Ouverture de la chasse aux tigres

Emanuele Inaturalist

Les températures élevées de ces dernières semaines sont un bonheur pour les insectes tigres. Une aubaine pour tous et notamment ceux qui s’attaquent aux platanes, poiriers, pyracanthas, aubépines, amandiers. Heureusement, ils ne sont pas trop méchants, mais mieux vaut savoir les repérer…

C’est quoi les tigres au jardin ?

Les tigres sont des insectes piqueurs-suceurs qui ressemblent à des petites punaises. 

Le tigre du platane 

L’identifier : l’insecte en cause (Corythucha ciliata) provoque la décoloration et le jaunissement des feuilles du platane. Vous pouvez le repérer facilement en hiver. Sous les écorces fourmillent des petites punaises aux ailes blanchâtres. On trouve souvent ces colonies sur les platanes en milieu urbain et ceux régulièrement taillés. Ce tigre est originaire des États-Unis. Il a été repéré dans le sud de la France en 1975 et a mis une quinzaine d’années pour atteindre l’Île-de-France. 

Que faire ? Pour vous en débarrasser, décrochez les écorces où les punaises se sont données rendez-vous. Un bon coup de jet d’eau et on en parle plus. Vous pouvez également faire l’achat de larves de chrysopes. Chaque larve est capable de consommer 150 tigres sur 20 jours. 

Bref, un petit bobo de quasi-rien du tout si on met le tigre en concurrence avec le chancre coloré (Ceratocystis platani) qui oblige à l’abattage des arbres un peu partout dans le sud de la France.

tigre du platane
©Dzophoto

Le tigre de l’amandier

L’identifier : le feuillage se met à jaunir. Inspectez le dessous des feuilles. Si vous observez des petites bestioles au corps raplapla et transparent et déjections noires luisantes, il s’agit d’attaques de Monosteira unicostrata. Ces tigres se développent dans des atmosphères chaudes et sèches. Et en 2022, on est bien servis de ce côté-là.

Que faire ? Tôt le matin ou tard le soir, passez un bon coup de jet d’eau sur le feuillage. Si le problème persiste, pulvérisez de l’huile de colza (ou de vaseline) ou du savon noir dilué (30 g par litre d’eau). Un vrai toboggan à tigre… 

Le tigre du rhododendron

L’identifier : au fil des semaines, les feuilles se décolorent. Les coupables : des insectes (Stephanitis rhododendri) qui se régalent de la sève. Ce sont des petites punaises plates aux reflets argentés cachés au revers des feuilles.

Que faire ? Pulvérisez du savon noir dilué devrait suffire à éliminer le problème si vous prenez soin de bien traiter le dessous des feuilles.

tigre du poirier
©Emanuele INaturalist

Le tigre du poirier

L’identifier : c’est un petit insecte de 3 à 4 mm de long, de couleur brunâtre. Les ailes de Stephanitis pyri sont transparentes avec des tâches brunes. Cet insecte s’attaque également aux pommes, cognassiers, aubépines et châtaigniers. Le feuillage se décolore et si l’invasion est sérieuse, les feuilles peuvent même finir par tomber. L’arbre s’en remettra. 

Que faire ? Si les insectes sont peu nombreux, vous pouvez nettoyer les feuilles atteintes à la main sinon envoyez un bon coup de jet d’eau (n’oubliez pas le revers des feuilles, c’est là qu’ils logent). Badigeonner les troncs en hiver avec du lait de chaux est une mesure préventive efficace puisqu’elle réduit la population des larves qui passent la mauvaise saison dans les anfractuosités des écorces.

close

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap