Pots : quelle matière choisir ? Avantages et inconvénients

Pots d'Uzès
Didier Hirsch

Pour choisir les pots, il faut prendre en considération le poids, sa résistance aux intempéries, le style de votre jardin évidemment et, avant tout vos envies et vos goûts. Avantages et inconvénients de chaque matériau ou matière.

©Didier Hirsch (Jardin de Basroger)
©Didier Hirsch (Jardin de Basroger)

Pots en terre cuite

Encore les plus utilisés dans nos jardins, qu’il s’agisse de pots ou de jardinières.

Avantages : coût raisonnable, choix immense dans les formes, les couleurs.

Inconvénients : la résistance au gel n’est pas géniale du tout, surtout si vous oubliez d’enlever les soucoupes en hiver. Le calcaire de l’eau d’arrosage peut former des taches blanchâtres et il n’est pas possible de les enlever. 

Où les trouver ? Partout en jardinerie, Goicoechea, Poterie Ravel. 

Pots en terre cuite émaillée ou vernie

Toujours superbes dans un jardin ou sur une terrasse, pour marquer un espace, une entrée, une transition. On trouve toutes sortes de modèles adaptés à tous les styles de jardin.

Avantages : apporte LA touche déco et de couleur là où vous le souhaitez. Existe en toutes tailles.

Inconvénients : faible résistance en gel (comme leurs consœurs en terre cuite « simple »)

Où les trouver ? Poteries d’Albi, Goicoechea, Les Enfants de Boisset (Anduze), Les Pots d’Uzès.

©Isabelle Hirsch (Les Poteries d'Albi)
©Isabelle Hirsch (Les Poteries d'Albi)
©Didier Hirsch (Poterie au Grès du temps)
©Didier Hirsch (Poterie au Grès du temps)

En grès haute température

Isabelle Bazire et Thierry Jeanne, artisans d’art, fabriquent dans le Cotentin toutes sortes de poteries avec du grès qui est cuit à 1200°C. On y trouve aussi bien de grandes vasques que des pots à succulentes.

Avantages : absolument non gélives. Poteries quasi immortelles dans un jardin ou une terrasse. Super déco. 

Inconvénient (parce qu’il faut bien en trouver un…) : si vous ne drainez pas les pots, il peut à la longue apparaître quelques traces de salpêtre. Il suffit de bien drainer le fond pour éviter le désagrément.

Où les trouver ? Poterie Au grès du temps

 

Pots en zinc

Ils permettent de créer facilement tout un décor sur une terrasse ou un balcon. Existe en toutes tailles.

Avantages : c’est flatteur à l’œil, léger à transporter. Résiste bien au temps, ne rouille pas. 

Inconvénients : le zinc n’est pas donné, mais le hic principal c’est que cette matière ne protège pas vos plantes et leurs racines. Il fait très froid, elles peuvent geler. Il fait très chaud, elles peuvent mourir de se retrouver comme placées dans un four ! Enfin, souvent, les contenants en zinc ne sont pas percés et se transforment en piscine à plantes…

©Isabelle Morand (Le jardin des Violettes)
©Isabelle Morand (Le jardin des Violettes)
©Isabelle Morand (Château de Brecy)
©Isabelle Morand (Château de Brecy)

Les caisses d’orangerie

Elles font rêver, encore faut-il avoir des agrumes à cultiver comme au château de Versailles même si elles peuvent accueillir quantité d’autres plantes comme des oliviers, des palmiers, des fougères arborescentes dans un jardin d’hiver, des topiaires… 

Avantages : l’esthétique. Elles marquent une entrée en beauté, habillent très bien une grande terrasse.

Inconvénients : le prix (une vraie caisse d’orangerie coûte un bras !), car une vraie caisse doit être transportable et démontable pour pouvoir facilement changer le substrat. Les plus belles – et les plus durables – sont en bois exotique, mais leur fabrication n’arrange pas la déforestation galopante. Si malgré tout la caisse vous tente, choisissez plutôt une espèce qu’on trouve facilement chez nous : le faux acacia (Robinia pseudoacacia).

 

Les contenants en bois 

Là encore, le choix est large et il faut distinguer 3 catégories : le bois naturel, le bois traité et le bois peint.

Le bois naturel

Avantages : s’intègre bien à de nombreux styles de jardin. Bien adapté à la vie des plantes, pas de souci entre trop chaud ou trop froid.

Inconvénients : les intempéries l’abiment vite, sa durée de vie est courte. Et encore plus courte si vous ne tapissez pas l’intérieur d’un revêtement.

Le bois peint

Avantage : l’application d’une peinture microporeuse (qui protège tout en laissant respirer les plantes) allonge la durée de vie du produit.

Inconvénients : pour protéger le bois de l’humidité, l’intérieur est souvent habillé d’un PVC qu’il faut changer au bout de quelque temps. Il faut aussi prévoir de remettre une couche de peinture microporeuse tous les 3 ou 4 ans, voire moins.

Le bois traité

Avantages : évite l’achat de bois exotique. Son traitement par autoclave améliore sa durabilité en renforçant sa résistance aux attaques de champignons et d’insectes (pour le jardin, optez pour la classe IV qui indique que le bois a été traité en profondeur). 

Inconvénient : il contient des produits pas très « bio », mais il existe une marque de qualité « bois CTB B+ » qui répond à des normes respectueuses de l’environnement. 

©Ross Helen
©Ross Helen

Le plastique

Fantastique ou pas fantastique ? Il existe aujourd’hui une filière qui recycle les pots horticoles en plastique pour fabriquer des pots… en plastique. Le réseau de jardineries Botanic a donné le la en organisant des collectes de pots qui sont recyclés, transformés en granulés utilisés pour la fabrication de nouveaux pots 100 % recyclés dans les magasins de l’enseigne. Depuis octobre 2020, 30 tonnes de pots plastiques ont été recyclées et plus de 22 000 « Pots citoyens » vendus. 

Avantages : légèreté, couleur, diversité des formes, prix mini…

Inconvénients : sont encore trop souvent jetés à la poubelle ou à la déchetterie alors qu’il est possible (voire souhaitable) de les recycler. Par ailleurs, le substrat y sèche beaucoup plus vite, il faut donc arroser beaucoup plus souvent.

©Isabelle Morand
©Isabelle Morand

Les matières composites

Ces pots sont fabriqués en combinant de l’argile, du sable, un pigment, un liant, des fibres végétales, de la résine, du bambou… Et c’est souvent bluffant ! On dirait du béton.

Avantages : c’est moins lourd que du béton, il y a plein de couleurs disponibles, les prix restent abordables et offrent une longue durabilité.

Inconvénient : pour les avoir testés, je n’en vois pas. 

Les contenants en tissu et géotextile 

Ils sont de plus en plus prisés, notamment en ville. On peut y cultiver ce que l’on veut, des herbes aromatiques aux pommes de terre en fonction des dimensions. 

Avantages : souplesse, légereté, très déco, très bonne résistance à tout, naturellement drainants, bonne oxygénation des racines.. 

Inconvénient : je n’en vois pas sauf celui qui fait oublier lors de l’arrosage que mon mari en train de bricoler en dessous a pris plus d’une douche involontaire ! 

Des marques à recommander

Rootpouch : ces pots géotextiles sont fabriqués à partir de feutre et de bouteilles recyclées.

Bacsac : le pionnier des pots en géotextile. La société s’est fait connaître en développant des bacs potagers (super, j’ai testé !) qui s’installent partout, y compris sur une terrasse ou un balcon. La gamme s’est étoffée depuis (jardinières, minimur végétal)

Smart Pots, Metro Huerto sont également distribués sur Internet.

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

187 Shares 3.1K views
Share via
Copy link