Macleaya cordata, une superbe vivace

C’est une belle vivace qui pousse vite et haut ! Macleaya cordata – ou Bocconie cordée – est une excellente plante à adopter pour son allure exotique, sa capacité à créer un brise-vue saisonnier et sa floraison en grandes panicules.

Les origines du Macleaya cordata

C’est une espèce de la famille des Papavéracées, origine de Chine et du Japon où on la trouve à l’état naturel dans des sous-bois clairs. Son nom latin lui a été donné par le botaniste écossais Robert Brown en 1826 en hommage à Alexander Macleay, un entomologiste britannique. Elle était auparavant nommée Boccaria cordata. Cordata se rapporte à ses feuilles en forme de cœur (bien moins évident toutefois que chez nombre d’autres plantes). 

feuille cordée
©Brytta
©Undefined
©Undefined

6 raisons de planter le Macleaya cordata

  • Sa rusticité : – 15°C
  • Sa croissance hyper rapide
  • Ses dimensions : un seul pied peut mesurer jusqu’à 2 m de haut sur 1 m de large.
  • Sa belle floraison estivale en grandes panicules en épis tout plumeux, couleur crème, ce qui lui vaut son surnom anglo-saxon de pavot à plumes. Les épis passent au totalement roux en automne. 
  • Son feuillage vert-bleuté original.
  • Sa floraison nectarifère et mellifère.

Où planter la bocconie cordée ?

Comme il s’agit d’une plante très imposante, il faut l’installer dans le fond d’un massif, contre un mur. Elle fait aussi son effet en isolé, mais comme elle sensible aux vents, c’est souvent une moins bonne idée.

Maclaeya cordata – Bocconie cordée – Fiche de culture

  • Famille : Papaveracées.
  • Type : plante vivace à feuillage caduc.
  • Exposition : soleil ou mi-ombre.
  • Sol : fertile, drainant, frais, neutre.
  • Rusticité : très bonne.
  • Plantation : automne ou printemps. Prévoyez-lui de la place pour qu’elle puisse bien s’exprimer.
  • Taille : à l’automne, rabattez-la complètement. Elle sort assez vite et bien au printemps.
  • Multiplication : par division de souche au printemps.
  • Des ennemis ? Les vents forts. Un champignon (Erysiphe macleayae) qui s’installe quand la météo est chaude, humide, et provoque un oïdium (taches blanches sur les feuilles).
©Undefined
©Undefined

Quels compagnons lui donner ?

Si vous avez la chance d’avoir un grand jardin, vous pouvez imaginer un coin de végétaux à grandes feuilles et à floraison vaporeuse comme le fenouil d’ornement (Foeniculum ‘Bronze’) ou l’eupatoire pourpre (Eupatorium purpureum).

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

181 Shares 1.4K view
Share via
Copy link