La plante parfaite n’existe pas. Mais imaginez une plante belle toute l’année, avec de magnifiques couleurs et encore plus gracieuse avec les frimas de l’hiver. À cela, ajoutez des fleurs originales. Je pense que ces iris de Nouvelle-Zélande correspondent à cette attente…

Le Libertia appartient au genre des Iridacées. Oui ! oui ! Un cousin des iris de nos jardins ! Mais ne vous attendez pas à trouver de gros rhizomes à la base des feuilles ! Et franchement, ceux que je vais vous décrire ressemblent plus à des carex. La majorité des Libertia sont originaires de Nouvelle-Zélande et quelques-uns du Chili. Ils semblent aimer les sols drainés, frais, à tendance acide. Pour l’exposition, le soleil parait faire l’unanimité dans la littérature. Passons à la pratique avec deux espèces cultivées dans mon petit jardin de ville avec une terre sablonneuse que j’amende avec de la terre argileuse dans le fond du trou de plantation.

 

Libertia peregrinans, à l’ombre toute !

La première espèce que j’ai introduite au jardin est Libertia peregrinans. À la première plantation, je me suis montré trop impatient. Je l’ai changée de place plusieurs fois pensant que son lent développement était dû à un mauvais emplacement. En fait, la plante met du temps à s’installer. Chez moi, minimum une année avant de développer d’autres rhizomes. Sa hauteur à l’heure actuelle est de 50 cm. L’exposition est étonnante par rapport à celle préconisée. J’ai essayé au soleil, échec. Là où ils poussent le mieux, c’est à l’ombre et les nouveaux rhizomes s’orientent vers les zones les moins ensoleillées. À ne rien y comprendre par rapport à ce qui est écrit sur cette espèce !

À la plantation, j’ai décidé de diviser au maximum la touffe pour procéder à une plantation plus aérée. Et permettre à d’autres plantes de pousser entre ses feuilles rigides et verticales. J’ai essayé une association avec des feuilles plus horizontales et un aspect très différent, la primevère et l’heuchère. Je tente maintenant l’expérience avec un polygonatum. 

À noter que cette espèce drageonne. Rien d’excessif ! Et les jeunes plants se retirent facilement dans ma terre légère, il suffit de tirer dessus !

Et la fleur ? Ah la fleur ! Quelle délicatesse ! Elle a une forme très originale tripétale. Sa couleur blanche redonne vie au massif. En revanche, je trouve que la fructification n’est pas remarquable.

©denis robert

Libertia ixioides ‘Taupo Blaze’, une féérie !

Pour l’instant, celui-ci est beaucoup plus petit que le précédent. Mais quelle palette de couleurs ! Du rose, du vert, du jaune, du marron ! Une féerie ! Je le laisse en touffe plus dense pour profiter de ces contrastes. 

Pour sa culture, je le teste avec un peu plus de soleil que pour L. peregrinans mais toujours avec un peu de terre argileuse en amendement. Je n’ai pas encore observé sa floraison.

Mes conseils pour les cultiver

Je ne sais pas si c’est justifié botaniquement, mais j’ai constaté que ces deux Libertia n’aimaient pas, dans ma sable sablonneuse, avoir le collet à l’air. Je les enterre donc à 0.5-1 cm. Lors d’une plantation collet à la surface, j’ai constaté un dessèchement suivi d’un dépérissement du plant. 

Ces deux Libertia sont sensibles au grand froid. Ils gèlent aux alentours de – 7 C° – 8 C° (et peut-être à des températures moindres si le sol n’est pas assez drainé). 

Dernier conseil : ces deux plantes donnent le meilleur effet à contre-jour. Peut-être dans un premier temps, faut-il garder la plante en pot et essayer plusieurs endroits avec une lumière traversante. Quand vous aurez trouvé l’emplacement idéal, je peux vous assurer que le spectacle sera au rendez-vous ! 

À fleurs bleues !

Et puisque les projets font vivre le prochain inscrit sur ma liste de vœux est Libertia caerulescens ! Un Libertia aux fleurs bleues. J’ai vu sur le catalogue 2018 de la pépinière Vert’tige plusieurs espèces jamais rencontrées. Alors si le cœur vous en dit…

Où les trouver ?

 

Lien vers l'Hortus Shop

CHERS JARDINIERS,
SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ TROUVER SUR LA BOUTIQUE HORTUS FOCUS DES TRÈS BEAUX OUTILS,
DES FERTILISANTS NATURELS, DES KITS À PLANTER POUR FAIRE DÉCOUVRIR LE JARDIN À VOS AMIS ET 1000 AUTRES CHOSES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.