Comment cette merveille a t-elle pu croiser mon chemin ? Je ne sais plus… Est ce un nom récupéré sur un forum, peut être. Ou alors juste un heureux hasard. Peu importe…
 
©namethatplant.wordpress.com

©namethatplant.wordpress.com

Quand nous sommes arrivés dans notre maison, mon envie de jardinage a enfin pu s’exprimer après avoir été brimée par des années passées en appartement. Ceux qui me connaissent depuis cette époque peuvent dire que j’étais alors un vrai boulimique d’achats, souvent irraisonnés d’ailleurs. De cette époque frénétique, il ne reste quasiment que l’Aster frikartii ‘Mönch’. 
 
 

FIDÈLE, FIÈRE ET SUPERBE

Si vous souhaitez une plante fidèle, fière et superbe vous l’avez trouvée…
 
  • Fidèle car cet aster a passé au moins huit ans dans une terre super argileuse et caillouteuse. Il est toujours présent, fidèle au poste. Pourtant, il a été bousculé par une belle Persicaria amplexicaulis, autre vivace solide et autre amour. Je l’ai déplanté il y a deux ans, multiplié et gardé dans des godets. Il a résisté à mes oublis légers d’arrosage. Je vais désormais le tester dans une terre sablonneuse et vu les promesses de tiges, il sera sans doute superbe.
 
  • Fière, car, bien que née aster, elle ne croule pas sur ses voisines. La plante forme une demi boule quasi parfaite, même pas besoin de lui appliquer le “Chelsea Chop” (technique qui consiste à couper la tête des vivaces afin de rendre la plante plus touffue et donc de se passer de tuteurage. Cette technique est utilisée lors du Chelsea Flower Show en Angleterre et à la Fête des Mères chez nous.)
 
  • Superbe, car il produit une multitude d’étoiles violettes très tôt dans la saison et se fane parmi les derniers. Les feuilles ont aussi une certaine classe.

ET JAMAIS MALADE !

Gérald Sansonny saint jean de beauregard automne 2015Je ne vous ai pas convaincu ? Il vous en faut encore plus ? Eh bien, sachez que cet aster n’est pas traçant. Il restera fidèlement à la place que vous lui aurez choisie. Toujours pas suffisant ? Vous êtes dur en affaire ! Alors, j’ajoute qu’il est insensible à l’oïdium. Oui, il est parfait, vous dis-je ! 
 
Je sais maintenant que la vente du ‘Mönch’ va décoller en flèche. Il faut savoir qu’il y a plusieurs hybrides x frickartii  assez irréguliers. Je ne me prononce donc que pour mon chouchou.
 
Profitez des journées des plantes pour le traquer ou mettez-le sur vos listes d’achats d’automne.
  
 
 
Gérald Sansonny jardine en banlieue parisienne, dans l’Essonne.
Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook
 
Autre article sur les asters
 

 

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

10 Réponses

  1. Lydie

    Mais tu m’as convaincu Gérald ! je le note comme prochain achat :p et même que je dirai que c’est de ta faute :p

    Répondre
  2. Béatrice

    Je n’ai pas planté le bon aster, vois tu Gérald, celui que j’ai planté, envahit tout le jardin alors j’en suis régalée des asters, j’en ai raz la casquette, pourtant tu y as mis de la bonne volonté pour me faire aimer cette plante.
    Superbe article, tu m’as bien fait rire!

    Répondre
  3. Marchand chantal

    Je n ai pas ta chance Gérald, j ai déjà essayé 3 fois de l installer dans la forêt poitevine et 3 fois je l ai perdu. Mais tu me convaincs de m acharner, je vais donc essayer d en trouver cet automne.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      oui, on comprend pas, on a un problème….tout bon chez nous et rien en partage, on cherche à comprendre, toutes nos excuses !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.