Vous avez été nombreux à réagir à notre article : Pyrale du buis, le cauchemar des habitants de Marsanne (Drôme).

Certains d’entre vous nous ont déjà apporté leur témoignage (par écrit et en images) et nous ont fait part de leur désarroi face à l’ampleur du phénomène.

Afin de ne pas en rester là et dans le but de constituer un document représentatif de l’infestation 2016, nous avons commencé à reporter sur une carte les témoignages déjà reçus.

Aidez-nous à être le plus exhaustif possible en nous faisant parvenir votre témoignage ou celui de vos proches. Une petite phrase et/ou une photo accompagnée d’une localisation (nom de ville ou code postal), nous permettra d’affiner la carte de France ci-dessous.

N’hésitez pas à relayer cet appel à témoignages.

Merci

Pyrales du buis

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

166 Réponses

  1. Mestdagh Brigitte

    Bonjour, grâce à une voisine qui m’a avertie de leur présence, j’ai malheureusement remarqué que mes buis sont envahis… J’habite Tournai en Belgique

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Brigitte, merci pour votre témoignage. Bonne journée (malgré la pyrale)

      Répondre
  2. Van Diest

    Août 2017:
    Je peux vous signaler la présence de la Pyrale du Buis à Jehay en Belgique. ;-(

    Répondre
      • Isabelle Morand

        Bonjour Gilles, merci pour le signalement, nous le reportons sur la carte. Bonne fin de journée !

    • Mathys Gloria

      Bonjour,
      Juste pour signaler l’évolution de la pyrale du buis.Mon jardin en est infesté Région Liégeoise (Herstal)en Belgique avril 2018

      Répondre
      • Isabelle Morand

        Merci pour cette information ! Bonne fin de journée

  3. Pasquetti

    Antoine
    Le 29 juillet 2017

    Bonjour,
    J’habite dans le Gard, à Saint Andre d’olérargues 30330.
    les premiers buis sont à plusieur centaines de mètres de ma maison,mais je suis envahi du papillon (pyrale du buis) qui viennent sur les fleurs de valériane depuis quelques jours.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Antoine, merci pour votre signalement, nous le reportons aujourd’hui sur la carte. Bon dimanche

      Répondre
    • Pierre COUVEINHES

      Bonjour,

      depuis avril dernier (2017), les buis de notre jardin de Saint-Gengoux-le-National (en Saône-et-Loire) sont attaqués par la pyrale. J’ai réussi à juguler les attaques de chenilles début avril et début juin grâce à un produit à base de bacillus thuringiensis, appliqué après alerte par des seaux à phéromones.
      Depuis début août, mon jardin est envahi par des nuées de pyrales (papillons). Ceux-ci semblent en effet particulièrement attirés par les valérianes. Faut-il couper les fleurs ? Peut-on tirer parti de cette attirance pour détruire les papillons ? Meric de votre aide et de tout commentaire sur ce sujet.

      Répondre
      • Isabelle Morand

        Bonjour Pierre. Malheureusement, il ne servira à rien de couper vos fleurs. Je vous invite à lire ou visionner les sujets Hortus Focus consacrés à cette fichue pyrale. Le dernier parle d’un nouveau produit (encore cher) qui a fait ses preuves. Bonne journée

  4. Caroline

    Bonjour, j’ai trouvé les premières chenilles cette semaine.
    Je suis à Jambville dans les yvelines ( 78).

    Répondre
  5. Marie Francoise Chabanne

    Bonjour,
    Nous avons des buis centenaires dans notre jardin, ils ont été ravagés cet été. Nous habitons Thomery, en Seine et Marne (77810). Aujourd’hui malgré les traitements, l’arrosage, il en reste environ un tiers.
    Nous avons prévenu la mairie, mais apparemment rien ne bouge.
    Merci de votre travail.

    Répondre
  6. LALANCE FROMMER

    Bonjour
    J’ai rencontré un de vos journaliste a st Jean de Beauregard et nous avons échangé sur la Pyrale du buis qui a complètement dévoré les buis bas de notre propriété familiale a Bourron Marlotte en seine et marne. En quelques mois cet été ,elle a entièrement mis a nu ces pauvres buis. Elles ont aussi commencé a attaquer des buis plus que centenaires de 3 m de haut et heureusement n’en sont pas encore arrivés a bout. Malheureusement, étant seul a jardiner, je n’ai pu traiter que 20 % des buis du jardin. C’est une réelle catastrophe naturelle et aucun média n’en parle.
    Le village a été très touché.
    Merci de votre travail
    Bien cordialement
    Sophie Lalance Frommer

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonjour,
      Je me souviens très bien de notre discussion et ai reporté votre localisation sur notre carte.
      C’est effectivement une catastrophe et tout le monde est dépassé.
      Nous reviendrons dans les prochains jours sur les moyens de lutte et de veille contre la pyrale.
      Je vous souhaite bon courage dans ce combat.
      Merci pour votre message.
      Bien à vous
      Fabrice Chollet

      Répondre
  7. Julie

    Bonjour,
    Buis entièrement dévoré chez nous dans l’Allier, l’année dernière, 2 fois en quelques mois…sur Vichy plus exactement. A peine les feuilles repoussées que ce satané papillon les a dévorées tout aussi rapidement. Solution radicale, mon mari a enlevé notre buis, planté il y a une quinzaine d’années. C’est une vraie cochonnerie cette chenille qui fait splash quand on l’écrase. Je plains surtout les magnifiques parcs de Marqueyssac ou Erygnac, par exemple, que nous adorons. J’espère qu’on va finir par trouver le traitement vraiment efficace pour éradiquer ce fléau.

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci Julie ! Nous reportons ces informations sur la carte. Avez-vous pu voir les parcs que vous évoquez ? Bonne journée

      Répondre
      • Julie

        Nous y sommes allés l’année dernière avec mon mari. Je les adore ces parcs de la Dordogne et ne manque pas de visiter soit l’un, soit l’autre, quand j’y vais quelques jours. En tapant “pyrale du buis à Eyrignac”, on peut lire que chercheurs, locaux, propriétaires, jardiniers amateurs ou non ont engagé une lutte sans merci contre ce fléau, en regroupant leurs informations et en faisant part de leurs “tuyaux”. Pour le bien de tous, j’espère qu’ils gagneront cette bataille.
        Quand je pense que cette chenille a trouvé le chemin de mon petit jardin, avec son seul buis. C’est dire comme elle est gourmande, envahissante, colonisatrice !
        Elle mange les feuilles mais ne détruit pas l’arbre. Intelligente et très “famille”, en plus qui pense à sa descendance. De “bonne mère”, elle se transforme en “bon père” . Du féminin, elle passe au masculin ou vice-versa. Un cycle infernal. En somme, comme l’histoire de l’œuf… qui de l’œuf ou de la poule a été le premier ?”, on peut en dire autant de cette chenille-papillon. Un paradoxe. Devons-nous détruire en premier la chenille ou le papillon ? Là est peut-être un début de réponse à l’éradication totale de cette bestiole.
        Bonne journée à vous.
        ps : en tout cas, l’information circule. Je viens de lire 2 blogs qui en ont fait un article. C’est dire comme ça touche tout le monde.

  8. santiago anne marie

    Bonjour, première attaque en juillet 2015 que j’ai réussi à calmer avec BT Kurstaki et piège à phéromones. Mes buis s’étaient bien retapés et étaient superbes début 2016. En mars 2016 installation des pièges à phéromones . Mais grosse attaque en juillet durant nos congés. Au retour traitement au BT, mais j’ai fini par baisser les bras, ma petite haie de 20m de long et 10 ans d’âge et toutes mes boules 18 ans d’âge ont vraiment trop souffert. J’ai commencé à arracher, la haie d’abord, puis une dizaine de boules sur la vingtaine. Nous sommes situés en Franche Comté près de Besançon à CHATILLON LE DUC / 25870. Je sais qu’il y en a en Haute Saône à Lure, ainsi que chez une amie de Falletans dans le Jura et une autre amie en Haute Saone à Valay. Bonne journée

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci Anne-Marie, nous avons reporté tous vos signalement sur la carte. Bon courage !

      Répondre
  9. Florence

    2è année d’invasion sur la commune de Cahuzac-sur-Vère (81), petit causse dans le prolongement géologique des causses du Quercy. Donc, des dizaines d’hectares de buis en sous-bois, qui étaient très vieux et très denses et pour ceux qui entouraient notre maison, une magnifique buissière de plus de 12 m de haut sur des dizaines de m de linéaire. Impossible à traiter pour un simple particulier, aucune mobilisation ni de la commune ni des pouvoirs publics, nous avons toujours été seuls. Pièges à phéromones totalement inefficaces pour ces massifs à très grande échelle. Désormais, tout a été dévoré, c’est une désolation sans nom, une catastrophe pour l’écosystème local et la faune, à laquelle les bois servaient de refuge et qui sont maintenant devenus comme “transparents”. Jamais plus nous ne verrons ces magnifiques buis qui protégeaient la maison et qui résistaient si bien à la sécheresse.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Florence pour ce témoignages. Nous le reportons sur la carte. Il est malheureusement évident que cette défoliation aura des répercutions sur l’écosystème. Bon courage.

      Répondre
  10. sam

    hello
    sur livron sur drome, j’ai réussi à juguler avec traitement bactérien bio sur mes propres buis, mais sur cliousclat ce samedi, des centaines de papillons dans la nuit. il y en a de partout

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci pour ces informations. Nous reportons les localisations sur la carte. Bonne fin de journée.

      Répondre
  11. marie-thérèse Desvignes

    première attaque cet été chez nous à Bouafle 78410 et chez les enfants à Triel sur Seine 78510; ramassage pièges à phéromones et traitement au BT on verra bien

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci pour ce témoignages, nous reportons votre localisation sur la carte. Bonne journée.

      Répondre
  12. DUBOIS

    Buis taillé (2,5m de haut) complètement détruits au dessus de JAUJAC en Ardèche. Buis de + 3 mètres de haut très sérieusement attaqué à Rueil Malmaison – 92500 ou la pyrale sévit depuis plusieurs années.

    Répondre
  13. Giovinetta

    C’est la 3ème année que ces papillons nous infestent, sans que j’ai pu réellement les identifier. A Toulouse c’est surtout l’an dernier 2015 que les buis ont été ravagés, j’ai mis du BAcillus Thuriengensis plus tôt en prévention puis traitement cette année, je remets un coup de pulvérisateur dès que je vois quelques feuilles sèches ou de petites toiles comme les araignées. Du coup je n’ai eu que de minuscules chenilles -traitées- mais jamais vu les infestations de papillons que certains décrivent dans les commentaires; mais nos jardins sont si desséchés cette année ! En 2014 on ramassait les chenilles à la main avant de comprendre le phénomène. Plusieurs voisins se sont découragés d’essayer de sauver leurs buis l’an dernier… Et quels ravages dans la région Loire et les châteaux !

    Répondre
  14. Rouilly

    Attaque massive dès l’an dernier. Nous avons sauvé nos haies de buis anciens … Nouvelles attaques cette année (la 3° actuellement). Traitements au BTK + pièges aux phéromones.
    Dans le voisinage, tous les buis non traités sont morts.
    Chabeuil 26120

    Répondre
  15. sebastien

    Grosse attaque depuis le printemps 2015, anneyron (26)
    et sur vizille (38), quelques chenilles en 2015 mais vraiment attaqué depuis cet été.

    Répondre
  16. lernould Béatrice

    Malheureusement la pyrale du buis est arrivée dans la région de Chantilly (oise). J’effectue les traitements sur les buis et j’ai posé des pièges à phéromones …
    Je traiterais aussi l’année prochaine.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Béatrice pour ce témoignage. L’infestation se répand sur le territoire. Nous reportons vos informations sur la carte.

      Répondre
  17. Catherine D

    Mesland 41. J’ai déjà signalé quelques pyrales chez des amis (Chaumont sur Loire et environs), et je trouve les 1ères chez moi, 5 ou 6 qui volettent autour du piège installé ce soir… je n’ai que 4 boules, ce n’est pas un drame, mais c’est la 1ère attaque ici.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Catherine pour ce deuxième transfert d’information, nous les reportons sur la carte.

      Répondre
  18. Zakaria

    Ambérieu en Bugey (01) en est infesté ! Plus d’une centaine rien que sur ma fenêtre de salle de bain la nuit (attiré par la lumière ) et dès qu’on ose faire un moindre bruit dans les branchages c’est une centaine qui en sorte en journée. Ça devient vraiment lourd tout ça !

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Zakaria, la situation semble en effet incontrôlable. Courgae. Nous reportons votre témoignage sur la carte.

      Répondre
  19. Lopez

    1ère année ici. Tres grosse attaque dans l’Isère à Voreppe, Grenoble (38000), Saint-Joseph de rivière (38134). Bac avec eau et un peu de produit vaisselle efficace. Egalement lumière bleue style boucherie pour griller les mouches avec gros bac de récuperation dessous très efficace contre les papillons.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Jérôme pour ces informations, nous les reportons sur la carte. Bonne journée

      Répondre
  20. Pellat

    Bonjour,

    J’ai eu des buis attaqués au mois d’Août à Vausseroux (79420) et actuellement à Versailles (78000), je viens d’ enlever une vingtaine de vers sur 3 buis.

    Répondre
  21. mazille

    bonsoir
    nous 15 jours avec ces horrible papillons
    verizieu commune de briord 01470 dans l Ain
    ont peut pas ouvrir les portes et fenêtres ni étendre le linge dehors c’est horrible
    a plus

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Merci Ghislaine pour votre témoignage. La situation est inquiétante sans réel solution quant à l’ampleur. Courage!

      Répondre
  22. audier geneviève

    Mon buis a peut-être 100 ans, haut de 5 m environ, les plus basses branches qui touchent le sol sont dévorées ( ça représente 1,5 m à peu près) mais le reste de l’arbre est pratiquement intact. Je n’ai pas vu la progression de cette attaque, il est cerné par des lauriers-sauce verts et très vivaces. Un petit taillé en topiaire dans un pot en terre était garni de chenilles au printemps (c’était effarant). On l’a détruit par le feu et les bêtes aussi. La belle potiche a perdu sa collerette dans l’aventure… Commune 17430.

    Répondre
  23. Theillou Brigitte

    Sur la commune de Secheras dans l’Ardèche, les buis sauvages et ceux des jardins souffrent, le paysage est très dégradé. A la nuit tombée, des nuages blancs de murales envahissent les routes et les jardins

    Répondre
  24. Klein

    Un été très chaud où l’on ne peut pas manger dehors, où l’on doit rester à l’intérieur sans aérer… Ils rentrent dans les habitations et ne sont pas agréable! il faut faire quelque chose pour ne pas que le phénomène continue ou s’amplifie l’année prochaine. 26780 Malataverne

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Merci pour le message. Nous avons ajouté l’information à notre carte. Bonne journée

      Répondre
  25. Cotton

    Nous avons un bois de buis sur valence de 2ha
    Tout a été ravagé il y a un an durant l’été 2015.
    Nous avons depuis pris des mesures : les phéromones et le bacillus.
    J’ai acheté un pulvérisateur thermique et mon expérience m’incite à traiter au bacillus lorsque les larves sont toutes petites sinon ça ne fonctionne pas.
    J’étais très optimiste mais je commence sérieusement à douter des solutions devant l’ampleur du phénomène

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir Laurent, Merci pour votre retour.
      L’ampleur du phénomène 2016 est inquiétant. Vous êtes donc toujours confronté à la pyrale en 2016 ?
      Bonne soirée

      Répondre
    • Evelyne Clerc

      Bonjour Cotton,
      Le Bacille de Thuringe doit être utilisé pratiquement toutes les semaines en cas de très grande infestation. D’autre part, il faut commencer tôt dans la saison pour détruire les toutes premières petites chenilles. Cela fait beaucoup progresser les choses en les empêchant de se multiplier dès le début.
      Il faut vaporiser dessus, dessous, à l’intérieur de l’arbre.

      Répondre
  26. Servais

    Je ne connaissais pas mais la sa fait deux ans que je fait revivre mon buis il est envahi
    J’habite 93290 Seine saint Denis

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonjour. Merci pour votre message. Nous reportons l’information sur notre carte. Bonne fin de journée.

      Répondre
  27. Désert lily

    Bonjour,
    En vacances chez mon fils, j’ai pu constater les dégâts de la pyrale du buis. Chemin cami de junqua à rébénacq 64260

    Répondre
  28. Désert lily

    En vacances près de chez mon fils, j’ai découvert cette peste. Chemin cami de junqua à 64260 Rébénacq

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour. Merci pour votre message. Nous insérons l’info dans notre carte. Bonne fin de journée.

      Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci ! Dans quelles proportions ? Avez-vous pu faire quelques photos ? Sont-ce de grosses attaques ? Bonne journée

      Répondre
  29. Tribouillard

    Ici aussi on a des pyrale du buis. Cela fait deux ans que nous sommes obligés de traités notre haie de buis. Cette année nous sommes envahie avec des difficultés à manger le soir dehors et nous sommes à la troisième traité depuis le printemps. Nous habitons à Puy st Martin dans le 26

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci Nadège ! Avez-vous fait quelques photos ? Si vous nous les envoyez cela nous permet de rendre compte sur la carte de l’importance de l’attaque. Bonne journée !

      Répondre
      • marie paule mombet

        Puy st Martin est à coté de Marsanne, donc même phénomène que chez nous !

  30. FABRE Yvette

    Bonsoir,
    Il y a 2 ans, j’ai “traité” les 10 buis de mon jardin mais ils étaient dans un si piteux état que je les ai arrachés, sauf 3 dont je n’ai pas pu extraire les souches même si elles étaient petites : eh bien l’année dernière les buis ont redémarrés !! Je les surveille…cette année apparemment il n’y aurait plus de pyrales ? Mais bon, je me méfie.
    Bonne soirée.
    Ps : j’habite à Villeurbanne 69100 , impasse des Iris.

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci Yvette. Giloux (dans un commentaire précédent) atteste que la pyrale est à Villeurbanne. Restez méfiante ! Nous vous souhaitons d’y échapper cette année. Bonne journée

      Répondre
  31. faggion

    Bonjour,
    ici autour de l’Albenc (38470) c’est un carnage. Il y a trois semaines, impossible d’aller se promener sur les chemins, il y a des filaments et des chenilles partout.
    Le magnifique canyon des Écouges (Saint Gervais le port) dans le Vercors ressemble aussi à une toile d’araignée géante.

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci beaucoup. Avez-vous pris le temps de faire quelques photos ? Si vous nous les envoyez, nous les publierons sur la carte avec votre témoignage. Cela permet d’évaluer l’ampleur des attaques. Bonne journée

      Répondre
  32. Marie Paule Mombet

    Bonsoir,

    Je voudrais savoir si d’autres régions de France ont été infestée l’année dernière comme la Drome cette année, et qu’en est il pour ces régions cette année ?( sauf erreur de ma part je n’ai rien lu à ce sujet ) la première “neige” sur la route a été vue le jeudi 11 aout et là rien de changé depuis 8 jours, les pièges à vider encore deux fois par jour ! Peut être sommes nous en phase descendante quant on voit les papillons morts sur le gravier , sur les chemins mais il en reste encore et j’ai vu les premières chenilles lundi dernier, j’ai déjà traité au BT. Outre les buis, le désagrément pour les habitants, je me fais du souci pour notre économie touristique ! Depuis notre conversation de la semaine dernière, au village notre maire a décidé que les lampadaires ne fonctionneraient plus le soir, le noir total, les habitants du village préfèrent, surtout ceux qui ont un lampadaire devant leur fenêtre !! les restaurants s’adaptent !

    Répondre
    • mazille

      bonsoir
      oui nous a vérizieu commune de briord 01470 dans l Ain nous sommes envahies de papillons depuis 15 jours c’est horrible ont peut peu pas laisser les fenêtres et porte ouverte ni mettre le linge dehors que faire !!!!!!

      Répondre
  33. Aneth

    Tous les buis de mon jardin en Isère ont été dévastés, je les élimine les uns après les autres, les traiter non je pense que la bataille est perdue d’avance.

    Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Dure bataille, tout le monde en témoigne ! Pouvez-vous précisez votre localisation ? Si vous avez fait des photos, pouvez-vous nous les envoyer ? Bon courage !

      Répondre
  34. François

    Bonjour
    A Nantes, près du centre ville, une première attaque au printemps, une deuxième courant aout…

    Répondre
  35. giloux

    elle est bien là à Villeurbanne (69) depuis bien 4 ans maintenant.
    et également à Hurigny en Saône et Loire depuis cette année

    Répondre
  36. Sanchez Mireille

    Bonjour,
    Nous sommes envahis des papillons de la Pyrale du Buis, c’est une catastrophe nous sommes à Culoz 01350 au hameau de Châtel plus précisément au pied du Grand Colombier (ainsi que Champrion, Anglefort, la route de Belley, Massignieu sur Rives) . On peut vous faire suivre des photos si besoin.
    Bonne journée, et si solutions merci de nous les donner, car tous énervés à la maison avec en plus bébé de quelques jours et il fait chaud on ne peut pas ouvrir comme on voudrait la nuit.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir Mireille. Merci pour ces informations. Nous les reportons sur la carte. C’est une situation pénible, surtout avec un bébé. Bon courage.

      Répondre
    • Isabelle Vauconsant

      Merci Mireille. N’hésitez pas à nous envoyer des photos, nous les publierons également sur la carte. Il est important qu’on se rende bien compte le la gravité de la situation ! Merci et bon courage !

      Répondre
  37. ARLIE

    Pyrale du buis bien présente près de Sarlat dans le Périgord ! Le soir des papillons partout dans la maison et identifié chenille sur les buis.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonjour Jean-Michel. Merci pour cette information. Nous la reportons sur la carte. Bon courgae et bonne journée.

      Répondre
  38. sourbe

    Bonjour j’ai juste quelques buis de différentes variétés ( dans les landes 40560). Ils ont été attaqués il y a une semaine. …il y a tres peu de buis dans la region mais la pyrale a reussi a les trouver. Je n’ose pas traiter. .mais je crois qu je vais tout perdre..

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, merci pour cette info. Nous n’avions pas encore de témoignage concernant les Landes. S’ils ne sont pas trop nombreux, installer-les pièges à phéromones. Cherchez les chenilles et traiter (naturellement) au bacilles thuringiensis. Il n’y a pas encore d’autre solution. Si vous vous débarrassez de vos bruits, n’oubliez pas de les brûler. Bon courage. Bonne fin de journée

      Répondre
  39. regnes

    Nous habitons dans le Gard (Fons outre Gardon, à égale distance entre Nîmes, Uzès et Sommière). Nous nous sommes aperçus de l’infestation de nos buis âgés d’une dizaine d’année mi-juillet. Ceux du voisin avaient été atteints l’année dernière déjà…

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour. Merci de votre témoignage. Nous insérons la localisation dans notre carte. Bonne fin de journée

      Répondre
  40. Gickel

    Bonjour à tous.
    Je suis ouvriers paysagiste moccupent du parc d’un château dans l’Indre-et-Loire. Nous avons constaté les dégâts sur de nombreux buxus, début juin. Un premier traitement vendu par un revendeur. Action immédiate les chenilles meurent et noircice. Malheureusement 1 moi plus tard rebelote.
    Nouveau traitement…. nous ne voyons plus de chenilles, mais une flopée de papillons que nous chanson pour limiter les futurs chenilles. Mon employeur pense investir dans des pièges pour la saison prochaine.

    Répondre
    • Gickel

      Ps. Quand nous pouvons plus sauver un arbre ou haie nous abattons, ou taille sévère. les déchet et branche sont incinéré, les oeufs et chrysalide sont ainsi complètement neutraliser.

      Répondre
      • Isabelle Morand

        Oui, c’est la méthode préconisée. Merci à vous de le rappeler !

    • Isabelle Morand

      Bonjour. Merci beaucoup pour votre témoignage. Oui, il faudrait investir par prévention dans des pièges. Actuellement, vous en etes où ? Nouvelle ponte, troisième ou quatrième de l’année ? Bonne journée? Bon courage à vous

      Répondre
  41. Nat

    À Conflans ste honorine 78700 depuis l’année dernière, 3 à 4 attaques à partir de Juin
    Certains de mes buis n’ont pas résistes, d’autres survivent après traitement bio. Je pense essayer les pièges à phéromones mais j’ai peur d’attirer d’autres papillons …

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour, vous pouvez utiliser les pièges à phéromone, ce sont des pièges spécifiques pyrale. Vos buis doivent être d’espèces différentes. La pyrale a des espèces préférées et en dédaigne d’autres. Bonne journée et merci pour votre témoignage.

      Répondre
  42. VALSECCHI Bruno

    Bonjour,

    1ère année que j’en observe chez moi, nombreux mais pas une impression d’invasion comme on peut voir sur certaines vidéos diffusées.
    Localisation:
    https://www.google.fr/maps/@44.7411618,4.5965402,17z

    Par contre lors de déplacement récent nocturne en automobile, j’ai pu en observer sur 2 secteurs (impression de neige)
    Sur la D2 entre ces 2 localisations (approximatif):
    https://www.google.fr/maps/@44.649993,4.6971029,18z
    https://www.google.fr/maps/@44.615594,4.7059166,16z

    et sur la D540 entre:
    https://www.google.fr/maps/@44.5326067,4.9663189,19z
    https://www.google.fr/maps/@44.5426707,4.9476749,19z

    J’ai du mal à concevoir un moyen de lutte quand on voit ces nuées, peut être un hiver très rigoureux…?

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir Bruno, merci pour toutes ces précisions que nous allons reporter sur notre carte. Bonne soirée.

      Répondre
  43. Philippe Roux

    Bonsoir,
    Samatan 32130 Gers
    Attaques multiples sur ma haie de 20 ans. En ayant assez de la voir décimée et toute bouffée, j’ai tout arraché après la 3e attaque sérieuse.
    Bizarrement, les 3 pieds de buis sauvages qui sont sous des chênes ne sont pas touchés pour l’instant.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir Philippe. Merci pour ce témoignage, nous l’insérons sur la carte. Bonne soirée.

      Répondre
  44. Bedhomme

    Bonsoir je suis du nord 59134,invasion de chenilles par centaine, j ai la chance d avoir 2 hérissons qui se sont installer o jardin pour fair un festin, mais elles on fait de bo dégâts quand même

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir. Merci pour votre témoignage, personne n’est épargné. La localisation sera insérée. Bonne soirée.

      Répondre
  45. François Michel

    Hier soir entre Combovin et Gigors-et Lozeron dans la Drôme, c’était comme une tempête de neige sur la route, même en roulant doucement, les papillons s’écrasaient sur le parebrise. Une véritable invasion !

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonsoir, oui la Drôme est vraiment particulièrement touchée. Merci pour votre témoignage. Nous l’insérons dans notre carte. Bon courage.

      Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonsoir François. La situation semble incontrôlable. Merci pour votre témoignage, nous insérons la localisation sur notre carte. Bonne soirée.

      Répondre
  46. Michel

    Bonsoir à Loriol sur Drôme dans la Drôme la forêt du Mont Brian est ravagé par ces insectes. Pratiquement la totalité des buis sont morts. On dirait qu’il y a eu le feu, on se dit qu’il n’y a pas d’issue !!!!!

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonsoir Michel. La situation semble en effet désespéré pour les buis endémiques. Merci pour votre témoignage. La localisation sera insérée. Bonne soirée.

      Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonsoir. Merci pour votre témoignage. Nous insérons la localisation dans notre carte. Bonne soirée

      Répondre
  47. Yarrick

    Bonjour,

    Elle est arrivé cette année à Fontainebleau (77). L’attaque est importante et touche des buis de plus de 40 ans qui étaient en parfaite santé jusque là…

    Yarrick.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonsoir. Merci pour cette information. Nous la reportons sur la carte. Bonne soirée.

      Répondre
  48. Martine

    Bonjour , nous habitons le Nord et pour l’instant , pas de soucis ….. on surveille . Bon courage aux autres personnes . Bonne fin de journée

    Répondre
  49. VALERE

    Quatre vieux buis détruits dans l’été, pareil chez des amis géographiquement proches, Dordogne

    Répondre
      • Isabelle Morand

        Bonjour Danièle. Merci pour votre message mais pouvez nous donner une localisation plus précise s’il vous plait ? Le nom du lieu. Merci. Bonne fin de journée

  50. VETOIS

    Nous habitons a Bourcefranc-le-Chapus (17560) en Charente Maritimes et nous aussi,nous avons perdu en très peu de temps (moins d’une journée) deux buis d’une petite dizaine d’années.

    Cordialement

    Valérie

    Répondre
  51. Augier Frédéric

    Nous habitons a Bécon les Granits dans le Maine et Loire et nous aussi,nous avons perdu deux magnifique buis d’une dizaine d’années.
    J’ai utilisé un produit Bio mais je pense trop tardivement
    Cordialement

    Frédéric

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Frédéric. Merci pour cette information. Nous la reportons sur la carte. Bonne fin de journée

      Répondre
  52. Maurice Laurent

    Coucou Isabelle,
    bon, tu sais où elle en est chez moi, cette bestiole. Cela fait maintenant la troisième année que je la subis dans mon jardin. Cependant, cette année est la première où je vois autant de papillons, et même dans la journée (pour un nocturne, c’est bizarre !) En trois jours, j’en ai pris dans mes pièges à phéromones autant que durant tout le mois de juin de l’an dernier. Inquiétant, non ? Attention à la future éclosions des œufs, qui ne saurait tarder.
    Pour m’amuser, hier soir, j’ai fait un traitement-test sur une haie d’une vingtaine de mètres de longueur (les buis faisant environ 1,50m de hauteur)
    J’ai testé une recette-miracle-écolo, à savoir: j’ai mélangé dans 10 litres d’eau 30 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (achetée en pharmacie pour moins de 7 euros le petit flacon). Ajouté à cela une cuillère à café d’huile d’olive et une cuillère à café de savon noir. J’ai tout bien mélangé dans mon pulvérisateur et en ai aspergé cette vingtaine de mètres linéaires de Buxus sempervirens ‘Rotundifolia’. (J’avais lu cette recette sur internet, hein, c’est pô moi qui l’ai inventée. Maintenant, je vais faire la comparaison avec les autres buis que j’ai dans le jardin, et que je vais traiter bientôt au Bacillus thuringensis ou à la chimie, si c’est nécessaire. Affaire à suivre de très près, bien évidemment… Mais si ça voulait marcher, ça aiderait beaucoup de monde. Croisons les doigts…

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Maurice. J’ai vraiment hâte de connaître le résultat de ton test. Comme tu le dis, si seulement, ça pouvait marcher… Et surtout tiens-nous au courant !! Merci

      Répondre
  53. BRUNET-MANQUAT

    Présente quasiment dans tout le bassin Grenoblois et vallée du Dauphiné où je me trouve, précisément à TENCIN (38570).Je lutte avec 5 pièges de phéromones, que je vide tous les jours, soit environ 1000 papillons/nuit. Sinon traitement à base de BT sur les buis dès que je vois une nouvelle attaque de chenilles (2 traitements, 1 printemps, 1 debut Août pour l’instant)
    Je viens d’apprendre que la petite commune de Choranche s’était organisée pour lutter contre ce fléau avec l’ensemble de ses administrés, tous les habitants luttent ensemble,belle initiative!! Dommage qu’il faille en général toujours attendre des mois, des années pour que les choses bougent.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Sylvain, j’ai vu ce matin l’info sur Choranche. Bel exemple de lutte solidaire effectivement.

      Répondre
  54. Nancie

    Assez actif dans le Périgord, sud principalement, attaque à Négrondes au nord de Périgueux cette année pour la 1ère fois

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Nadine. Le problème c’est le nombre phénoménal cette année. Ce ne sont pas des vols en groupes mais des nuées… Il faudrait installer des dizaines et des dizaines de pièges actuellement. Et les buis endémiques dans les sous-bois sont condamnés.

      Répondre
  55. Odile

    bonjour,
    mes buis ont été dévastés cet été en quelques jours à Tours . j’ai utilisé un simple insecticide à moustiques que j’avais sous la main , et cela a suffit à détruire les chenilles présentes , à mon grand étonnement !! Depuis , les buis sont repartis et font de petites feuilles .
    Odile

    Répondre
  56. Pecqueur Nicole

    Bonjour,
    C’est la deuxième année consécutive que mes buis ont été envahis par la pyrale. j’ai traité avec un produit SOLABIOL pyrale du buis au bacillus thuringiensis qui supprime les chenilles. C’est efficace. Les buis repoussent; il est préférable d’être vigilant. Je suis dans le 44120 au sud de Nantes.

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Nicole. Merci pour l’info. On l’intègre à notre carte. Bonne fin de journée.

      Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Alexi. Merci pour l’info. Nous la rentrons dans la carte. Bonne fin de journée

      Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Sylvaine. Merci pour ton message. Pas quoi as-tu remplacé tes buis ? Bonne fin de journée

      Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Eric. Merci pour l’info, on n’avait pas encore de signalement dans cette zone. Bonne journée. Bon courage

      Répondre
  57. lécuyer

    BONJOUR
    J’ai des vieux buis très anciens qui sont très attaqués par cette maladie,;je l’ai remarqué cet été, en juillet. Ils sont dans le Lot, (Bretennoux).

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Laurence. C’est noté. Vous avez vu des papillons, leurs chenilles ? Bonne journée

      Répondre
  58. fred

    Bonjour,

    Je viens de chasser ce matin les Pyrales de mes buis qui sont ici la première année.

    A Vierzon

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Fred. Merci pour l’info, nous allons la reporter sur la carte. Bonne journée

      Répondre
  59. Patrick LAFORET

    J’ai trouvé quelques chenilles en 2012 dans mes 2 boules de buis que j’ai éliminé à la main – puis j’ai renforcé en utilisant – chose exceptionnelle chez moi – un insecticide biologique Bacillus thuringiensis – depuis je continue ce traitement préventivement une fois par mois – je n’ai à ce jour pas revu une seule chenille de pyrale – je croise les doigts !

    Répondre
  60. Jeune

    Bonjour,
    Il y a 15 jours environ, premières présences sur un buis ‘rotundifolia’ près de Roanne dans La Loire.

    Répondre
  61. Maryse

    La FREDON de Chambéry fait aussi un dossier dans le cadre de l’épidémiosurveillance et a réunit des témoignages notamment pour la région d’Aix les Bains, bien atteinte.

    De même à Marignier, dans la vallée de l’Arve; en Haute Savoie, des particuliers sont en train de se battre, certains ont même arraché leurs buis de 50 ans.

    Comment se débarrasser de cette chenille vu les ravages qu’elle a déjà fait, au niveau collectif, c’est peu probable qu’on y arrive.

    Bon curage.

    Maryse Révocat

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Maryse. Merci pour ces informations. Nous les incluons dans la carte. Bonne journée

      Répondre
  62. gedouin

    la pyrale pullule dans le Grésivaudant et monte en altitude en Chartreuse. elle est arrivée sur le Plateau des petites Roches depuis quelques jours…

    Répondre
      • Vachelin

        Depuis l’année dernière, attaque sur de très vieux buis. 1ère année : traitement au savon noir et à la main, raccourcissement d’un buis de 1.50 m de diamètre et autant de hauteur à un tronc et quelques moignons. Ce vieux buis est reparti sans problème. Les autres aussi mais ils étaient moins attaqués. Cette année, attaque au printemps : traitement à la main et au BT. Absente cette été, un mois, la pyrale en profite pour revenir. Remis du BT. A surveiller sans relâche. Lieu : Montchneu 26350

      • Fabrice Chollet

        Bonsoir. Merci pour votre témoignage. Nous l’insérons dans notre carte. Bonne soirée

  63. Lavigne

    Je suis en Seine-et-Marne et depuis deux ans je rencontre le problème de la pyrale sur mes buis mais cette année j’arrive à maîtriser l’invasion avec des pièges à phéromones et le bacille de thuringe. Depuis le début du printemps j’ai capturé une centaine de papillons.

    Répondre
    • Fabrice Chollet

      Bonjour Merci pour votre message pourriez-vous nous préciser où en Seine-et-Marne ?

      Répondre
  64. Courtaux

    Bonjour
    J’ai perdu un magnifique buis (taillé en forme de fauteuil) en 3 semaines l’an dernier. Nous habitions alors en Charente-Maritime à Bourgneuf (17220). Les buis de beaucoup de mes amies dans le village ont été également décimés…

    Répondre
    • Isabelle Morand

      Bonjour Sylvie, merci pour votre message. Savez-vous si la pyrale est encore présente cette année à Bourgneuf ou alentours ? Bonne journée

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.