Arboretum de Segrez.©IsabelleMorand

Arboretum de Segrez.©IsabelleMorand

Plus de 60 ans après la Révolution Française, la famille Lavallée fait l’acquisition du parc de Segrez, à Saint-Sulpice-les-Favières, dans l’Essonne.

Alphonse-Pierre Lavallée, cinglé de plantes, grand voyageur et éminent botaniste, va faire de Segrez le plus important arboretum d’Europe avec 6500 taxons, un herbier remarquable et plus de dix mille ouvrages (aujourd’hui dispersés). On y a semé des graines venues du monde entier, on y a planté des centaines arbres pour certains toujours présents aujourd’hui.

Et la guerre passe…

S’ils ne sont plus tous là, c’est parce que la guerre, elle, est passée par là, comme l’explique Hedwige Roux, descendante de la famille Lavallée.

Laissé à l’abandon à la fin du conflit, l’arboretum Segrezianum est aujourd’hui la propriété de la famille Picard et l’enfant chéri de Frankin Picard, botaniste qui s’emploie à lui redonner son lustre d’antan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.