillage est caduc et prend de belles couleurs automnales. 

 

©anastasia-yakovleva

Fiche de culture

  • Expo : mi-ombre ou soleil point trop ardent, et surtout à l’abri des vents forts.
  • Sol : fertile, profond, frais, bien drainé, pas trop calcaire. L’acidité ne lui fait pas peur. 
  • Rusticité : – 15°C.
  • Où ? : en isolé pour que chacun puisse profiter de sa floraison, vous en premier lieu. Oubliez-le, malheureusement, si vous habitez sur une zone littorale, il déteste les embruns. 
  • Plantation : à l’automne ou au printemps. Apportez un engrais organique de fond ou une bonne couche de compost. Installez un tuteur pour l’aider à supporter les coups de vent et se tenir bien droit. Formez une cuvette au pied et paillez. 
  • Arrosage : si l’été est très sec et chaud, apportez-lui régulièrement de l’eu (mais pas trop, non plus).
  • Taille : pas nécessaire.

Si vous êtes pressé…

Il existe un cultivar, ‘Sonoma’ qui fleurit beaucoup plus rapidement. Il ne dépassera pas 12 m à l’âge adulte. Ses conditions de culture sont exactement les mêmes. Une autre variété, ‘Lady Sunshine’, offre un feuillage panaché séduisant et fleurit également plus rapidement que l’espèce type. 

 

 
 
 
"Lien

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.