Tout sur les delphiniums

Jonnysek

Ah, les delphiniums, à fleurs simples ou doubles en petits pompons, petits ou géants, annuels ou vivaces… Ils peuvent trouver leur place dans tous les jardins, et jouer les stars ! Impossible de les rater dans un massif, un mixed-border où les pieds-d’alouette apportent verticalité, graphisme et couleurs, du blanc au violet. 

À savoir pour réussir vos delphiniums

Les delphiniums sont un peu exigeants…

Ils peuvent être plantés au printemps ou à l’automne.

Ils ont absolument besoin de soleil. À mi-ombre, ils sont maigrichons et ne fleurissent pas beaucoup. Déception assurée.

En plus d’une situation ensoleillée, il leur faut une terre qui reste fraîche en été et pas détrempée en hiver, un sol bien drainé, enrichi en compost (ce sont des gourmands). 

Les tiges des grandes variétés peuvent casser. Nous vous conseillons d’installer des tuteurs dès la plantation. Quelques bouts de bambou solidement fichés en terre et reliés entre eux avec de la ficelle font l’affaire.

Paillez bien les pieds après la plantation et n’hésitez pas à arroser en été s’il fait très, très sec.

Si vous voulez avoir quelques fleurs en fin d’été, début d’automne, supprimez les hampes fanées au mois de juillet. 

©Didier Hirsch (Jardin de Basroger)
©Didier Hirsch (Jardin de Basroger)

Il existe plusieurs groupes de delphiniums

À chaque groupe, ses spécificités. Tenez-en compte avant de faire vos choix, de les acheter ou de les commander pour les planter au printemps.

Delphinium belladonna

Ce sont les moins exigeants en termes de culture, mais aussi les plus résistants à l’oïdium. Ces delphiniums vivaces, très rustiques, fleurissent tout l’été s’il n’est pas archi-chaud et que vous pouvez les arroser. Jolies hampes, mais pas hyper fournies. Fleurs simples ou doubles. Comptez 1,2 m maximum. Espacez les pieds de 50 cm. 

Nos variétés préférées

-‘Volkerfreiden’ pour son bleu extraordinaire. Fleurs simples.

-‘Piccolo’ pour son bleu intense et les « taches » violettes sur ses pétales. Fleurs simples.

-‘Casablanca’ pour ses fleurs simples, blanches.

D. elatum : les géants de la bande

Ce sont les plus spectaculaires, les plus grands. Ils sont très rustiques, voisinent ou dépassent les deux mètres de haut (dont 1 m de hampe fleurie !!!). Le feuillage est vert acide, la floraison démarre en fin de printemps et s’étale sur l’été. Entourez-le d’une « cage » de tige de bambous pour l’aider à rester debout. 

©Iryna Imago
©Iryna Imago

Nos variétés préférées

-‘Christel’ pour ses fleurs semi-doubles, bleu et violet. 

-‘Double Innocence’ pour ses fleurs… doubles, blanches.

-Le super chouchou ‘Blueberry Pie’ (série Highlander) aux fleurs, doubles ou triples, façon petits pompons. Fleurs bleues à centre vert !

-Toujours dans la série des Highlander, ces variétés qui font des pompons : ‘Cha Cha’ (lilas très pâle), ‘Flamenco’ (vieux rose).

©Gratysanna
©Gratysanna

Delphinium Pacific

Entre D. belladonna et D. elatum, voici les Pacific, qui se hissent aux alentours de 1,5 m, mais peuvent dépasser un peu cette taille. La particularité de ces pieds-d’alouette : des tiges vigoureuses, de grandes fleurs, semi-doubles, souvent mouchetées au centre. Bon à savoir : leur durée de vie est un peu plus courte que les autres delphiniums. Très bonne rusticité.

Nos variétés préférées

‘Guinerve’ pour ses fleurs bleu lavande.

‘Summer Skies’ pour ses fleurs d’un superbe bleu azur.

‘King Arthur’, le classique, fleurs à œil blanc.

‘Galahad’, autre classique mais à fleurs blanches.

D. grandiflorum, le « rase-motte » du club

Il culmine entre 40 et 60 cm. Impeccable pour faire de jolies bordures ou créer du lien dans un massif. Look un peu champêtre, des fleurs de bleu vif à bleu pâle selon les quelques variétés disponibles en graines ou en godet. Dernier atout : cette espèce se ressème bien. 

©apugach
©apugach

Delphinium – Pied-d’alouette – Fiche de culture

  • Famille : Renonculacées.
  • Type : plante vivace. Il existe aussi quelques variétés annuelles.
  • Floraison : juin – juillet. Certaines variétés refleurissent en fin d’été.
  • Exposition : soleil.
  • Sol : neutre, bien drainé, frais, riche (compost apprécié !).
  • Rusticité : – 30°C.
  • Utilisations : massif, mixed-border, fleurs coupées.
  • Taille : rabattez complètement le feuillage à l’automne.
  • Multiplication : Bouturage possible en fin d’hiver ou début de printemps. Quand les premières pousses apparaissent, dégagez la souche puis les pousses à la base. Repiquez dans de grands godets puis en pleine terre, ça fleurit généralement dans l’année.
  • Des ennemis ? L’oïdium, mais surtout les escargots et les limaces qui raffolent des jeunes pousses. 

Inscrivez-vous
pour recevoir [Brin d'info]

dans votre boîte de réception,
chaque semaine.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1.4K Share 2.7K views
Share via
Copy link