Parc oriental de Maulévrier, cerisiers du Japon
©Dimitri Kalioris

Hanami sous les cerisiers et visite du Parc Oriental de Maulévrier (49)

Le parc oriental de Maulévrier est une partie de la propriété Château Colbert. Alexandre Marcel, architecte et futur gendre du propriétaire, est chargé à la fin du XIXème siècle, de restaurer et d’aménager les abords du château.

Parc oriental de Maulévrier : Hanami
©Dimitri Kalioris

Découverte du jardin japonais par l’Occident

Influencé par le “japonisme” ambiant, il conçoit un “jardin japonais“. L’occident a découvert l’art et le jardin japonais à l’occasion des expositions universelles de la fin de ce siècle. En 1873, à Vienne, on s’esbaudit et on reste pantois devant l’exotisme qui s’affiche ainsi. En 1889, c’est au Trocadéro à Paris que l’on s’étonne et s’émerveille. Les impressionnistes sont… impressionnés et influencés. L’art nouveau s’en empare. Les architectes et les jardiniers aussi.
Les auteurs japonais s’essaient à un style d’ouvrage qui va contribuer à la diffusion du style : les meisho zue, guides de voyage avant l’heure ou “récits illustrés sur les sites renommés”. Les jardins y tiennent une place majeure. Le poète-jardinier Akisato Rito en est un auteur important de la période Edo.

Maulévrier, plus grand jardin japonais d’Europe

Hortus Focus a promené son appareil photo dans le parc oriental de Maulévrier, le jour d’Hanami.
Hanami signifie littéralement « regarder les fleurs » et prend traditionnellement la forme d’un pique-nique sous les cerisiers (sakura) en fleurs. Nous y étions ! Nous vous invitons à vous y promener dans ce diaporama.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

0 Shares 1.8K view
Share via
Copy link