Le CCVS (Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées) a soufflé ses 25 bougies dans le cadre magnifique de l’arboretum de Segrez, à Saint-Sulpice-de-Favières, dans l’Essonne. L’association est née d’un constat : l’urgence de préserver et sauvegarder de nombreuses espèces et variétés menacées.

Le CCVS a mobilisé, dès le début, scientifiques et amateurs passionnés. De réunions en établissement d’une charte, de visites d’exploration en certifications, l’association n’a cessé d’œuvrer pour la préservation et la mise en valeur de notre Patrimoine Végétal Vivant, botanique et horticole. D’une poignée de volontaires au départ, le CCVS est aujourd’hui riche de plusieurs centaines de membres.

Comme l’a rappelé sa présidente, Françoise Lenoble-Prédine, “une collection CCVS, c’est avant tout l’homme ou la femme qui l’anime. Il n’y a pas de collections sans un réseau de collectionneuses et de collectionneurs passionnés qui échangent, s’entraident et s’engagent en temps et par tous les moyens possibles pour créer, préserver et transmettre des collections.”

Le CCVS, aujourd’hui, ce sont 151 Collections Nationales et 117 Collections Agrées. 33 Collections sont en cours de labellisation.

L’arboretum de Segrez était le lieu tout choisi pour fêter ces 25 ans. Au milieu d’arbres remarquables, d’essences exotiques, venus du monde entier…

La photo de famille autour de Françoise Lenoble-Prédine et Franklin Picard devant l'Orangerie de l'arboretum de Segrez.

La photo de famille autour de Françoise Lenoble-Prédine et Franklin Picard devant l’Orangerie de l’arboretum de Segrez.

Retrouvez Franklin Picard, de l’Arboretum de Segrez et les cinglés de la plante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.